Google Analytics Alternative

horlogerie col et macarthur bassenge

  • Armistice 1918. Une montre venue de Bassenge. Du Wallon pour Trump, Macron et Merkel

    montres bassenge col et marcarthur.pngCes trois chefs d’État, mais aussi la princesse Astrid, vont recevoir une montre venue de Bassenge.

    Un habitant de Bassenge et un autre de Somme-Leuze peuvent être fiers. Leur montre commémorant la fin de la Première Guerre mondiale va être offerte ce samedi à Angela Merkel et à Emmanuel Macron. Une autre, destinée à Donald Trump, arrivera bientôt à la Maison Blanche. La princesse Astrid recevra aussi un modèle réalisé par la société belge Col & Mac Arthur. 

    Dimanche, cela fera 100 ans que l’Armistice a été signé dans la forêt de montres bassenge col et marcarthur 2.pngCompiègne, à Rethondes. Elle mettait fin à ce qu’on appela la Première Guerre mondiale. La veille, une cérémonie de commémoration aura lieu au même endroit, en présence d’Angela Merkel et d’Emmanuel Macron. À cette occasion mémorable, les présidents allemand et français recevront une montre spéciale offerte par la ville de Compiègne. De nombreux symboles figurent sur cet objet de collection limité à 1.918 exemplaires.

    Cette montre a été réalisée par une société belge basée à Bassenge, en province de Liège : Col & MacArthur. « Col » pour Sébastien Colen, un ingénieur diplômé de l’ULiège qui s’est associé avec Iain Wood-MacArthur. « Iain est un ancien de la garde écossaise de Buckingham », précise le Liégeois, âgé de 33 ans. « Il est venu habiter en Belgique par amour, il y a plus de trente ans. Il y travaille comme horloger et a ouvert deux magasins à Namur et à Dinant. Son atelier se trouve à Baillonville (Somme-Leuze) ». Il y a cinq ans, le duo a créé la société. C’est elle qui sert la garde royale de Buckingham Palace en concevant des montres personnalisées sous une licence octroyée par le ministère de la Défense britannique.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-11-06,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-11-06,BASSE-MEUSE,1|18