Google Analytics Alternative

hoverboard sur rue

  • Rouler sur la rue avec un… hoverboard ?

    hoverboard,hoverboard sur rueLe nom de cette machine évoque aux nostalgiques la planche en lévitation de Retour vers le futur 2. Son allure, un peu moins. L’hoverboard ressemble plutôt à une planche à roulettes croisée à une trottinette électrique.

    Publiées des millions de fois sur les réseaux sociaux, les vidéos de stars telles que Kendall Jenner ou Justin Bieber avec leur hoverboard ont boosté les ventes de ces appareils du 21ème siècle. D’après les estimations du site américain BuzzFeed, il se vendait, l’an dernier, une planche motorisée toutes les deux minutes aux États-Unis.

    hoverboard,hoverboard sur rue« Le marché s’y est développé tellement vite qu’il inquiète les autorités locales, un peu dépassées par cet afflux d’engins motorisés roulant sur les trottoirs et slalomant entre les piétons » , explique une enquête du Lefigaro.fr. « Les hoverboards sont déjà interdits sur les campus universitaires californiens et dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. À New York, il n’est pas possible de les utiliser dans la rue, car la loi impose l’immatriculation de tout véhicule motorisé utilisé sur les routes. »

    En Belgique, il existe, depuis le 3 février 2007, un arrêté royal relatif aux engins de déplacement. Le gyropode (NDLR : plus communément appelé Segway) fait partie des « nouveaux engins de déplacement ». C’est le cas aussi de l’hoverboard. Il est assimilé à un piéton s’il respecte la vitesse du pas, c’est-à-dire 6 km/h sur les zones prévues comme le trottoir. Il est également possible de se déplacer sur les routes ou les pistes cyclables dès que l’on dépasse la vitesse du pas, c’est-à-dire au-delà de 6km/h.

    Au Luxembourg, les hoverboards sont soumis à la même législation que les rollers et les skateboards. Leur utilisation est interdite sur la voie publique.

    Lors d’un test, notre collègue du Soir, Alexandre Colleau, l’écrit : « L’utilisation de l’hoverboard est un réel plaisir, à condition cependant de l’utiliser dans des endroits adaptés : un parking peu fréquenté, une route en très bon état et peu fréquentée également ou tout simplement sur un trottoir, mais gare à votre sécurité, ainsi qu’à celle des piétons. » À bon entendeur… (La Meuse mercredi 25 mai 2016)