Google Analytics Alternative

inondations bassenge

  • Région liégeoise - Intempéries. 6,4 millions aux sinistrés liégeois… Le chiffre à Bassenge à découvrir au cœur de l’article !

    inondations bassenge, subventions calamités inondations bassenge, indemnisations tempêtes bassenge, indemnisations calamités bassengeL’association des assureurs belges, Assuralia, a dévoilé ce mardi les chiffres des indemnisations versées suite aux fortes tempêtes qui ont secoué la Belgique en mai et juin derniers. Toutes les communes ont été touchées, et en particulier celles de l’arrondissement de Liège.

    Notamment durant le dimanche après-midi du 29 mai, où les pompiers avaient été appelés plus de 200 fois pour des caves et des voiries inondées, des murets effondrés et des animaux en perdition. Heureusement, il n’y a pas eu de victimes humaines.

    Liège a été la plus marquée avec 944 dossiers, et Dalhem et Blegny le moins avec 17 dossiers. Mais c’est à Juprelle où le montant par sinistre est le plus élevé : une moyenne de 5.207 € (contre 928 à Dalhem).

    Voici le tableau complet :

    – Liège : 944 dossiers et 2.376.259 € versés

    – Ans : 163 dossiers et 353.375€

    – Seraing : 144 et 221.703€

    – Herstal : 123 et 212.204 €

    – Grâce-Hollogne : 112 et 530.679 €

    – Chaudfontaine : 112 et 530.679 €

    – Juprelle : 104 et 541.534 €

    – Saint-Nicolas : 98 et 207.377 €

    – Sprimont : 77 et 243.175 €

    – Soumagne : 72 et 210.940 €

    – Oupeye : 65 et 187.180 €

    – Fléron : 64 et 130.991 €

    – Trooz : 55 et 169.028 €

    – Esneux : 50 et 100.626 €

    – Aywaille : 48 et 158.950 €

    – Flémalle : 48 et 107.052 €

    – Beyne-Heusay : 39 et 57.095 €

    – Bassenge : 34 et 75.071 € soit 2.208 euros de moyenne par dossier

    – Comblain-au-Pont : 33 et 125.419 €

    – Visé : 32 et 46.027 €

    – Awans : 26 et 52.049 €

    – Neupré : 23 et 51.052 €

    – Blegny : 17 et 36.083 €

    – Dalhem : 17 et 15.779 €

    (Source La Meuse mercredi 21 décembre 2016)

  • Les photos du jour. Etonnant ! A Bassenge, dès l’annonce de risques d’orages, la commune place des panneaux « Inondations » à proximité des endroits connus pour les subir régulièrement.

    inondations 1 panneau.jpgBillet de Regor. Vendredi 7 août 2015 au matin,  la météo annonce : «  Risques d’orages durant la nuit de vendredi à samedi ». Et, le vendredi après-midi (photos prise vers 15h00 vendredi), les services communaux placent illico une signalisation « Inondations » à proximité des lieux connus pour subir régulièrement ces calamités. Étonnant, tout de même comme attitude… Prévenir en mettant des sacs de sables à la disposition des habitants, on pourrait encore le comprendre, mais par temps sec placer des signaux « Inondations » avant même l’arrivée d’hypothétiques pluies d’orages ?

    inondations 2 panneau.jpgUn côté surréaliste…

    Imaginez, un seul instant, que devant chez vous en n’importe quel endroit de la Vallée du Geer et par temps sec, vous aperceviez les services communaux en train de placer des signaux « Inondations » alors que l’orage annoncé n’a même pas encore frappé la région…

    De quoi foutre les chocottes, non ?  Fatalité et résignation ? Ceci dit, heureusement, cette fois, les habitants de Boirs et de Roclenge y ont échappé.

    Regor

    inondations 2 panneau.jpg

  • Boirs. Une solution contre les inondations : la commune va aménager un bassin de rétention des eaux

    inondations boirs août 2014 6.jpgDans les semaines ou mois à venir, un bassin de rétention va être creusé à l’angle des rues des Bannes et d’Once. Il pourra retenir des milliers de litres d’eau. Et s’il devait ne pas être la solution définitive pour endiguer définitivement les inondations dans le quartier des Bannes, il devrait fortement les contenir. À chaque forte pluie ou presque, le quartier des Bannes, à Roclenge (Bassenge), est touché par des inondations. Situé dans une cuvette, il accumule plusieurs phénomènes qui expliquent la montée rapide des eaux dans les rues, jardins et caves. Il y a d’abord le Geer, non curé depuis des années, qui déborde. Viennent ensuite les eaux de IMG_7373.JPGruissellement en provenance des hauteurs. Mais il y a aussi les égouts qui refoulent les eaux. Depuis longtemps, la commune cherche à solutionner ce problème récurrent qui empoisonne la vie des habitants.

