Google Analytics Alternative

décharges

  • Entreprises, commerces, associations… Déchets: obligation de tri en Wallonie

    décharge thier à la tombe 1.jpgAprès la Flandre (2012) et Bruxelles (2013), la Wallonie imposera à ses entreprises, associations et commerces, dès le 1er septembre prochain, de trier progressivement leurs déchets. L’obligation concerne 350.000 producteurs wallons. PMC, verre, papier, plastiques : l’objectif est de sortir 100.000 tonnes de déchets des incinérateurs et des décharges, selon le ministre de l’Environnement Carlo Di Antonio (cdH). 130 emplois devraient être créés, ajoute-t-il. En Wallonie, les ménages produisent près de 2 millions de tonnes de déchets par an. Les acteurs « non ménagers » en produisent 10 millions dont 12 % finissent en décharge.

    Trois phases dès le mois de septembre.

    Certains ont pris l’initiative de trier leurs déchets mais l’obligation est programmée après cet été, en trois phases en fonction des déchets concernés.

    - 1er septembre 2015, tous les commerces, entreprises et associations auront l’obligation de trier les piles et accumulateurs, les pneus, les véhicules, les huiles, les déchets photographiques, les huiles et graisses de friture, les équipements électriques et électroniques.

    - 1er janvier 2016, s’y ajouteront le verre, les PMC, les emballages (housses, films, sacs en plastique), les papiers et cartons et les déchets métalliques.

    - 1er janvier 2017, s’y ajouteront enfin les déchets verts, les textiles et le bois.

    Contrôles et amende d’un million !

    Des contrôles seront organisés dès le mois de septembre, avec des sanctions à la clé, confirme Marie Minet au cabinet Di Antonio. Ils seront menés par les 200 agents du Département de la police et des contrôles, dans le cadre d’un contrôle général de l’entreprise. Des amendes de 100 à un million d’euros sont prévues ainsi que des peines de 8 jours à 3 ans de prison. Qu’on se le dise…

    (M.Royer La Meuse vendredi 6 mars 2015)