Google Analytics Alternative

infrabel bassenge

  • Usagers de la gare de Glons. Bassenge Sudinfo : l’article « coup de gueule » qui fait mouche…

    accès gare 1.jpgUn article « coup de gueule » qui porte ses fruits…

    Début mars, un article Bassenge Sudinfo en forme de « coup de gueule » s’arrêtait sur l’état de délabrement du chemin d’accès au quai d’embarquement des trains à Glons. Voir ici :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/02/27/gare-de-glons-le-pave-dans-la-mare.html

    Et, quelques jours après, nous décidions de notre propre initiative de mettre Infrabel au courant de la situation et lui faisions parvenir un mail explicatif au cœur duquel figurait un lien infrabel suivi message.pngvers l’article coup de gueule en question. Quelques heures plus tard, bonne réception en était accusée par les services d’Infrabel (voir ci-contre)

    Et en effet, quelques jours après, Monsieur Frédéric Sacré porte-parole d’Infrabel nous passait un coup de fil pour nous donner les explications que voici : « Il faut tout d’abord savoir que la Vallée du Geer devrait être concernée par le projet R.E.L. (Réseau express liégeois) qui verra le jour en 2014 impliquant une révision de toutes les infrastructures. Mais nous ne sommes pas encore là et, actuellement comme cela l’a été depuis plusieurs années, la SNCB qualifie l’arrêt des trains à Glons de « Station point d’arrêt non gardé ». Ce point d’arrêt ne peut donc en aucun cas être assimilé à une gare avec toutes les infrastructures d’accès qu’elle suppose… (Accès personnes à mobilité réduite, handicapés, etc…). Il n’empêche néanmoins, et en attendant le REL, qu’afin de faciliter l’accès aux usagers des trains à Glons, je vais charger les services techniques concernés de procéder à un nouvel enrobage de ce chemin qui mène au quai au moyen de dolomie chargée de pierrailles. Il faut toutefois que vous sachiez que ce chantier, aussi réduit soit-il en terme d’investissement, demandera le lancement d’une procédure d’appel d’offres et il faudra quelques semaines afin de pouvoir le finaliser ; un bon mois selon moiBien entendu, je reste à votre disposition pour tout autre renseignement que vous désireriez obtenir…»

    Un article de Bassenge Sudinfo en forme de coup de gueule et qui aura ainsi porté ses fruits (lien ci-dessous)

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2013/02/27/gare-de-glons-le-pave-dans-la-mare.html

    Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule…

    De par les différents contacts que nous avons pu avoir dans le cadre de la recherche de renseignements pour écrire cet article, il en est certains qui laissent entrevoir que, du côté d’Infrabel, « tout est fait » pour que la commune de Bassenge soit intégrée dans ce projet REL (liaison Glons-Visé) et qu’une nouvelle gare devrait être construite au centre de la Vallée du Geer ; ce qui laisse sous-entendre que le village de Bassenge soit envisagé.

    Voir ci-dessous l'article sur le REL.

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2012/01/02/mobilite-la-gare-de-glons-directement-concernee-par-le-proje.html 

    gare de glons

  • Trains : une ligne Liège-Glons-Visé ? Possible, mais tout dépendra de la volonté politique…

    infrabelMalgré le plan d’Infrabel les travailleurs du rail ont de beaux projets dans leurs cartons.

    Diminutions des coûts, zéro investissement pour certains entretiens, suppression de lignes… les nouvelles sont loin d’être positives pour le rail belge et les débats ne sont pas encore bouclés relativement au plan d’investissements présentés par Infrabel (à valider par le ministre des Entreprise Publiques). Et si la première mouture semble littéralement démanteler le rail belge (particulièrement le sud-est du pays), les cheminots ont bel et bien des projets ambitieux pour la mobilité. Thierry Moers, secrétaire permanent à la CGSP, lève le voile sur ces dossiers qui ont l’avantage d’être “peu coûteux”.

    Desservir la vallée du Geer… cette possibilité semble être un doux rêve aujourd’hui. Il suffirait pourtant d’un petit maillon pour créer une mobilité efficiente dans l’ensemble de la Basse-Meuse. Car les voies existent ! Comme le soulignait Écolo il y a peu en effet, ce sont 5,000 km de voies qui furent abandonnées en 50 ans sur le territoire belge…

    Dans le nouveau plan, la desserte vers Anvers est supprimée, nous trouvons cela logique car il faut 2 h 20 depuis Liège”. Par contre, il y a une possibilité de relier la ligne de Liers à Visé. Comment ? “En créant une nouvelle liaison à Glons, de 900 m seulement ”. Elle relierait la ligne 24 qui dessert toute la vallée du Geer et, ensuite, Visé. Actuellement, cette voie existe bien mais elle n’est utilisée que pour le transport de marchandises. “Cela ne coûterait que 2 millions d’euros selon les estimations”. Autres avantages : permettre une boucle pour revenir vers Liège ou, simplement, créer une liaison Hasselt-Visé via Tongres et Bassenge.

    Un autre projet d’envergure est celui de la fameuse ligne 125 A, en rive droite. Comme la ligne 24, elle existe mais n’est utilisée que pour les marchandises. Comme pour la ligne de la Basse-Meuse, il suffirait d’un rien… “La ligne va jusqu’au Val Saint-Lambert, on pourrait l’amener jusqu’à Ivoz-Ramet. Il suffit d’électrifier 1 km de voies”. Des stations existent déjà, comme celle de Seraing, inutilisée.

    Et pour réaliser de pareils projets, c’est moins de l’argent qu’une volonté politique qu’il faut insiste le syndicaliste.

    (Sources Belga et DH 13/01/13)