    Bientôt une convention…

    Et une piste a été votée lors du dernier conseil communal. Une convention va en effet être signée entre la commune, le propriétaire de deux parcelles jointives et le locataire de ces dernières. Sur un de ces deux terrains, situés au coin des rues des Bannes et d’Once, la commune va y aménager un grand bassin de rétention qui pourra accueillir plusieurs centaines de m3 d'eau. « Il y a deux parcelles. inondations boirs août 2014 4.jpgUne de 0,34 hectare et l’autre de 0,54 hectare », précise Fabienne Heptia, échevine en charge des Rivières et de l’Agriculture. « Le bassin de rétention sera aménagé sur la plus petite des parcelles, celle qui forme une pointe, et devrait l’occuper totalement. Dans quelques semaines, les ouvriers communaux y creuseront sur 40 cm de profondeur.

    Quant à l’autre parcelle, en principe nous n’en aurons besoin que pour accéder au bassin de rétention. Donc, l’agriculteur pourra continuer à y faire paître des animaux, comme c’est le cas actuellement. »

    inondations boirs août 2014 3.jpgCompensation pour l’agriculteur.

    Et si l’agriculteur recevra bien une compensation annuelle de 500 euros pour la petite parcelle, il ne pourra réclamer les 700 euros supplémentaires que s’il ne sait pas utiliser la grande parcelle. « La convention qu’on va signer aura une durée de 5 ans. Alors évidemment, je ne sais pas qui sera au pouvoir en 2020, mais je suppose que si ce système permet d’endiguer une grande partie des problèmes d’inondations, la future majorité prolongera la convention ». Car si Fabienne Heptia a bien conscience que le inondations boirs août 2014 2.jpgbassin ne solutionnera pas les débordements à 100 %, elle espère quand même que ça les réduira très fortement. Ce qui aura aussi un impact positif sur les finances communales. Car si l’occupation de ces parcelles coûtera annuellement de 500 à 1.200 euros à la commune, on peut logiquement supposer que ce montant sera largement inférieur à celui lié à l’occupation d’ouvriers communaux, durant de nombreuses heures, pour venir à bout des inondations. 

    (Source La Meuse 13 février 2015)

    Il n’en demeure pas moins que plusieurs inconnues subsistent. 3.400 m2 que les ouvriers vont creuser sur 40 cm de profondeur, cela donne 1.360 m3 de terre : à enlever gratuitement ? Un don des RNOB ? Combien de camions faudra-t-il à raison de 10 tonnes par camion (communal) ? Nous aurons l’occasion d’y revenir dans un futur article après avoir pris différents renseignements.

    Regor

     

  • A Boirs, la commune va aménager un bassin de rétention des eaux

    inondations boirs août 2014 6.jpgDans les semaines ou mois à venir, un bassin de rétention va être creusé à l’angle des rues des Bannes et d’Once. Il pourra retenir des milliers de litres d’eau. Et s’il devait ne pas être la solution définitive pour endiguer les inondations dans le quartier des Bannes, il devrait fortement les contenir. L’article complet à découvrir dans votre Meuse de ce vendredi 13 février 2015.

    IMG_7383.JPG

  • Bassenge : des solutions pour en finir avec les inondations ?

    inondations boirs août 2014 3.jpgBassenge et les inondations, c’est une histoire qui existe depuis longtemps. Trop longtemps pour les habitants régulièrement victimes des débordements du Geer. L’été dernier, le quartier des Bannes, entre Boirs et Roclenge, a ainsi été plusieurs fois touché par des inondations. Caves, garages et rues se sont retrouvés avec plusieurs centimètres d’eau. Une situation qui se produit à chaque forte pluie ou presque. Et suite aux épisodes successifs de l’été dernier, un Bassengeois a décidé de prendre le taureau par les cornes. Et si la majorité cdH n’est pas restée inactive ces dernières années, Christopher Sortino a décidé d’étudier, de son côté, la problématique et de tenter de trouver des solutions parfois innovantes.

    Conseiller communal socialiste, il préfère ne pas mettre en avant son mandat. «J’ai fait ce travail de recherche de manière apolitique afin que tout le monde puisse s’y retrouver. Qu’on puisse travailler ensemble pour améliorer la situation ».

