Google Analytics Alternative

caroline van genechten

  • Elle remet au goût du jour les mouchoirs en tissu ! À 20 ans, la liégeoise Caroline Van Genechten vend « Caro »

    mouchoir.pngÂgée de 20 ans à peine, Caroline Van Genechten, étudiante en commerce extérieur, créé « Caro ». Il s’agit de mouchoirs en tissu 100 % en coton, tendances, fabriqués en Italie mais réalisés en Belgique. 

    Qui a dit que le mouchoir en tissu était moche et obsolète ? Depuis quelques mois, Caroline Van Genechten, originaire de Crisnée, remet ce bon vieux mouchoir au goût du jour grâce à « Caro ». « Il s’agit d’un mouchoir 100 % en coton au look sympa, original et coloré », explique Caroline Van Genechten, étudiante en commerce extérieur.

    Un défi lorsqu’on a que 20 ans. « Si je ne le fais pas maintenant, quelqu’un d’autre le fera à ma place. » En effet, le concept existe déjà au Canada.

    mouchoir 2.pngAvec cette invention, elle souhaite ainsi trouver une façon de redorer le blason des mouchoirs en tissu ternes et peu ragoûtants que tout le monde a vite fait de cacher dans sa poche après utilisation.

    « Avec des designers, qui m’ont aidée pour la création, je me suis rendue en Italie, dans une région près de Milan où j’y ai rencontré un fabricant de mouchoirs en tissu qui a décidé de collaborer avec moi. »

    Une production européenne qui tient à cœur à Caroline Van Genechten. « Je préfère créer de l’emploi en Europe. Et puis, je l’avoue, j’ai surtout eu un coup de cœur pour l’Italie. »

    C’est bien connu, Milan est célèbre pour être notamment la capitale de la mode ! D’ailleurs, à 20 ans, cette ambitieuse crisnéenne souhaite donner une seconde vie au mouchoir en tissu. « Ici, il y a moyen de l’utiliser comme pochette de costume ou comme ruban pour les cheveux ou encore à mettre autour du poignet. »

    Une façon subtile donc d’être, à tout moment, bien habillé avec une touche élégance. « J’ai vraiment voulu donner une image colorée et à la fois rétro de ma marque. Ici, le mouchoir en tissu devient réellement un objet de mode à part entière. C’est un accessoire de mode fashion. »

    BOUTIQUE EN LIGNE

    Mais en plus de se soucier du paraître de sa clientèle, Caroline Van Genechten souhaite surtout ainsi promouvoir l’écologie. « Il est important de faire attention à son empreinte écologique, à sa consommation de mouchoirs en papier, cause principale de la déforestation. »

    D’ailleurs, pour se procurer ce mouchoir « Caro », une boutique en ligne existe. « Ce projet me permet vraiment d’allier l’écologie et la mode, mes deux passions. »

    La commune de Crisnée voit naître de jeunes entrepreneurs ! Une fois sortie de ses études en juin 2016, Caroline Van Genechten sera déjà patron d’une société. « Cela fonctionne bien, depuis décembre 2015, date d’ouverture, près de 200 mouchoirs ont déjà été vendus. »

    Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site www.mycaro.be.