Google Analytics Alternative

hommes singes

  • Wonck. Des hommes singes en action… Impressionnant !

    hommes singesTous les jours ces hommes travaillent au péril de leurs vies... Reportage photos et vidéo.

    Ce lundi matin à Wonck, nous avons rencontré une dizaine d’hommes singes occupés à escalader les parois d’un pylône de lignes à haute tension.

    Leur mission : placer des crochets destinés à permettre l’intervention ultérieure d’une équipe de peintres.

    hommes singes

    Comment procèdent-ils ? Nous avons pu observer le principe. Il repose sur le fait que chaque homme, une sorte de premier de cordée et qui est bardé de plusieurs kilos de crochets, s’en déleste au fur et à mesure de son ascension pour ainsi arriver au sommet du pylône déchargé de tout poids contraignant. Un calcul aura déterminé la répartition pour permettre aux suivants, chargés du même poids de crochets, de se délester au même rythme que les escaladeurs précédents. Par exemple, s’ils travaillent par groupe de quatre (cordée de 4), le premier accrochera le crochet au point quatre, le second au point trois, le troisième au point deux et le quatrième au point un. Puis, le groupe recommence tout en escaladant. Par petits groupes, les hommes singes travaillent de la sorte et simultanément sur tous les flancs du pylône.

    IMAG0163.JPGA chaque fois, un gros défi à relever. Faut avoir le cœur bien accroché. Et cette expression pourrait prêter à sourire quand on sait que les hommes singes, eux, ne le sont pas.

    Lors de la prise de la vidéo, pour nous, on ne pouvait pas vraiment parler de sourire, car nous ne vous cachons pas avoir été fortement impressionnés. Certes, par le côté périlleux du travail (sans filet et sans aucun harnachement) mais aussi par les encouragements que les hommes singes s’échangent en dialoguant à très haute voix sur le ton de l’humour et la bonne humeur, comme pour se motiver mutuellement durant toute l’ascension.

    Tous les jours ces hommes travaillent au péril de leur vie…

    Ce lundi, ils travaillaient à Wonck : la vidéo.