Google Analytics Alternative

chrsitopher sortino conseiller communal bassenge

  • Bassenge – Publifin. Une motion pour plus de transparence

    C’est l’idée souhaitée par Christopher Sortino, conseiller PS 

    À Bassenge aussi, on parle du scandale Publifin ! Jeudi, lors du conseil communal, Christopher Sortino déposera une motion visant à instaurer une certaine transparence. 

    Jeudi prochain, le scandale Publifin sera également abordé par le conseil communal. Le groupe PS, par la voix de Christopher Sortino, déposera ainsi une motion visant à instaurer une certaine transparence dans les mandats qui sont exercés tant au sein des intercommunales que par tous les élus bassengeois. Cette motion demande ainsi que chaque conseiller communal puisse avoir « un droit de regard complet et systématique sur toutes les rémunérations et avantages divers accordés à tous les membres des organes de gestion des intercommunales dans lesquelles la commune détient une participation ».

    Elle vise aussi à permettre que chaque Bassengeois puisse avoir un « droit de regard complet sur toutes les rémunérations et avantages divers accordés aux conseillers communaux en raison de leur mandat primaire ou dérivés ».

    « Cette idée de motion est venue de l’ensemble du groupe PS », explique Christopher Sortino. « Il faut en effet savoir qu’on s’investit tous énormément pour la commune, sans pour autant percevoir de rémunération pour tout le travail accompli. On veut ainsi démontrer aux citoyens que les politiciens ne doivent pas tous être mis dans le même panier. On veut instaurer une certaine transparence pour ainsi prouver aux gens que la majorité des politiciens ne touchent pas les sommes folles qui ont été avancées par le scandale Publifin. Et si la première partie de la motion vise simplement à faire appliquer la loi, on devrait déjà avoir accès à ce genre d’information mais on l’a finalement de manière très succincte, le second point risque d’être plus « touchy ». Mais l’idée n’est vraiment pas de faire de chasse aux sorcières ou de viser quelqu’un en particulier. Non, on veut être constructif. Pouvoir dire tel élu a autant de mandats et touche autant. Pour ainsi en finir avec certains amalgames ». Cette motion passera-t-elle ? Réponse jeudi. (Source La Meuse lundi 6 février 2017 Aurélie Drion)