Google Analytics Alternative

carnaval boirs

  • Boirs. Des mardis gras pleins d’imagination ! Chaque année un nouveau scénario !

    carnaval boirs 2017.jpgA Boirs, on aime faire la fête. Les membres du comité folklorique « Boirs pour Tous » participent à tous les cortèges carnavalesques de la Basse-Meuse déguisés en Fous. Mais ils se réservent le mardi gras pour faire la fête entre eux au sein de leur village. Par petits groupes, ces costumés vont de maison en maison. Ils poussent le festif jusqu’à inventer une histoire pour pousser la porte des demeures.

    « Après la venue d’agents du cadastre l’année dernière, nous revenons avec le corps de l’aviateur Jean-Hubert Deladerrière, mort héroïquement pour la Belgique le 3 mai 1943, expliquent-ils. Notre visite est précédée d’une lettre d’un notaire français. Elle explique que le corps de Jean-Hubert Deladerrière a été repêché en mer lors d’une pêche à la morue. Après des recherches, une de ses dernières volontés est de reposer dans le jardin de sa maison natale sise à Boirs ».

    C’est en corbillard que le cercueil de ce « héros » est transporté dans les rues de Boirs. Il est accompagné des fossoyeurs de la Commune di Bwer, d’une délégation d’aviateurs… et bien sûr, du curé. La cérémonie commence par la sortie du cercueil. Ensuite, tous se retrouvent dans le jardin pour faire un trou, une petite cérémonie… et arroser l’évènement avec une bière, un pékèt… (Source La Meuse jeudi 2 mars 2017)

    carnaval boirs 2017.2jpg.jpg

    carnaval boirs 2017.4jpg.jpg

    carnaval boirs 2017.6jpg.jpg

    carnaval boirs 2017.3jpg.jpg

    (Photos Laurence Willems)

  • Boirs-Carnaval. Le faux cadastre a bien été payé en liquide !

    cadastre carnaval.pngLe faux courrier était une plaisanterie et non une arnaque.

    Le courrier d’avis de passage du « SPF Finances / Cadastre.be » (cf. nos éditions de mardi) n’était pas une arnaque, mais bien un faux document carnavalesque pour rigoler et tenter d’aller boire un verre chez les naïfs qui auraient répondu à l'appel.

    Une quinzaine de riverains avait reçu une lettre les prévenant de la visite du CeCoCa (Cellule de Contrôle du Cadastre) qui stipulait : « pour faciliter le contrôle du cadastre, nous vous demandons de nettoyer votre habitation. Aucun rapport ne sera établi. Le paiement se fera en liquide à la fin du contrôle ». Le paiement a effectivement été perçu en (boisson) liquide, ce mardi gras. (Source La Meuse mercredi 10 février 2016)