Google Analytics Alternative

christopher sortino conseiller communal ps

  • Bassenge – Elections communales. Christopher Sortino emmènera la liste PS à Bassenge

    christopher sortino tête de liste PS 2018.jpgBénédicte Bodson ne se présentera pas avec le PS

    Vendredi, la fédération liégeoise du PS a clarifié la situation de plusieurs de ses USC sous tutelle, dont celle de Bassenge. A quatre mois des élections, cela devenait urgent de le faire. Et on connaît enfin le nom des trois premiers candidats ainsi que du dernier. Sans grande surprise, c’est Christopher Sortino qui sera tête de liste. 

    Après trois ans de mise sous tutelle et à moins de quatre mois des élections, les choses se décantent enfin au sein de l’USC (union socialiste communale) de Bassenge. Une mise sous tutelle due aux tensions entre Bénédicte Bodson, chef de groupe, et Christopher Sortino, conseiller communal. Les trois démineurs désignés par la Fédé n’ont jamais réussi à apaiser la situation.

    D’autant que, depuis six mois, Bénédicte Bodson ne se présentait plus à aucune réunion de l’USC, laissant planer le doute sur ses intentions.

    Mais les élections approchant à grand pas, il devenait nécessaire d’avancer. Il y a quelques jours, la tutelle demandait à l’USC de lui faire parvenir une mouture de la future liste avec le nom des trois premiers et du dernier candidats. Cette ébauche de liste devait être rentrée pour le 15 juin, afin que la Fédération puisse la valider ou la modifier avant les vacances.

    La semaine dernière, une réunion de l’USC s’est donc tenue. Réunion à laquelle a assisté Bénédicte Bodson et durant laquelle elle a annoncé qu’elle ne serait pas candidate PS. Une décision qui a grandement facilité la suite. L’USC a ainsi décidé de présenter une liste PS (pas de cartel ou de liste d’ouverture) qui serait emmenée par Christopher Sortino, suivi de Marie-Noëlle Deil et de Michaël Sente et poussée par René Deckers. La liste compterait même 10 autres candidats, qui ne seront connus qu’en juillet. Des décisions qui ont été validées vendredi soir par la Fédé. « Je suis bien évidemment content de cette décision, commente Christopher Sortino. Etre désigné tête de liste est la récompense du travail acharné mené durant toute cette législature. Sans compter les heures. Que ce soit en lançant une ASBL qui rend le sport et la culture accessibles à tous ou au sein du conseil communal, où il y a eu un nombre incalculable de propositions qui ont été faites, pour le bien de tous les Bassengeois. Je rappelle aussi que plusieurs fois, nous avons tendu la main au cdH pour avancer main dans la main et qu’à chaque fois, ça nous a été refusé ».

    L’article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mardi 19 juin 2018 ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-06-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-06-19,BASSE-MEUSE,1|10

  • Glons – Sécurité routière. Des feux intelligents pour la route Provinciale ? C’est la proposition du jeune Conseiller Christopher Sortino (PS) (Explications en vidéo)

    christopher sortino portrait.pngLe journal La Meuse publie, ce mardi 20 février 2018, un article relatif à la proposition de Christopher Sortino, jeune Conseiller communal (PS) d’installer des feux « intelligents » sur la route provinciale à Glons.

    Pour rappel

    En près de trois ans, la route Provinciale de Glons a fait l’objet de divers aménagements pour limiter les excès de vitesse. Des aménagements qui ont fait et font encore débat tant certains les jugent dangereux. Après une étude assez poussée, le jeune socialiste propose d’installer des feux verts à récompense.

    Explications

    article la meuse route provinciale christopher sortino.jpgDepuis le printemps 2015, Les autorités communales ont procédé à des aménagements sur la route Provinciale de Glons. Voulant freiner la vitesse et sécuriser cette longue ligne droite, elles ont testé différents dispositifs. Depuis deux ans environs, ce sont des chicanes qui ont été aménagées. Un dispositif que certains jugent dangereux principalement à cause d’un manque de visibilité ou d’une surabondance de signalisation.

    Depuis leur installation, plusieurs accidents et accrochages ont été constatés.

    Pour en finir avec cette situation, Christopher Sortino (PS) vient d’émettre l’idée intéressante d’installer un feu vert à récompense. Il s’agit d’un feu tricolore qui reste au rouge jusqu’à ce qu’un véhicule s’approche de lui. Muni d’un radar, ce feu détecte la vitesse des voitures. Si on roule à maximum 50 km/h, il passe au vert. Au-delà de cette vitesse, il reste au rouge...

    LA VIDEO EXPLICATIVE

     

    L’article dans la Meuse de ce mardi 20 février 2018 en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-20,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-20,BASSE-MEUSE,1|10