Google Analytics Alternative

hélène streel

  • A proximité. Elle crée une voiturette pour les chiens handicapés

    voiturette chien.jpgHélène Streel côté face : une kinésithérapeute liégeoise établie dans le quartier du Laveu.

    Côté pile : une véritable bonne fée pour les chiens handicapés de la région, à qui elle fabrique des voiturettes afin de faciliter leur locomotion. Et peut désormais se vanter d’avoir fabriqué sa première voiturette réalisée entièrement à l’aide d’une imprimante 3D.

    Un hobby auquel Hélène est arrivée par l’intermédiaire de son métier.

    voiturette chien hélène streel.png« Une de mes patientes avait un chien handicapé du train arrière, pour qui elle avait commandé une voiturette au Royaume-Uni. Cela m’a interpellé de voir à quel point celle-ci était peu ergonomique et ne respectait pas le dos du chien. Et ça m’a donné l’idée de me lancer, en imaginant un harnais pour que tout le poids ne repose pas sur le haut du dos des chiens et que cela ne soit pas mauvais pour leur colonne».

    C’était il y a cinq ans, et depuis, Hélène a encore perfectionné son idée au gré des petits clients à quatre pattes qui lui ont été amenés.

    « Le problème, c’est que ces voiturettes restent très lourdes, or il ne faut pas qu’elle pèse plus que le chien qui l’utilise. Une dame est venue me trouver avec son Pékinois en me demandant de lui créer une voiturette. Comme c’est une race de chiens très petite et légère, j’ai eu l’idée d’avoir recours à une imprimante 3D pour fabriquer sa voiturette. »

    UN PRIX RÉDUIT DE MOITIÉ

    Un vrai challenge pour Hélène, qui a dû se former au fonctionnement de la machine. Avant de s’en servir pour fabriquer une voiturette plus légère, mais aussi meilleur marché : « là où normalement une voiturette coûterait 400 euros, ici, la dame s’en est sortie pour 200€. »

    Légèreté du modèle et du prix… L’imprimante 3D serait-elle l’outil du futur pour les chiens handicapés ?

    « Non, car le modèle conçu via imprimante 3D ne peut pas être replié, contrairement aux voiturettes que je fabrique d’ordinaire. Vu qu’il s’agit d’un modèle fort léger, ce n’est pas trop grave pour les propriétaires, mais quand il s’agit de voiturettes pour grands chiens, il est important que leurs maîtres puissent les replier afin de les transporter avec facilité. »

    Autre particularité de cette voiturette futuriste : contrairement aux autres créations d’Hélène, elle est d’un gris fort sage.

    « En général, je fabrique des voiturettes de couleur vive, mais la personne qui me l’a commandé voulait quelque chose de sobre. Les couleurs vives, c’est joli, cela donne l’impression d’être plus sympa. Cela permet aussi aux gens de porter un regard différent sur l’animal », explique Hélène.

    POUR ÉVITER L’EUTHANASIE

    Et Hélène d’ajouter : « certaines personnes sont d’avis qu’il faut euthanasier les animaux handicapés. Je ne suis pas d’accord, et ces voiturettes le prouvent : elles permettent aux chiens de réapprendre à marcher et de récupérer une certaine qualité de vie. » À l’image des sept chiens handicapés que cette amie des bêtes a recueillis. (Source La Meuse mercredi 3 août 2016)