Google Analytics Alternative

inondations glons

  • Bassenge va lutter contre les inondations…

    inondations glons, coulées de boue glonsBassenge investissement.

    Le mois dernier, deux violents orages ont frappé la région. Et une fois de plus, Bassenge n’aura pas été épargnée par les inondations. Lors du premier orage, c’est Eben-Emael qui a été le plus touché tandis que lors du suivant, c’est à Glons que les dégâts ont été les plus importants.

    A chaque fois, ce sont d’importantes coulées de boue et de pierres, provenant des champs en hauteur, qui ont envahi rues, jardins et maisons.

    Pour tenter d’en finir avec ces problèmes récurrents, les autorités communales sont en train de prendre différentes mesures. La première: signer une convention avec les agriculteurs. Ceux-ci réaliseront certains aménagements dans leur champ, pour éviter les coulées de boue, en échange d’une indemnisation de la commune.

    inondations glons, coulées de boue glons

    Jeudi dernier, nous avons ainsi appris que trois agriculteurs d’Eben-Emael avaient accepté de signer cette convention. Ils réaliseront, sur les conseils d’un expert, des bandes enherbées ou des petites digues. Un quatrième agriculteur devrait signer la convention au mois de septembre.

    Seconde mesure prise par les autorités: l’interdiction de circuler rue Bois Hamé, dans le chemin d’accès vers la vierge des pauvres.

    On se souvient en effet que le 29 mai dernier, de nombreux habitants de Glons avaient été envahis de boue provenant du champ situé en haut de la rue Bois Hamé.

    inondations aménagementsPour tenter de pallier ce problème, les autorités font réaliser un nouveau canal de réception des eaux juste avant le pont du chemin de fer. Un bassin d’orage sera par la suite aménagé au-dessus de la vierge des pauvres à une trentaine de mètres. Des travaux qui vont donc rendre impossible la circulation des véhicules, déjà bien difficile en raison de l’état de la route à cet endroit.

    (La Meuse mardi 26 juin 2012)

     

     

    Photos des aménagements rue du bois Hamé (Regor)

    inondations aménagements

    inondations aménagements

  • Pluies diluviennes à Glons : plus de détails sur les dégâts rue Bois Hamé…

    boue glons.jpgGlons a été fortement touché par les pluies violentes qui se sont abattus mardi soir sur la région. Un torrent de boue et de pierres a ainsi déferlé dans certaines rues du village. Plusieurs jardins et caves ont été envahis, faisant parfois d’importants dégâts.

    C’était vraiment impressionnant. Quelques minutes après le début de l’orage, la boue s’est mise à couler dans la rue. On aurait dit un torrent de montagne. Il charriait des pierres, et pas des petites, des bois... Je n’avais jamais vu ça ”.

    Emmanuel Filippini et sa famille habitent la rue Bois Hamé depuis cinq ans. C’est la première fois qu’il est victime d’inondations. La rue Bois Hamé, en forte pente, est dominée par les champs. C’est de là que proviennent les coulées de boue qui ont, notamment, envahi la cave et le jardin de la famille Filippini. “ Dans mon allée de garage, il y avait bien 40 cm de boue. Dans ma cave, j’ai perdu ma chaudière et tout mon outillage. La boue s’est engouffrée dans le jardin de mon voisin, qui avait un magnifique potager, avant d’aller rejoindre la rue Depaifve ”.

    Une belle solidarité…

    Dans sa rue, Emmanuel a été le plus touché, mais il n’est pas le seul à avoir eu des dégâts. “ J’ai perdu ma tondeuse, mon congélateur, de l’outillage... » énumère Elvire Hardy. La boue est même rentrée dans ma véranda. C’est passé à un cheveu d’aller dans ma maison. Cela fait bien dix ans qu’il n’y avait pas eu des coulées de boue de cette ampleur dans la rue ”.

    Assez vite après le début de l’orage, et voyant l’ampleur de la situation, la solidarité s’est organisée dans la rue Bois Hamé, mais aussi dans sa perpendiculaire, la rue Georges Depaifve. “ Un voisin, qui travaille dans une société de construction voisine, est allé chercher un bulldozer et a commencé à rassembler les boues, poursuit Emmanuel. On est tous sorti dans la rue et on a commencé à nettoyer là où c’était le plus urgent. Il y a même un jeune homme, qui vient à peine d’emménager, qui est venu spontanément nous donner un coup de main alors qu’il n’avait pas dégâts et qu’il ne connaissait personne. C’est chouette de voir ça. Les ouvriers communaux et la protection civile ont aussi vraiment fait du bon travail. Ils sont restés jusque 4h du matin ”.

    Et hier, durant pratiquement toute la journée, pelles, brosses, pelleteuses, balayeuses et tuyaux d’arrosage n’ont cessé d’entrer en action pour tenter de faire disparaître, le plus rapidement possible, les traces d’un orage que le quartier n’est pas près d’oublier de sitôt.

    Photo : Boue et graviers ont envahis l’allée de garage de M. Filippini.

    (Source La Meuse jeudi 31/05/2012)

  • Pluies diluviennes, coulées de boues et zones inondées à Glons : on a craint le pire !

    inondations glons, coulées de boue glonsMardi soir, comme émanant d’une queue d’orage, de violentes trombes d’eau se sont abattues sur Glons créant rapidement de véritables torrents de boue par endroits. Bourrasques et fortes rafales de vents vinrent pour compléter le programme de la fin de journée.

    Plusieurs rues se trouvant alors sous eau, deux autopompes des pompiers ont été envoyées par la centrale peu après 18 h 30.

    La protection civile a été appelée en renfort, amenant une autopompe supplémentaire ainsi que d’autres véhicules de déblayement. Les zones les plus touchées : la Chavée, rue devant les cours et la rue Bois Hamé. Vers 20h00, au grand soulagement des habitants, la pluie s’est estompée pour cesser ensuite de tomber.

    orage 10.jpg

    orage 4.jpg

    IMG_2773 (Copier).JPG

    inondations glons,pluis diluviennes glons,zones inondées glons,boues glons

    Très tôt ce mercredi matin, de nombreux ouvriers communaux étaient à pied d’œuvre aux endroits les plus touchés afin de venir en aide aux sinistrés. Par solidarité, la commune de Juprelle a également affecté un véhicule de nettoyage.

    inondations glons 1.jpg

    Merci à la photographe Kali pour les photos prises à la Chavée et à la rue devant les cours.

    Voir le reportage photo complet dans l’album ci-contre à droite.