Google Analytics Alternative

chauves-souris

  • Santé. Rage : gare aux chauves-souris ! Après la morsure, il faut intervenir rapidement

    En Belgique, la chauve-souris est le seul animal qui transmet encore la rage. Une maladie qui fait encore 60.000 victimes dans le monde chaque année. 

    La rage ne se trouve plus officiellement en Belgique chez les chiens, mais le contact avec les chauves-souris reste dangereux, indique l’Institut de médecine tropicale d’Anvers dans le cadre de la journée mondiale de la rage ce jeudi. Bien qu’elle soit facile à prévenir, cette maladie infectieuse tue encore chaque année quelque 60.000 personnes dans le monde.

    L’Institut de médecine tropicale (IMT) d’Anvers est depuis juillet 2017 un centre national de référence pour la rage.

    Au cours des trois derniers mois, 46 patients ont été pris en charge par l’institut, après avoir été égratignés ou mordus par un animal contaminé. La plupart des cas étaient des voyageurs belges qui sont entrés en contact avec des chiens, des singes ou d’autres animaux contagieux dans des pays à risque en Afrique ou en Asie.

    Sur les 46 patients, six présentaient des blessures de crabe et de morsures causées par des chauves-souris belges.

    C’est pourquoi, à l’occasion de la journée mondiale de la rage, l’IMT attire l’attention sur cette « maladie oubliée qui fait chaque année 60.000 victimes dans le monde ».

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-09-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-09-28,BASSE-MEUSE,1|18

  • Natagora : " 14ème édition de la Nuit Européenne des Chauves-souris "

    nuit chauve sourisChaque année depuis 1999, le dernier week-end d’août, Natagora convie le grand public à une soirée peu ordinaire : "La Nuit européenne des chauves-souris". Elle a donc lieu ce samedi 25 août.

    Partir à la découverte de ces petits mammifères volants ne laisse généralement personne indifférent.

    Qu’on les aime ou pas, ils réussissent à nous captiver. Entendre leurs chants grâce au détecteur d’ultrasons, et pouvoir observer leur vol furtif à la lueur de torches longue portée, reste une expérience unique que Natagora propose au public ce samedi 25 août. Le thème de cette 14e édition est "Les chauves-souris et le patrimoine bâti". Il n’est pas rare que des bâtiments historiques abritent des colonies de chauves-souris. Cette année, les organisateurs et guides de Natagora natagoraemmèneront le public à la découverte de ces petits animaux étranges, soit à proximité d’une église, d’un château, d’une ancienne demeure et parfois, à proximité de plans d’eau.  Les participants pourront également en apprendre davantage sur les mœurs surprenantes de ces petits mammifères et leur occupation des combles et des clochers de bâtiments publics et privés et comprendront mieux l’importance de préserver des gîtes adaptés en vue de leur reproduction.

    Le programme complet ici :

     http://www.natagora.be/plecotus/index.php?id=2227