Google Analytics Alternative

budget commune bassenge 2017

  • Bassenge – Budget communal. L’égouttage de Roclenge pour contrer les inondations ? La commune attendra la réalisation d’une étude avant de se lancer

    Pour toutes les communes, fin d’année rime avec budget communal. Bassenge n’échappe pas à cette règle et présente même un budget qui, à l’exercice propre, se porte mieux qu’ailleurs. 2017 sera également l’année de l’installation des premiers clapets anti-retour dans le quartier des Bannes avant, peut-être, d’entamer l’égouttage. 

    2017 se termine bien pour la commune de Bassenge. Ce jeudi soir, le conseil communal votait ainsi le budget qui affiche un joli boni de 242.000 €. Un boni conséquent qui reflète les mesures rigoureuses qui ont été adoptées depuis plusieurs années par la majorité cdH. « On a notamment fait des gros efforts sur les dépenses de fonctionnement, commente Philippe Knappen, échevin des Finances. On est aussi parvenu à maintenir nos dépenses du personnel, qui représentent quand même près de 41 % de nos dépenses. Et si, malheureusement, on ne va pas créer de nouveaux emplois, on ne va pas non plus en supprimer : les quatre départs à la retraite seront tous remplacés ».

    La troisième grosse dépense de ce budget est pour la zone de police dont la dotation va flirter avec le million d’euros. Sur des dépenses totales de 8,4 millions d’euros, c’est beaucoup. « Mais grâce à ça, pour la première fois depuis la réforme des polices, on va atteindre le cadre qui a été fixé pour la zone de police, soit 149 policiers, justifie Josly Piette, bourgmestre de Bassenge. Ces nouveaux engagements vont faire un bien fou, alors qu’on en demande chaque jour un peu plus à nos policiers ».

    Si les dépenses sont bien maîtrisées, les choses n’ont pourtant pas été faciles. Car à Bassenge aussi, les recettes diminuent, conséquence notamment du tax-shift qui a fait perdre 58.000 € à la commune. « Et les choses n’iront pas en s’améliorant dans les années à venir », avertit l’échevin.

    Mais si le budget affiche un boni de 242.000 € à l’exercice propre, le boni cumulé n’est lui que de 42.000 €. « On a dû prélever dans notre bas de laine pour financer une partie du budget extraordinaire et notamment la consolidation de la rue Haut Vinâve à Glons, estimée à 450.902 € », poursuit Philippe Knappen.

    L’accent mis sur les Bannes

    L’année prochaine, des mesures anti inondations vont également être prises dans le quartier des Bannes. Quatre clapets anti-retour vont ainsi être installés. L’égouttage de la place de l’Union et de la rue Fernand Bertrand a également été inscrit. « Mais rien ne nous dit que nous le ferons, prévient Josly Piette. Avec les clapets anti-retour et la création de diguettes le long du Geer, nous ne savons pas où va aller l’eau. Si c’est pour qu’au final, le problème soit déplacé ailleurs… Nous avons donc obtenu la réalisation d’une étude complémentaire sur les eaux de ruissellement. Celle-ci sera réalisée par la SPGE, l’AIDE et la Région. Ce n’est qu’en fonction de ses résultats que nous saurons si oui ou non, nous égoutterons cette partie de Roclenge ».

    Parmi les autres projets notables pour 2017, on peut souligner des travaux pour économiser l’énergie dans quatre bâtiments communaux (400.000 €), le réaménagement de la place Roi Albert à Eben (177.000 euros) ou la création de chemins pédestres le long du Geer. (Source Aurélie Drion - La Meuse vendredi 23 décembre 2016)