Google Analytics Alternative

castors vallée du geer

  • Photos rares de castors évoluant dans notre région !

    castor Serge Belleflamme.jpgCe weekend, le Vétérinaire Serge Belleflamme de Dalhem qui excelle dans la photo animalière, a réussi à photographier des castors évoluant en notre région. Des clichés rares pris à l'aube, l’animal se faisant très discret et difficile à fixer sur l’objectif ! De superbes photos à partager !

    Pour d’autres prises de vues dont celle notamment d’un tout jeune faon… Cliquez sur le lien Facebook ci-dessous 

    https://www.facebook.com/serge.belleflamme.1?fref=ts

    castor Serge Belleflamme.jpg 2.jpg

    castor Serge Belleflamme.jpg 3.jpg

    castor Serge Belleflamme.jpg 4.jpg

    castor Serge Belleflamme.jpg 5.jpg

    castor Serge Belleflamme.jpg 6.jpg

  • Région liégeoise. Les castors : attraction touristique…

    esneux les castors attraction touristique.pngA Esneux, les élus ont pris le dossier à bras le corps et ont dégagé un petit budget… Une idée pour la Vallée du Geer ?

    esneux les castors attraction touristique.png

     Source La Meuse 14 janvier 2014

  • Glons. Rives du Geer : plusieurs arbres abattus par les castors…

    dégâts castors glons, arbres abattus castors glonsDepuis un certain temps, une famille de castors a élu domicile à l’est de Glons. A cet endroit, sur la rive gauche de la rivière, plusieurs saules blancs, qui ont été abattus, en attestent. Certains troncs tombés transversalement au Geer retiennent actuellement bon nombre de détritus qui flottent en surface et tout porte à croire que si les branches qui les retiennent en hauteur continuent à aiguiser l’appétit des jeunes castors, les troncs risqueraient alors, en s’enfonçant plus profondément dans la rivière, de former barrage. Compte tenu de la période de crue que nous connaissons actuellement, il s’agirait donc raisonnablement aux Services concernés d’agir sans trop attendre. 

    castors glons 2.jpg

    castors glons 4.jpg

    castors glons 3.jpg

    castors glons 3.jpg

    castors glons 5.jpg

    castors glons 8.jpg

  • Boirs. Comment se débarrasser d’un castor ? Utiliser un bulldozer.

    castor boirs 1.jpgCoucou, le revoilou !  Cette semaine, le castor a fait sa réapparition en Vallée du Geer. Ses traces ont été repérées à Boirs sur la rive droite du Geer près de la rue aux Crameux. Pour mieux situer l’endroit, c’est une petite zone boisée, de caractère agreste qui ne manque, certes, pas de charme et qui est coincée entre le petit pont de la rue des crameux et l’autoroute (lieu dit Sous les bois). Elle doit  faire une bonne centaine de mètres de long sur une trentaine de mètres de large.

    Un coin pittoresque digne d’une vue de carte postale de la Vallée du Geer à la Belle époque…

    Pour la suite de la chronique, utilisons l’imparfait car la zone vient d’être défigurée par le passage d’un bulldozer.

    castor à Boirs.pngLà, la nature y était restée intacte. Sauvage. En friche, en quelque sorte. Mais accessible. Un petit sentier, serpentant, permettait de traverser cette zone verte où nombreux étaient les canards et foulques à s’ébrouer sur les berges du Geer tandis que d’autres espèces d’oiseaux trouvaient refuge dans les vieux arbres, des ancêtres majestueux, dont le diamètre des troncs eurent fortement intéressé les étudiants et autres chercheurs en dendrologie locale.

    Mais voilà. Tout récemment, un castor a trouvé refuge à cet endroit.

    Et un castor, ça construit des barrages. Du moins, c’est ce qu’a dû se dire celui qui, ne connaissant pascastor boirs 3.jpg les comportements de cette espèce européenne, a décidé de se débarrasser de ce dangereux trouble-fête en prolongeant son raisonnement par : « Plus d’arbres, plus de buissons, plus aucune végétation : plus de castor.. ! ». Et son Bulldozer est entré en action.

    Comment se débarrasser d’un castor ? Utilisez un bulldozer.

    C’est ainsi que la semaine dernière, cette zone verte a été totalement ratiboisée. Et qu'un magnifique petit écrin de verdure a disparu.

    Remarque : invoquer la nécessité d'abattre les arbres parce qu'ils présentaient un danger pour les usagers de l'autoroute s'avèrerait non fondé. En effet, les arbres situés en surplomb de la zone et tout proches de l'autoroute ont été préservés. Ils n'ont fait l'objet d'aucun élagage ni abattage.

    castor boirs 15.jpg

    Traces des chenilles de bull a l'entrée de la zone.

    castor boirs 10.jpg

    castor boirs 7.jpg

    castor boirs 12.jpg

    castor boirs 14.jpg

    castor boirs 6.jpg

    En face, sur l'autre berge, les dégâts du castor

    castor boirs 3.jpg

    Cette chronique a été écrite sur base d’observations, de constats, de suppositions et de déductions.

    Elle a été écrite à l’instar des  chroniques « Il était une fois… » publiées dans le journal « Le courrier du Geer » dans les années 1900 et dont le bulletin paroissial Bonne Nouvelle fait aujourd’hui régulièrement écho en ses pages.

    La rédaction d’une chronique locale, qui certes se caractérise par son point de vue subjectif, repose toutefois sur des faits constatés chronologiquement (avant-après), sur des recueils d’avis, des témoignages, des examens…

    Si elle soulève des questions, son but premier n'est nullement de porter atteinte à quiconque mais de prendre conscience d'une réalité.