Google Analytics Alternative

bulletin communal bassenge

  • Le billet de Tchantchès : de la suite dans les idées à Bassenge ! + La note de Regor

    billet de tchantchès.pngC’est todi pareil hein mon cama, les politiques, on sait ce qu’ils promettent, mais on ne sait pas ce qu’ils vont délivrer une fois qu’on a voté... Enfin, c’est pas partout pareil !

    D’après mon cama Roger, à Bassenge, c’est des binamés!

    Cette semaine, les habitants de Bassenge ont reçu le bulletin communal du mois de mars.

    Et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’échevin des finances, Philippe Knapen, a de la suite dans les idées. Son hypothèse de départ pour l’élaboration du budget communal 2016?

    Le « respect de la promesse électorale ». Hoût bin sès valet, si ils faisaient tous pareil, on serait plus contents d’aller voter!

    Bien sûr, rien ne dit qu’il arrivera à s’y tenir, mais on dit bien que l’important, c’est de participer, alors lui au moins, il aura fait un effort.

    Et tant qu’à faire, il aura aussi bien fait rire mon cama Roger! (Source La Meuse jeudi 17 mars 2016)

     

    La note de Regor.

    En effet, Tchantchès, j’ai bien rigolé en lisant le bulletin communal de Bassenge de ce mois de mars. Surtout devant cet article de l’échevin des finances qui, comme introduction au raisonnement qu’il veut développer, tient les propos suivants (texto) : « Hypothèse de départ : respect de la promesse électorale ».

    Autrement dit, supposition de départ : le respect de mes promesses qui m’ont valu d’être élu.

    Ça existe des déclarations politiques écrites noir sur blanc comme celles-là ?

    Oui : à Bassenge. Dans le bulletin communal…

    bulletin communal mars 2016 bassenge extrait 2.jpg

    Regor

  • Communication commune de Bassenge : n’y aurait-il pas comme un os ?

    bulletin communal déchets.jpgLes bassengeois(es) ont reçu dernièrement dans leurs boîtes aux lettres un bulletin communal « Spécial environnement ».

    Dans un article traitant de la réduction des déchets, l’échevin de l’environnement de Bassenge préconise «  la cocotte attitude » visant à diminuer la consommation de papier. Ainsi, parmi d’autres conseils, l’échevin invite-t-il les bassengeois à apposer sur leurs boîtes aux lettres l’autocollant «  Stop Pub ! », en leur expliquant que cela représente 25 à 40 k° de papier en mois par an dans les boîtes aux lettres et en ne manquant pas de leur signaler la mise à disposition gratuite de ces autocollants auprès du Recypark ainsi qu’à l’accueil de l’Administration communale de Bassenge.

    Alors où est l’os ?

    Le gros hic, précisément, c’est que les autorités communales de Bassenge ont choisi un journal publicitaire pour publier les informations officielles qu’elles destinent aux citoyens (infos Bassenge dans le magazine publicitaire Le Geer).

    Dès lors, s’il place l’autocollant « Stop pub » sur sa boîte aux lettres, le citoyen ne reçoit pas le magazine Le Geer et se trouve aussi privé, et c’est plus grave, d’info officielle communale.

    Franchement, lorsqu'on voit ce genre d'info Bassenge -comme ci-dessous- et qu'on se dit qu'un simple " Stop Pub " (fourni gratuitement par cette même commune de Bassenge) pourrait l'annihiler...

    N’y aurait-il pas comme un os ?

    info bassenge avril 2013.jpg