Google Analytics Alternative

chiffres tourisme basse meuse

  • Région liégeoise – Tourisme. Un million de touristes logent. Le nombre de nuitées est de plus de 2,2 millions pour l’année 2015

    Eben-ezer.jpgLe tourisme est un secteur sur lequel misent particulièrement les autorités pour booster l’économie en région liégeoise. Et le secteur a plutôt le vent en poupe si l’on décortique les chiffres de l’année 2015 du SPF Économie. À l’échelle de la province, le cap du million de touristes est quasiment atteint, tandis que le nombre de nuitées est de plus de 2,2 millions. Hors Belges, ce sont les Hollandais, devant les Français et les Allemands, qui visitent le plus les environs. 

    On le constate, les visiteurs sont de plus en plus nombreux à visiter la Cité ardente. Et même, plus largement, la région liégeoise dont les attraits ne manquent pas : Blegny Mine, le Monde sauvage d’Aywaille, grottes de Remouchamps, les Thermes de Chaudfontaine pour ne citer que ces quelques exemples bien connus. Et les chiffres 2015 du SPF Économie viennent confirmer les impressions.

    Premier élément, la province de Liège est la seconde province wallonne à enregistrer le plus de nuitées, avec 2,2 millions. C’est moins que la très touristique province du Luxembourg (2,52 millions), mais largement devant le Namurois et le Hainaut. Le total belge étant lui de 38,38 millions

    Poussons l’analyse encore plus loin et focalisons-nous sur nos maisons du tourisme. Quatre couvrent le territoire de l’arrondissement de Liège :

    – La maison du tourisme du pays de Liège (Liège, Seraing, Ans, Awans, Saint-Nicolas, Grâce-Hollogne, Flémalle, Neupré. Plus, sur l’arrondissement de Huy-Waemme, Crisnée et Fexhe) ;

    – La maison du tourisme de la Basse-Meuse (Herstal, Blegny, Dalhem, Juprelle, Bassenge, Visé et Oupeye) ;

    – La maison du tourisme des Thermes et Coteaux (Chaudfontaine, Trooz, Fléron et Beyne-Heusay) ;

    – La maison du tourisme d’Ourthe-Amblève (10 communes en tout, dont Aywaille, Sprimont, Comblain-au-Pont et Esneux).

    En 2015, 718.437 nuitées ont été enregistrées dans la zone couverte par ces quatre maisons du tourisme en région liégeoise. Un nombre de nuitées qui représente 375.897 touristes.

    LES HÔTELS ONT LE VENT EN POUPE

    Se pose dès lors la question du type d’hébergement de ces touristes. Et c’est là que des constats intéressants apparaissent. Ainsi, dans la zone plus urbaine du pays de Liège, ce sont les nuitées à l’hôtel qui sont les plus prisées. On en dénombre 378.595 sur les 407.000 passées dans la région. Rien par contre concernant les campings, les gîtes ou les centres de vacances. Seules 514 nuitées sont signalées dans des chambres d’hôtes.

    Par contre, si l’on prend la direction la verte Ourthe-Amblève, où les activités touristiques changent (moins de visites de monuments ou de musées mais plus d’activités sportives ou ludiques), la majorité des nuitées sont passées dans des gîtes (93.098) et des campings (56.104). Soit bien avant les hôtels (18.466).

    Un peu moins de 100.000 nuitées (pour 50.000 personnes), majoritairement dans des hôtels, sont répertoriées en Basse-Meuse, contre près de 30.000 (17.000 touristes) pour Chaudfontaine et ses environs. (Source La Meuse mardi 26 juillet 2016)