Google Analytics Alternative

dentistes plus chers

  • Santé. Dentiste plus cher : ce sera à partir du 1 er février

    dentiste.pngOn le sait depuis avril dernier : une série de soins dentaires seront plus chers l’an prochain pour les patients qui n’ont pas effectué de visite chez le dentiste en 2015. Un principe déjà d’application pour le détartrage et désormais étendu aux extractions, aux soins conservateurs, aux implants et actes sur prothèses et à la radiographie. Seuls les traitements préventifs, les consultations et l’orthodontie y échapperont encore.

    Si l’accord dento-mutualiste prévoyait l’entrée en vigueur de la mesure pour 2016, aucune date plus précise n’avait cependant été fixée. On sait désormais que la décision ne sera pas d’application dès le 1 er janvier, mais bien au 1 er février.

    RUSH SUR LES CABINETS

    Les patients qui ont essayé de prendre rendez-vous chez leur dentiste avant la fin de l’année pour ne pas être pénalisés l’an prochain peuvent donc encore, s’ils n’ont pas obtenu ce rendez-vous, tenter leur chance durant tout le mois de janvier. On sait en effet que les dentistes ont reçu davantage de patients durant cette fin d’année que l’an dernier durant la même période, et tous les patients n’ont donc peut-être pas pu être reçus comme ils l’espéraient. « Ce qui prouve que l’effet incitateur a déjà très bien fonctionné », relève Michel Devries, président de la Société de médecine dentaire.

    Outre la date d’entrée en application, l’Inami a maintenant aussi fixé les tarifs d’application l’an prochain, à la fois pour les patients qui respectent bien le trajet de soins (et qui ont donc été chez leur dentiste cette année), et pour les autres.

    Ainsi, dans le cas d’une extraction, les patients paient actuellement un ticket modérateur (somme qu’il leur reste à payer après remboursement de la mutuelle) de 9,07 euros. À partir du 1 er février, il passera à 7 euros, ce qui signifie que les patients respectant le trajet de soins gagneront 2,07 euros par rapport à aujourd’hui. Par contre, un patient qui n’aura pas effectué de visite chez son dentiste en 2015 se verra majoré d’un complément de 7 euros, soit pour lui un ticket modérateur de 14 euros. Et pour certains soins, comme les dentiers, cette majoration peut faire augmenter le ticket modérateur de 40 euros ! (Source La Meuse vendredi 11 décembre 2015)