Google Analytics Alternative

décès de cyril sapion

  • Drame à Roclenge. Cyril, 20 ans, meurt écrasé par son Manitou. Le jeune homme était aux commandes de l’engin quand celui-ci a basculé sur le côté, le piégeant

    cyril 2.pngUn dramatique accident s’est joué ce mardi matin à Roclenge. Cyril Sapion, un jeune de la commune, a perdu la vie écrasé par le Manitou qu’il était en train de manœuvrer. Il s’était rendu au domicile d’une voisine pour l’aider à déménager. Le jeune homme s’apprêtait à fêter ses 21 ans.

    L'article complet (La Meuse 24/02/2016)

    À Roclenge, les villageois sont sous le choc. À tout juste 20 ans, Cyril Sapion était bien trop jeune pour perdre la vie.

    Souriant, dynamique, sociable, le jeune homme était bien connu dans la région, où il était apprécié pour son tempérament joyeux. Et pour sa générosité.

    Cyril a perdu la vie mardi en fin de matinée au domicile de ses voisins, rue Royale, où il s’était rendu pour aider la fille de ceux-ci à déménager. C’est en manœuvrant son « Manitou », un engin de manutention, sur la propriété, qu’il a perdu la vie.

    Alors que Cyril se trouvait aux commandes du Manitou sur un terrain en pente, il en a perdu le contrôle pour une raison indéterminée – il n’y a pas de témoins de l’accident – et l’engin a versé sur le côté. Le jeune homme en a été éjecté, et s’est retrouvé écrasé sous le véhicule.

    C’est au domicile d’Élisabeth Duchateau que le drame s’est produit. Située juste en face du Aldi, sa ferme est devenue le théâtre macabre du ballet de la police et du médecin légiste.

    Pour elle, le décès subit de Cyril suscite le choc, mais aussi l’incompréhension.

    IL VOULAIT AIDER SA VOISINE

    Ainsi qu’Élisabeth Duchateau nous l’explique : « Cyril était venu chez nous pour aider ma fille à déménager. Au moment de l’accident, il n’y avait personne à la maison. Ma fille était partie travailler, mon mari n’était pas là, et moi, j’étais à Maastricht. Cyril avait sonné à ma fille le matin pour dire qu’il viendrait l’aider dans la journée. Pour nous, il n’y avait aucun problème à ce qu’il reste tout seul à la maison : c’est un voisin, je le connais depuis qu’il est tout petit. Depuis l’enfance, il était tout le temps à la maison, je savais qu’on pouvait lui faire confiance. »

    Ce qu’Élisabeth ne sait pas, par contre, c’est pourquoi Cyril a décidé de se servir d’un Manitou pour aider sa fille. Hybride entre un chariot élévateur et un tracteur agricole, cet engin de manutention semble en effet fort peu adapté à la tâche pour laquelle Cyril s’était rendu à la ferme Duchateau.

    « Il nous avait dit qu’il allait venir chercher ce qu’il fallait déménager à l’aide d’une Jeep et d’une remorque. Je ne comprends pas pourquoi il a utilisé un Manitou ».

    D’autant plus que, selon la famille de Cyril, celui-ci ne lui appartenait pas. Comme nous l’explique une de ses cousines, « Cyril n’avait pas de Manitou. On ne sait pas pourquoi il était au volant à ce moment-là, on est dans le vague ».

    À l’heure d’écrire ces lignes, le médecin légiste n’avait pas encore déterminé si Cyril avait été tué sur le coup. La cause de l’accident n’est pas encore non plus connue. Selon la police de la Basse-Meuse, Cyril aurait été piégé par le basculement de l’engin.

    Il laisse derrière lui proches et amis confrontés à l’injustice de son décès prématuré. (Source La Meuse mercredi 24 février 2016)

    Roger de Bassenge Sudinfo partage la peine de ses proches et leur présente ses plus sincères condoléances.