Google Analytics Alternative

commémorations 14-18 à bassenge. commémorations 14-18 bassenge

  • Guerre 14-18. Poignantes, les lettres du glontois André Garot adressées à sa famille quelques heures avant sa mort. Il sera fusillé le lendemain à la Chartreuse à Liège.

    garot_andre_01.jpgAndré Adrien Garot né à Glons, le 24 mars 1862 fut fusillé le 18 octobre 1915 à la Chartreuse à Liège. Voyageur de commerce, malgré son âge mûr faisait partie du service de l’espionnage français auquel sa bravoure intrépide rendit de précieux services. Alors qu'il travaillait pour un service anglais lui aussi tomba un triste jour d’octobre 1915 sur l’herbe sanglante de cette Chartreuse qui vit tant de meurtres semblables.

    Tel père, tel fils dit-on communément. Ce proverbe ne mentit point en ce qui concerne André Garot. La guerre éclate, Garot père court s'engager comme volontaire; il avait alors 78 ans! On crut qu'il plaisantait. André demeure à la maison, il est vrai, car devenu veuf, il a plusieurs enfants, dont deux tout jeunes encore. Néanmoins, malgré tous les garot_andre_02.jpgobstacles, il est de ceux qui veulent servir la patrie. Il semble avoir affectionné une forme surtout de l'apostat patriotique: colporter les nouvelles envoyées par les parents et en recueillir de leur fils. Son rôle ne se borne pas à cela: il fait parvenir à Maestricht, en même temps que ses billets, des plis de la plus haute importance, étant affilié lui-même à une agence de renseignements. L'existence avait été sévère pour le pauvre Garot: il avait perdu deux de ses enfants, vu mourir son épouse et dut trimer dur pour élever les autres.

    Voici les deux lettres qu’il écrit le 17 et le 18 octobre 1915. Il sera fusillé quelques heures après.... (Accrochez-vous...!)

    André Garot lettres.pdf

    Roger Wauters de Bassenge Sudinfo remercie Monsieur P.Loodts « Medecins de la grande guerre » pour l’autorisation de reproduction.

    http://www.1914-1918.be/civil_fusilles.php