Google Analytics Alternative

caméras de surveillance vie privée

  • Bassenge. Des caméras de surveillance ont été placées. A Boirs, il en est une qui ne manque pas de singularité : son objectif est pointé sur l’entrée d’une rue !

    caméra surveillance boirs 3 herman.jpgElles étaient annoncées depuis longtemps. Aujourd’hui, c’est chose faite : les caméras de surveillance ont été placées en différents endroits et, principalement, à l’entrée des bâtiments communaux bassengeois (lieux fermés). Parmi les différentes caméras, il en est une cependant qui ne manque pas de singularité : elle filme les va-et-vient d’une rue de Boirs (lieu ouvert). Cette caméra a été placée à l’entrée d’une portion de la rue d’Once qui se prolonge par le Thier Xhavée. Interrogés, les riverains, qui ont souligné toutefois que le quartier est sans histoire et ne souffre d’aucun phénomène de délinquance ou autres faits de ce genre, nous ont renvoyés vers le Conseiller communal dont la propriété est toute proche (la caméra a été placée à hauteur de sa maison) afin d’obtenir des explications et connaître la raison qui, du chef de la commune, a motivé la décision de l’implantation d’une caméra de surveillance à cet endroit. Contacté, Philippe Defraigne Conseiller communal (CdH) nous a expliqué que deux raisons majeures en justifiaient le placement. Tout d’abord, caméra surveillance boirs 4 herman.jpgles nombreux dépôts sauvages constatés tout au long de l’année sur cette voirie – rue d’Once et Thier de la Xhavée - menant à la campagne boirseoise et, secundo, un trafic de véhicules « louches » s’opérant la nuit tombée et dans lequel des véhicules immatriculés en Hollande font aussi partie…

    Pour la circonstance, comme l’indique le panonceau signalant la présence de la caméra, la rue d’Once et son prolongement le Thier Xhavée ont été rebaptisés par la commune pour  leur donner le nom de « Thier Herman ».

    Si manifestement, les caméras peuvent s’avèrer utiles en cas d’effractions et autres*,  à Bassenge ces décisions d'en placer de nombreuses impliquent aussi le fait que pour les habitants de la petite communale rurale, être constamment surveillés par toutes ces caméras fait désormais partie de leur « nouveau » cadre de vie.

    Regor

     

    *Loi du 21 mars 2007 « En ce qui concerne l'enregistrement et la conservation des images, les règles sont les mêmes pour toutes les catégories de lieux : les images peuvent être enregistrées uniquement dans le but de réunir des preuves de faits ou d'identifier des personnes (auteurs, perturbateurs de l'ordre public, victimes, témoins).»

    caméra surveillance boirs 6 herman.jpg

    caméra surveillance boirs 5 herman.jpg

    caméra surveillance boirs 7 herman.jpg

    caméra surveillance boirs.jpg

    caméra surveillance boirs 2.jpg

    caméra surveillance glons.jpg2.jpg

    caméra surveillance glons.jpg

    dessin caméra 4.jpg

    Voir aussi la loi du 27 mars 2007 : -loi_cameras.pdf

    et la circulaire : 01.02.02.16-circulaire_loi_cameras_13_05_2011.pdf

     

  • Près de 300.000 caméras vous observent en permanence ! La commune de Bassenge a décidé, elle aussi, d’en acquérir…

    caméra surveillance.jpgLe journal La Meuse aborde, aujourd’hui en ses pages, la prolifération de caméras de surveillance en Wallonie. L’on sait aussi, par ailleurs, que la commune de Bassenge a décidé d’acquérir et de placer de tels dispositifs de surveillance près de différents lieux de travail.

    Extraits de l’article paru ce jour :

    287.386 caméras tiennent les Belges à l’œil 24h/24. Le nombre de déclarations de caméras de surveillance enregistrées par la Commission de la dessin caméra 4.jpgprotection de la vie privée a considérablement augmenté ces dernières années. 2014 n’a pas fait exception. On compte, par exemple, 14.917 nouveaux dispositifs en Wallonie.

    Les plaintes augmentent également à la Commission de protection de la vie privée

    La commission de protection de la vie privée : « Si les installations fleurissent, les plaintes augmentent également. Les plus fréquentes sont celles des employés. Plusieurs employés se manifestent à nous, estimant être surveillés sur leur lieu de travail par des caméras »

    Un article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mardi 13 janvier 2015