Google Analytics Alternative

culture bassenge

  • Encore un petit jeu. Mais, culturel cette fois. La photo mystère…

    oeuvre andré even.jpgLe peintre français qui est l’auteur du tableau (reproduction ci-contre et ci-dessous) est qualifié en France de « digne successeur de Gauguin ». Ses œuvres apparaissent dans d’illustres collections comme, par exemple, celle de l’Etat français, le Musée de Pont Aven, Françoise Sagan etc… Véritables joyaux du Patrimoine de Bassenge, plusieurs de ses œuvres sont présentes en un seul lieu. Quel est ce lieu en Vallée du Geer ? Quel est le nom du peintre ?

    Réponses uniquement en laissant un commentaire sur ce blog.

    oeuvre andré even.jpg

  • Etonnant. Bassenge : l’asbl Culturelle communale Reflets œuvre à la promotion du Centre Culturel d’Herstal…

    poil-a-gratter.jpgUn peu de poil à gratter ? Cela faisait un certain temps que…

    Décidément, la petite commune de Bassenge se singularise à bien des égards… Alors que trois pôles culturels, au moins, coexistent et cohabitent à Bassenge, commune rurale de seulement 8.500 habitants, voilà maintenant que, via son outil l’asbl Culturelle communale Reflets, l’échevinat de la Culture de Bassenge se tourne vers le Centre Culturel de Herstal, institué partenaire, et s’attache à promouvoir les activités et événements qui y prennent place. Drôle d’idée quand on sait combien la vie culturelle bassengeoise est riche et bouillonnante... En effet, à titre d’exemple, chacun se souvient qu’un premier Salon du livre avait lieu, il y a peu, à Emael. Mais l’on se souvient aussi que, jamais, la commune de Bassenge, l’échevinat de la Culture ni Reflets n’y ont apporté un quelconque soutien, au grand dam reflets herstal.jpgd’ailleurs de nombreuses personnes et des auteurs participants. D’autre part, le grand événement autour de Napoléon présenté par le Centre Culturel de Bassenge pointe le bout de son nez. N’y aurait-il, là aussi pour un Echevinat bassengeois en charge de la Culture, matière à promotion plutôt que de remplir les colonnes des journaux publicitaires locaux avec l’agenda des événements herstaliens qui prendront place au même moment ?

    Même si la qualité des activités et événements du Centre culturel de Herstal ne sont plus à démontrer, voir Bassenge se focaliser sur lui, non seulement l’idée paraît singulière, mais elle a évidemment un coût que doivent supporter les bassengeois. En effet, les coûts de ce travail de promotion qui implique l’analyse des événements qui se passent à Herstal, la rédaction d’un communiqué de presse et sa diffusion aux différents organes de presse aux fins de publication est supporté par une asbl communale bassengeoise qui est subventionnée par la commune de Bassenge et qui donc fonctionne grâce aux deniers des citoyens bassengeois.

    Mais bon. C’est ainsi. Renseignements pris auprès d’un administrateur de Reflets, il paraît que c’est normal : « Dans le cadre d’un partenariat avec le CC de Herstal, nous avons décidé de le promouvoir… »

    Si l’on transpose cette initiative à un autre domaine bassengeois, en l’occurrence le tourisme et sa promotion, verra-t-on bientôt l’échevinat du Tourisme et son outil le « Syndicat d’initiative Bassenge en Vallée du Geer » œuvrer à la promotion des grottes de Remouchamps au détriment des grottes de Wonck où prend place chaque année le Marché de Noël ?

    Au train où on y va à Bassenge dans des actions de promotion qui se délocalisent plutôt que de s’attacher à promouvoir les initiatives locales: pourquoi pas ?  

    Regor

    (Source Le Geer Magazine)