Google Analytics Alternative

empoissonnement bassenge

  • Après plus de trente ans, pouvoir à nouveau pêcher dans le Geer ? Ils y croient dur comme fer. Les pêcheurs du Bas-Geer ont opéré un nouvel empoissonnement ce mercredi… Reportage photos et vidéo

    empoissonnement février 2016.jpg2.jpg3.jpgEn effet, ils y croient fermement. L’on se souvient que le premier empoissonnement avait eu lieu en décembre (article ICI) et, ce mercredi 24 février 2016, les pêcheurs ont remis ça en procédant à une seconde opération dans le Geer. Cette fois, ce sont 360 kilos de gardons qui ont été remis à la rivière, ce qui porte à 1.377 kilos (soit près d’une tonne et demie) le poids total de poissons ayant fait l’objet de ces empoissonnements.

    Des propos réjouissants

    Interrogés sur place, différents pêcheurs ont manifesté beaucoup d’optimisme pour déclarer qu’ils se réjouissaient de l’absence de mortalité constatée depuis la première opération,  avancer que certaines premières pêches, effectuées plus particulièrement à Glons, se sont empoissonnement février 2016.jpg2.jpgavérées très positives, et d’affirmer avec beaucoup d’enthousiasme que les véritables premières pêches tests débuteront en mai -  juin et seront entreprises dans toute la Vallée du Geer.

    Ce reportage (vidéo) a été réalisé à Bassenge et s’il s’agit d’un empoissonnement du bras-mort du Geer que l’on sait être une zone de pêche fermée, tous les autres l’ont été sur le Geer lui-même en plusieurs endroits de la Vallée du Geer.

    Alors ? Après plus de trente ans, va-t-on revoir bientôt les pêcheurs s’agglutiner aux bords du Geer ? La question reste entière.

    Réponse au mois de juin.

    Regor

    LA VIDEO

  • Vallée du Geer : empoissonnement de 360kg de gardons ce mercredi 24 février à 11h

    empoissonnement.JPGAvis de la Société des Pêcheurs du Bas-Geer. Après un empoissonnement massif en 2015 pour relancer les populations très faibles du Geer, la Société des Pêcheurs du Bas-Geer remet ça ce mercredi 24 février 2016 avec 360kg de gardons provenant de la pisciculture Aquafarm (Antoon Beynens).

    Rendez-vous est donné en dessous du pont de l'autoroute de Boirs à 11h

  • Bassenge. Premier essai d'empoissonnement du Geer depuis près de 30 ans : 800kg de gardons et 217kg de carpes ont été mis à l’eau !

    poissons wonck.jpg 2.jpg3.jpgCe 23 décembre 2015, " Les Pêcheurs du Bas-Geer ", qui font partie de la Fédération Meuse Aval, ont réalisé un premier essai de réintroduction du poisson dans le Geer. Cela faisait plus de trente ans que ce type d’essai n’avait plus été opéré. Voici les photos de l'empoissonnement en plusieurs endroits de la Vallée du Geer (Wonck, Bassenge, Roclenge et Glons). (Source  Fédération Royale des pêcheurs de la Basse Meuse)

    poissons glons.jpg

    poissons glons 2.jpg

    poissons roclenge 6.jpg

    poissons bassenge.jpg3.jpg4.jpg5.jpg

    Toutes les photos dans l'album en cliquant ICI

    Pour en savoir plus sur le Geer et les Pêcheurs du Bas-Geer (Source Jean-Noël Schmitz)

    Le Geer est un cours d’eau classé de première catégorie. Ce cours d’eau  est long de +/-75Kms sur trois tronçons situés en région Wallonne. La société du Bas-Geer existe depuis environ 1932, date la plus ancienne retrouvée dans les archives. En effet le premier Franc- pêcheur paru en 1956, soulignait le combat mené par la société des  pêcheurs du Bas-Geer depuis 1932 contre les diverses pollutions causées notamment par les nombreuses usines implantées en amont (Waremme – Hologne – Oreye…). Cette société compte à ce jour une centaine de membres. De nombreux présidents se succédèrent à la tête de la société du Bas-Geer. Le plus connu fut à ne pas en douter le juge Nicolas Monami, qui de par sa profession, fut à la base de nombreux procès intentés à l’encontre des pollueurs de toutes sortes. Lors d’une assemblée générale en 1960, afin de préserver la faune piscicole, il fut décidé de ne plus prélever que 5 carpes par pêcheur et par jour. En 1969, une grave pollution anéantit en quelques heures tous les efforts consentis par la commission piscicole et les sections du Haut et du Bas-Geer. Après plus de 20 ans de combat contre la pollution et malgré quelques victoires judiciaires obtenues, le Geer, rivière poissonneuse naguère devint un désert piscicole. Depuis lors, plus aucun repeuplement ne fut réalisé. En 2013, de nouvelles analyses physico-chimiques  sur la qualité biologique du Geer se sont avérées adéquates pour la réintroduction de la  carpe et du gardon et de belles prises ont été signalées par les pêcheurs à Eben–Emael. En 2015, enfin, nous allons pouvoir procéder à un premier repeuplement sur les communes du Bas-Geer. En espérant que tout comme la Vesdre, le Geer retrouvera son lustre d’antan !! Roger Art - Vice –président du Bas-Geer  Prix de la carte de membre: 5€ Contact secrétaire: Jean-Marc Bettonville tel : 0497.68.86.84 Assemblée générale : le 17 Janvier 2016 à 10H30 « au Canotier» salle de la Passerelle – chemin du Tram à Bassenge Parcours de la société : entre Sluse et Kanne sur les deux berges (il n’y a aucune pêche privée sur ce secteur) Activités : nombreux concours organisés (voir le calendrier au cours de l’assemblée générale).