    Ne manquez pas de découvrir l’article complet dans votre journal La Meuse de ce mercredi 7 janvier 2015

    Voir aussi la vidéo postée sur Youtube et l’article que nous y consacrions en cliquant sur le lien ci-dessous :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2014/12/24/exclusif-dans-une-video-publiee-sur-youtube-le-conseiller-ba-134545.html

  • Exclusif ! Dans une vidéo publiée sur Youtube, le bassengeois Christopher Sortino, politologue, fait un exposé sur les inondations récurrentes à Boirs et Roclenge. Un dossier complet qui se veut constructif et avec des solutions à la clé !

    inondations exposé christopher 2.pngC’est en tant que citoyen politologue que le conseiller communal Christopher Sortino vient de s’adresser aux bassengeoises et bassengeois, ce mercredi 24 décembre 2014 aux alentours de 12h00, dans une forme d’exposé « télévisé » publié sur Youtube.  Dans ce dossier complet (examens, analyses, pistes, solutions..), nous avons épinglé, parmi les différentes solutions avancées, que le placement de clapets anti-retour, au coût modique pour une commune de 1.000 euros pièce, permettrait déjà de contrer certaines calamités en cas de fortes crues du Geer. A Braives, une petite commune proche de Hannut, ce dispositif s’est avéré efficace.

    En tout état de cause, l’exposé d’un politicien bassengeois par vidéo interposée, est une première à Bassenge !  


  • Inondations en Vallée du Geer. Attention, une nouvelle zone de pluie est attendue cet après-midi ! + infos pratiques sacs de sable !

    place louis piron inondations.jpgDepuis cette nuit, plusieurs rues sont sous eau en Vallée du Geer. Si Glons, semble épargné, Boirs, Roclenge, Wonck sont plus particulièrement touchés. Reportage tout à l’heure et bilan. Mais, attention, il faut tenir compte de prévisions qui annoncent la venue, du Sud-Ouest, d’une nouvelle zone de pluie dès le début de cet après-midi… (Source Meteox). Le service technique de Bassenge (jeudi 10 juillet 2014 10h00) est occupé à remplir les sacs de sable et va les distribuer, voici le numéro pour demander vos sacs : 04 273-78-78

    Bientôt plus d'informations.

    place louis piron inondations.jpg

    La Place Louis Piron à Roclenge (Facebook)

    cité wonck devant les champs.jpg

    Près de la cité à Wonck

    prévisions pluies jeudi 10 juillet 2014.png

    La zone de pluie (en bleu) devrait arriver sur notre pays aux alentours de 14h00...

  • Vallée du Geer. Attention, risque d’inondations ! La situation à 15h00 ce mercredi 9 juillet 2014. Entre Roclenge et Boirs, certains endroits sont déjà sous eau…

    geer glons risque inondations 2.jpgAvec le ciel qui nous tombe sur la tête depuis quelques jours et une météo qui Ne s’annonce guère mieux, le Geer nous fait quelques caprices. Alors, autant vous prévenir afin de parer à toute éventualité. A Glons, si la situation est normale rue devant les cours, endroit sensible surtout aux coulées de boues et d’eau, le lit du Geer, par contre, est très très haut. Photo prise à 15h00 ce mercredi 9 juillet 2014. A Boirs, les eaux du viaduc récoltées par le Geer en contrebas, contribuent fortement à l’augmentation de son débit. Le Geer arrive doucement à saturation et, si la pluie ne cesse de tomber, il risque bien de sortir de son lit. Entre Roclenge et Boirs, au croisement de la rue d’Once et des Bannes, la route est déjà inondée (voir photo).

    Mieux vaut être prévenus et prendre ses précautions.

    Regor. La situation ce mercredi 9 juillet 2014 15h30 (voir photos ci-dessous)

    A Glons, le niveau du Geer est très haut.

    geer glons risque inondations 2.jpg

    Une autre vue, à Glons, près de la rue devant les cours

    geer glons risque inondations 1.jpg

    Rue devant les cours, à Glons, les barrières Nadar sont déjà là...

    geer glons risque inondations 3.jpg

    Entre Boirs et Roclenge, une portion de route est inondée entre la rue d'Once et rue des bannes

    geer boirs risque inondations 4.jpg

    geer boirs risque inondations 5.jpg

    Entre Boirs et Roclenge, des barrières Nadar comportant le signal "Inondations" ont déjà été placées..

    geer boirs risque inondations 3.jpg

    geer roclenge risque inondations 5.jpg

    Et à Roclenge, le niveau du Geer Place Louis Piron est très haut !

    geer roclenge risque inondations 6.jpg

     

  • Tiroir aux souvenirs. Il y a 42 ans, Le Soir titrait « La Vallée du Geer sinistrée ! »

    indondations vallée du geer 1971.jpgLe 26 août 1971, il y a donc 42 ans, la Vallée du Geer alimentait les colonnes des faits divers du journal Le Soir. Voici l’article tel qu’il est paru:

    La Vallée du Geer sinistrée !

