Google Analytics Alternative

georges arnold kuppens

  • Un Roman de Georges-Arnold Kuppens, natif de Boirs, vient de sortir chez l’éditeur Dricot.

    « Comme une épingle de nourrice » 

    comme une épingle de nourrice, éditeur dricot, georges arnold kuppens, boirsGeorges-Arnold KUPPENS est né à Boirs-sur-Geer, en 1943. Il a habité dès la fin de la guerre dans les Cantons germanophones de l'Est de la Belgique.

    Trilingue, français-allemand-néerlandais, il a entrepris des études d'instituteur à Verviers. Métier qu'il a assuré pendant 17 ans à Herve. Passionné par la discussion pédagogique, il a suivi de nombreuses formations universitaires (Liège, Louvain, Namur, Osnabrück) en anthropologie, psychologie sociale et pédagogie. Professeur de pédagogie, ensuite inspecteur de l'enseignement obligatoire, pendant 25 ans, en Communauté germanophone de Belgique, il a noué de nombreux contacts avec des pédagogues belges, allemands, autrichiens, néerlandais et québécois. Avec eux il a étudié, comparé et mis en oeuvre des pratiques cohérentes de réforme de l'enseignement.

    Il a dirigé de nombreux projets pédagogiques européens en matière d'architecture scolaire,comme une épingle de nourrice, éditeur dricot, georges arnold kuppens, boirs
    d'apprentissage assisté par ordinateur et d'apprentissage des langues étrangères.

    « Comme une épingle de nourrice » : quatrième de couverture.

    Le temps et les hommes passent sur la ville de Liège et la toute voisine vallée du Geer. Avec la fièvre des passionnés, cinq générations de Kappès se débattent à travers le XXe siècle. Elles se transmettent des objets insolites d'où s'échappe la mémoire silencieuse d'un secret de famille lié à l'amour d'un prêtre -professeur de philosophie au Grand-Séminaire de Liège - pour une jeune femme. Les deux fils rouges de l'histoire vont s'épingler de manière inattendue, pour joindre les mains hasardeuses du destin et engendrer un tendre suspense.

    L'intuition de la liberté, le respect de la nature, la confiance dans l'enfance, la force des convictions, le souci de la loi et singulièrement la vigilance en éducation sont autant de fleurs qui ne cessent jamais de s'épanouir au cours du récit.

    Extraits :

    La nuit n'était pas encore tout-à-fait au bout de ses peines. La porte de la discrète maison dont la façade venait à nouveau d'être blanchie à la chaux pour les fêtes mariales du 15 août 1919, se referma discrètement. Une ombre longue se faufila le long des murs blancs de l'impasse des Capucins. Elle rebondissait, s'allongeait puis raccourcissait aussitôt, sautant de seuil en seuil, de fenêtre en fenêtre. La lune était encore haute et claire, ce matin. D'un pas rapide et sûr, l'homme se dirigea vers la rue Hors-Château ; il n'avait d'ailleurs pas le choix. Il n'était pas fatigué ; il ne l'était que très rarement. Au contraire, il ressentait son corps d'athlète jusqu'au plus profond... léger et bien reposé.

    La porte qui s'était si discrètement refermée depuis peu s'ouvrit à nouveau et une voix qui se faisait la plus mince possible se fit entendre.

    - Marcel ! Ton bréviaire !

    Il se retourna, revint sur ses pas et, d'un geste énervé, arracha le livre des mains tendues dans l'ouverture de la porte. Se rendant compte de son agacement injustifié, il se ressaisit et posa sur le front de l'intervenante, un tendre baiser. Le bréviaire sous le bras, Marcel reprit son chemin, moins gaillard, comme si le poids du psautier l'empêchait tout à coup de goûter le plaisir qui l'emplissait il y a quelques instants encore. Ou bien était-ce d'avoir oublié d'emporter le bréviaire par distraction ? Il était, en effet, très distrait et cela l'énervait, surtout lorsque d'autres personnes devaient intervenir pour corriger ses oublis.

    L’ouvrage est disponible dans toutes les bonnes librairies et notamment à la librairie Morin de Roclenge. Editeur Dricot. 258 Pages. Prix : 17 euros.

    Le site de l'éditeur Dricot : http://www.dricot.be/html/f/livre.asp?book=703460