Google Analytics Alternative

carnaval 2017 basse meuse

  • Basse-Meuse – Folklore. C’est parti pour les cortèges ! Le coup d’envoi des carnavals sera donné ce dimanche à Wonck

    Dans une partie de la Basse-Meuse, le carnaval est une véritable institution. Depuis quelques jours, les différents groupes fignolent leurs déguisements et terminent l’aménagement du char sur lequel ils déambuleront lors des différents cortèges, organisés à Bassenge, Oupeye, Juprelle ou Herstal. 

    Et le temps presse puisque le tout premier cortège est annoncé pour ce dimanche. Et si, jusqu’en 2015, c’était Heure-le-Romain qui donnait le coup d’envoi de ces festivités, depuis l’année dernière, depuis la disparition du cortège carnavalesque de Heure, c’est à Wonck que revient cet honneur.

    Voici l’agenda complet des neuf occasions de faire la fête :

    > Le dimanche 19 février dès 14h : une quinzaine de chars et 800 participants défileront dans les rues de Wonck.

    > Le dimanche 26 février : dès 13h30 grand défilé carnavalesque à Bassenge (de 3 à 4.000 spectateurs sont attendus) et dès 15h, cortège carnavalesque des Anciens Chapeliers de la Vallée du Geer dans les rues d’Emael.

    > Mardi 28 février dès 15h : cortège carnavalesque à Houtain-saint-Siméon.

    > Samedi 4 mars dès 14h : 39 ème cortège de carnaval de Slins.

    > Dimanche 12 mars dès 14h : cortège dans les rues de Hermée.

    > Samedi 18 mars dès 14h cortège à Glons et 14h30 à Haccourt.

    > Dimanche 19 mars dès 14h : 5 ème édition du cortège carnavalesque de Vottem.

    Rappelons qu’après de nombreux débordements et bagarres observés en 2011 et 2012, les autorités communales et policières ont décidé de serrer la vis dès 2013. À Bassenge par exemple, un règlement strict a été adopté fixant les conditions de participation et d’encadrement. La zone de police de la Basse-Meuse, appuyée par des renforts de la police fédérale, est également présente en nombre sur les cortèges sensibles. Et si ces mesures seront à nouveau appliquées cette année, elles portent leurs fruits. L’année 2016 a d’ailleurs été qualifiée d’excellente par Alain Lambert, chef de la zone de police de la Basse-Meuse. (Source La Meuse mardi 14 février 2017)