Google Analytics Alternative

initiation à la pêche julienne

  • A proximité. Deux journées d’initiation à la pêche sont organisées aux étangs de la Julienne.

    étangs de la julienne.jpgCe n’est pas parce que le projet d’étang pédagogique prévu dans le site de la Julienne a pris un peu de retard que les plus jeunes ne pourront pas bénéficier, comme annoncé, du savoir-faire des pêcheurs de la Basse-Meuse.

    Durant ce mois d’août, deux journées d’initiation à la pêche seront organisées à l’étang Jean Delcourt (du nom de l’ancien président de la fédération des pêcheurs de la Basse-Meuse). Celles-ci seront organisées les samedis 10 et 17 août, aux étangs de la Julienne bien sûr, au niveau de l’étang qui devrait, l’an prochain, devenir un véritable étang pédagogique.

    étangs de la julienne 2.jpg"Le projet a effectivement pris du retard mais il est toujours d’actualité", explique Christian Lamury, président de la Fédération des pêcheurs de la Basse-Meuse, qui précise que l’aménagement des pontons et des berges de l’étang Jean Delcourt devrait avoir lieu l’an prochain. "La Ville de Visé est toujours partenaire d’ailleurs."

    À terme, il s’agit d’aménager l’étang pour faciliter l’apprentissage de la pêche pour les plus jeunes. "Mais pour le moment, on peut quand même déjà y pêcher, le site ne nous permet simplement pas d’avoir un programme trop chargé." Concrètement, ce sont donc deux journées d’initiation à la pêche au coup qui sont organisées. L’inscription (10 €) est obligatoire pour les deux journées, auprès d’Albert Demonceau (0473/74.01.49 ou par email : aldemo194706@hotmail.be ).

    Chaque module comprendra une partie théorique (pêche au coup, législation halieutique, biologie du poisson et écosystèmes aquatiques, respect du poisson et du milieu, etc.) et une partie pratique de découverte de la pêche au coup. Ces modules sont réservés aux enfants de 10 à 14 ans… n’hésitez pas !

    À noter aussi que, jusqu’au 25 août, le musée régional d’Archéologie et d’Histoire de Visé propose une exposition ayant pour thème Saumon, anguilles et compagnie, la faune de nos rivières sur nos assiettes, jadis et de nos jours. Lors de cette exposition, c’est non seulement la gastronomie liée à nos rivières qui sera évoquée mais aussi les caractéristiques de la faune de nos rivières et de la Meuse, la situation du fleuve, la vie et le rôle des pêcheurs sans oublier ces menaces qui pèsent sur la pêche de nos jours.

    L’exposition aborde également les moyens mis en œuvre depuis de nombreuses années pour faire revenir le saumon dans la Meuse et dans ses affluents.

    (Source Dh.net)