Google Analytics Alternative

grand prix d'amérique vincennes 2016

  • Courses de trot : Grand prix d’Amérique ce dimanche ! Mais, avec sa licence française retirée, le belge Verbeeck ne décrochera plus le titre !

    jos verbeek.jpgNotre région compte beaucoup d’adeptes des sports équestres. Aussi, une fois n’est pas coutume, abordons les courses de trot en France où notre compatriote Jos Verbeek se distingue depuis des dizaines d’années. Voici l’article paru dans La Meuse ce samedi 30 janvier 2016.

    Jos Verbeeck, le roi belge des drivers ne gagnera pas son 5ème Grand Prix d’Amérique qui se court ce dimanche à Vincennes. Cette épreuve est mythique et se déroule sur les 2.700m de la grande piste de l’hippodrome de Vincennes.

    Le Belge qui fêtera ses 59 ans le 6 février prochain ne peut plus concourir en France lui qui y a remporté, attachez-vous bien, 3.381victoires ! La raison ? On lui a retiré sa licence le 14 novembre dernier. Une suspension imposée par le ministère français de l’Intérieur en personne. La raison ? Des faits de fraude fiscale en matière d’impôts sur les revenus et de TVA.

    A MILAN

    Interrogé par « Le Parisien », son avocat, Maître Van Steenbrugge estime que ce retrait de licence est « une injustice ». « Mon client détient une licence belge et paie ses impôts dans son pays d’origine », argumente l’avocat. « Nous allons saisir le tribunal administratif pour le faire reconnaître, mais cela risque de prendre du temps. Peut-être une année » .

    Apparemment, Jos Verbeeck n’a pas le temps d’attendre. Le Diestois qui loue ses services de driver depuis le début des années 90 en a gros sur la patate. « La France est un pays magnifique pour les vacances mais, pour travailler en tant qu’étranger, c’est très compliqué. Vous en êtes toujours à l’époque de Charlemagne », dit-il à nos confrères parisiens. « J’ai le sentiment d’avoir dérangé pendant 25 ans. Ces derniers temps, je poussais un soupir de soulagement dès que je franchissais la frontière belge » . Il poursuit : « Je préfère avoir affaire à des fous, plutôt qu’à des jaloux » .

    Le Belge ira voir ailleurs si l’herbe est plus belle, notamment ce dimanche, à Milan ! Il paraît que les Allemands se l’arracheraient ainsi que les Hollandais. « On y est toujours bien reçu », lâche-t-il en direction de ses « amis » du Trot français.

    En jetant un coup d’œil sur sa bio, on apprend que Joseph – NdlR : son vrai prénom – a commencé comme jockey à l’âge de 14 ans. Un an et demi plus tard, il avait déjà 70 victoires à son actif.

    prix amérique.pngTous les renseignements sur la course - partants, pronostics etc… - en suivant le lien ci-dessous

    http://www.equidia.fr/live/quinte-du-prix-damerique-opodo-bolt-eagle-trop-rapide-pour-ses-