Google Analytics Alternative

désherbant naturel

  • Truc. Se débarrasser des mauvaises herbes dans les interstices des dalles de béton, les surfaces empierrées et autres… Nous avons testé la formule : ça marche et c’est bio !

    trop beau pour être vrai.png5 litres de désherbant pour un peu plus d’un euro ! Nous l’avons testé et ça marche !

    La recette, ou la formule, circule depuis un certain temps sur facebook. Un procédé bio très économique pour éradiquer les plantes et mauvaises herbes indésirables logées dans les interstices entre les dalles de béton, les surfaces en klinkers, les allées empierrées…

    Voici la formule :

    non traité.jpgDans un arrosoir, dissoudre 1 kg de sel de ménage dans 2 litres d’eau. Mélanger à l’aide d’une spatule, bâton ou autre…

    Avant que le sel ne soit complètement dissous, ajouter 3 litres de vinaigre blanc - normal de ménage - (2 flacons de 1,5 généralement). Mélanger l’ensemble.

    Utilisable directement !

    Vous obtenez ainsi 5 litres de désherbant utilisable directement.

    Autres avantages : la solution se conserve assez longtemps et reste active. Elle agirait également sur la mousse, mais nous ne l’avons pas testé.

    La solution permet d’éradiquer toutes les plantes indésirables – mauvaises herbes – mais n’attaque pas les arbres ni arbustes.

    Quelques simples petites précautions !

    Il faut pulvériser la solution par temps sec et veiller à ce qu’il ne pleuve pas les jours qui suivent son application. Si tel était le cas, protéger la zone traitée au moyen d’une bâche, par exemple.

    montage traité non traité.jpg

     

  • A proximité. Noix de coco et maïs contre mauvaises herbes…

    désherbage naturelSi à Oupeye vous croisez des ouvriers communaux occupés à asperger de mousse blanchâtre le bord de la route, pas de panique !

    Non, ils ne jouent pas aux apprentis pompiers. Munis de leur lance, ils dispersent simplement un nouveau type de désherbant.

    Confectionné à base d’eau chaude, de maïs et de noix de coco, il est à 100 % naturel .

    « Le principe : à l’eau chaude est ajouté un additif à base d’amidon de maïs et de noix de coco. La mousse ainsi créée a pour objectif d’isoler la chaleur sur le sol le plus longtemps possible. La mousse disparaît au bout de 15-20 minutes.

    Le traitement est efficace tant sur surfaces perméables que sur surfaces imperméables.»

    (Sources : La Meuse du 13/04/2012 et pour l’explication technique et illustration : http://www.smega.fr/index.php/activites/politiques-urbaines/techniques-alternatives