Google Analytics Alternative

carnavals basse-meuse 2016

  • Basse-Meuse – Cortèges. Carnavals : une très bonne année

    carnaval wonck 2016.jpgLa saison des cortèges carnavalesques est terminée. Une édition 2016 qui laissera d’excellents souvenirs dans l’esprit des autorités communales et policières, et des organisateurs.

    « Je signe à deux mains pour avoir une édition 2017 identique », se réjouit Alain Lambert, chef de la zone de police Basse-Meuse. « Il n’y a eu aucun incident provoqué par les bandes de jeunes venues de l’extérieur. Ceux-ci étaient contrôlés dès la descente du bus et pris en charge par la suite. À ce niveau-là, c’est donc parfait. Maintenant, oui, il y a eu quelques bagarres sur certains cortèges. Des bagarres entre gens « du cru » qui étaient alcoolisés. Et ça, c’est évidemment le genre de choses que l’on peut difficilement éviter dans ce type de rassemblement. Mais pour le reste, il n’y a vraiment rien à redire. Pour y parvenir, il a fallu avoir une bonne collaboration avec les organisateurs, instaurer des règles strictes et être rigoureux tout en trouvant un juste milieu pour ne pas faire fuir le public et tuer les carnavals. Je pense qu’on y est arrivé puisque le phénomène des années précédentes, et des incidents provoqués par les bandes de jeunes, est sous contrôle. Maintenant, on retrouve enfin des cortèges avec une ambiance bon enfant ».

    Une analyse que partagent les organisateurs des deux plus gros cortèges de la Basse-Meuse : Bassenge et Hermée. « Par rapport aux autres années, ça a vraiment bien été », reconnaît-on chez Les Hermotis. « On n’a pas eu les gamins de merde (sic) qui suivaient le cortège et il n’y a pas eu de bagarres. Et au niveau de l’affluence, elle était bonne également. C’est donc un bon bilan ».

    À Bassenge, l’enthousiasme est identique : « On est très satisfaits. On a eu un beau cortège avec de super-bons groupes à pieds. Il y a eu une très bonne ambiance au sein du cortège, bien encadré par la police. Elle a vraiment bien géré les choses pour que tout se passe au mieux. Et en plus, on a eu beaucoup de monde. J’espère vraiment que ça restera comme ça les autres années ». (Aurélie Drion La Meuse du mardi 1er mars 2016)