    Envahie par les eaux et la boue due aux pluies torrentielles, la Vallée du Geer a été ravagée dans la soirée du jeudi 26 août. A Bassenge, deux cents maisons sont sinistrées. Les automobiles ont été emportées comme fétus de paille…

    (source : Le Soir un siècle d’actualités : article et photo)

    indondations vallée du geer 1971.jpg

  • Bassenge en fait partie : onze nouvelles intempéries reconnues comme calamités publiques…

    illustration inondations indemnisations.JPGLe Conseil des ministres vient d’approuver onze projets d'arrêté royal considérant certaines intempéries comme des calamités publiques et délimitant les étendues géographiques de celles-ci. Selon les premières estimations des dossiers qui seront indemnisés par ces arrêtés royaux, on arrive à un montant de 8,4 millions d'euros à charge du Fonds des calamités. Pour rappel, la gestion financière de ce fonds est sous la tutelle du ministre des Finances.

    Parmi ces onze calamités publiques, les pluies abondantes survenues le 20 mai 2012 sur le territoire des provinces de Brabant flamand (Beersel, Drogenbos, Linkebeek, Rhode-Saint-Genèse et Sint-Pieters-Leeuw), de Brabant wallon (Braine-le-Château et Waterloo), d'Anvers (Rijkevorsel), de Liège (Bassenge, Beyne-Heusay, Blégny, Liège, Olne, Soumagne et Visé), de Namur (Eghezée, La Bruyère, Mettet, Namur et Rochefort) et à Bruxelles-Capitale (Berchem-Sainte-Agathe et Uccle) ;

    Voir le reportage que nous consacrions aux inondations à Glons en mai 2012:

    orage 10.jpghttp://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2

    012/05/30/pluies-diluviennes-coulees-de-boues-et-zones-inondees-a-glon.html

    Tous les renseignements dans le document complet ici :

    Onze nouvelles intempéries reconnues comme calamités publiques Service de presse de Mme Joëlle Milquet.pdf

    (Source Belga 18/01/2012)

  • Alerte inondations: le Brabant wallon touché et les grosses masses nuageuses arrivent chez nous...

    pluie danny santos flick'R.jpegDes pluies diluviennes sont tombées cette nuit, et jusqu'à 35 litres par mètre carré devraient encore tomber d'ici midi. La région de Ath et de Tubize sont déjà touchées par des inondations. Suivez notre " live " sur Sudinfo.

    http://www.lameuse.be/551758/article/regions/tournai/2012-10-04/alerte-inondations-les-regions-d%E2%80%99ath-et-de-tubize-touchees

  • Météo : des trombes d'eau ces mercredi et jeudi…. Un risque d’inondations n’est pas exclu…

    averses de pluie, inondationsDurant les prochaines 24 heures la Belgique sera copieusement arrosée par des précipitations parfois orageuses liées à une perturbation assez active qui va onduler sur nos régions. Il y a des risques d'inondation et d'aquaplanage.

    Les quantités de précipitations pourront avoisiner 15 à 30 litres d'eau par mètre carré mais par endroit 40 à 50 litres seront possibles. Ce sont de grosses quantités puisque la moyenne pour Uccle sur tout le mois d'octobre est de 75 l/m².

    Des dégâts des eaux ne sont donc pas exclus et le risque d'aquaplanage sera bien présent. Autre élément dérangeant : c'est le vent qui va souffler en fortes rafales de 50 à 70 km par heure.

    Toutes les provinces belges sont placées à la mi-journée en alerte météo jaune concernant les quantités de pluie annoncées. Concernant le risque d'orage les provinces de l'ouest du pays sont dans le jaune également.

    Les masses de pluies venant de l'Ouest : source Meteox 12h15

    météo bassenge, inondations bassenge, risque inondations, averses bassenge, orgages bassenge


    (Source RTBF mercredi 3/10) (photos prétexte Danny Santos Flick'R et meteox capture écran)