Google Analytics Alternative

entretien moutons

  • A proximité. A quelques encablures de Boirs, les moutons entretiennent un bassin d’orage…

    moutons bassin orage 2.jpgSur les hauteurs de Boirs, à une centaine de mètres de l’aire de l’arbre au gibet qui, pour rappel, se situe, pile, sur la frontière symbolique entre la Wallonie et le Limbourg, un troupeau d’ovins entretient un bassin d’orage.Il s’agit ici d’un bassin d’orage aménagé de manière naturelle et non construit en béton comme nous avons coutume d’en voir en notre Vallée. Dans la mesure où la végétation est présente en ce bassin d’orage naturel formant cavité, elle nécessite un entretien ; ce sont alors les moutons qui s’en chargent. Tout bénéfice pour tout le monde : moins de béton, prévention du danger assurée par le entretien moutons,entretien zones vertes bassenge,zones vertes millen,zones vertes riemstbassin d’orage, pâture pour les moutons. Des moutons qui broutent au fond d’un bassin d’orage ? Et en cas de fortes précipitations ne courent-ils un danger ? Nous avons posé la question à un agriculteur de Millen rencontré à cet endroit. Il explique « Si tant est que le bassin d’orage devait commencer à se remplir, les moutons grimperaient sur les flancs pour trouver refuge dans un espace spécialement aménagé au sommet à l’écart du bassin d’orage proprement dit. Mais de toute façon, le troupeau est surveillé et les moutons ne broutent guère longtemps au même endroit. Ils sont souvent amenés, ici plus loin, devant l’entrée des grottes, pour entretenir la grande surface située devant elles… Mais je les ai déjà vus brouter en plusieurs endroits dans le village... »

    moutons bassin orage 3.jpg

    schapen.jpgUn article complémentaire paru dans Het Laatste nieuws (3 mai 2014) :

    http://www.hln.be/regio/nieuws-uit-riemst/schapen-begrazen-taluds-albertkanaal-a1873956/

    Ce ne sont pas moins de 150 moutons qui, depuis vendredi, entretiennent les talus du Canal Albert à Kanne (Riemst).  Ce travail leur a été confié conjointement par le Collège communal de Riemst et l’Office de navigation (De scheepvaart). "Cela entre dans le cadre de notre plan d’entretien des zones vertes. Par le pâturage des moutons, nous renforçons la diversité dans le paysage » explique Mathieu Eycken, Echevin de l’environnement. Les moutons appartiennent au collectif Heco asbl sous la direction de deux bergers : Jos Franssen et Jan Jans. Les moutons sont de race Mergelland et trouvent dans nos régions de pelouses calcaires une nourriture idéale.

    Il y a quelques mois, la commune de Riemst et la Province du Limbourg avaient lancé un appel d’offre aux éleveurs de moutons pour assurer l’entretien de plusieurs zones. Un cahier des charges avait été établi.

    http://www.riemst.be/inwonersinfo/nieuws/schapen-gezocht-voor-ecologisch-project-in-limburgse-wachtbekkens