Google Analytics Alternative

changement forem onem 2016

  • Du changement pour les chômeurs. Plusieurs services rendus par l’Onem sont passés au Forem

    forem.pngAvec la sixième réforme de l’Etat, une série de compétences qui étaient jusqu’ici exercées par l’ONEm sont régionalisées et, depuis ce 1er janvier, sont dévolues au Forem.

    Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Pour les chômeurs, cela veut dire que, pour plusieurs démarches, ils devront désormais se rendre au Forem, installé au Val-Benoît, en bord de Meuse, et non plus au bâtiment de l’ONEm situé rue Natalis.

    Benoît Delvaux, le directeur du bureau liégeois de l’ONEm :

    « Toutes les personnes qui, jusqu’à présent, se rendaient chez nous pour les cartes Activa et Activa Plus devront désormais s’adresser au Forem. Il faut d’ailleurs noter que le Forem conseille à ces personnes de les contacter d’abord par téléphone en appelant le numéro gratuit 0800.93.947.

    Il y aussi les personnes qui venaient chercher des dispenses lorsque, par exemple, elles reprenaient des études ou s’inscrivaient à des formations. Là aussi, ces demandes de dispenses seront dorénavant traitées par le Forem. »

    Autre grosse compétence reprise par le Forem : ce que l’on appelle l’activation des chômeurs, c’est-à-dire la demande qui leur est faite de rechercher activement un emploi. Jusqu’ici, cette tâche était dévolue à l’ONEm. Elle passe au Forem.

    Parallèlement, et logiquement, le Forem reprend aussi les sanctions infligées aux demandeurs d’emploi en cas de non-présentation chez un employeur ou… au Forem.

    Jusqu’ici, il s’agissait d’une compétence exercée par l’ONEm, qui était averti par le Forem. Depuis le 1er janvier, c’est le Forem lui-même qui décidera des sanctions avant de prévenir l’ONEm qui suspendra alors les allocations de chômage.

    Pour toutes ces démarches, si vous êtes concerné, vous devrez donc vous rendre au Val-Benoît plutôt que rue Natalis.

    66 TRANSFERTS AU FOREM

    Qu’est-ce que ça va changer pour le bureau liégeois de l’ONEm ? Benoît Delvaux :

    « Très concrètement, sur les 277 personnes qui travaillaient jusqu’ici à l’ONEm de Liège, 66 vont passer au Forem. Parmi elles, il y a six volontaires, 32 personnes des ALE (agences locales de l’emploi) automatiquement transférées au Forem, et 28 personnes qui étaient chargées de l’activation des chômeurs. Nous gardons donc 211 personnes, avec un accueil des personnes et des horaires maintenus. Mais nous nous attendons quand même à recevoir bien moins de visiteurs, certainement de l’ordre de 50%... »

    L’ONEm reste, en tout cas, compétent pour le paiement des allocations de chômage, en collaboration avec les syndicats et la CAPAC (Caisse auxiliaire de paiement des allocations de chômage)…

    (Source La Meuse du lundi 4 janvier 2016)