Google Analytics Alternative

braquages à glons

  • Aujourd’hui sous les verrous, Orlando Leblond, parent du petit Gabriel, avait commis un braquage à Glons…

    UN PARENT DU PETIT GABRIEL ARRÊTÉ À LIÈGE…

    braquages à glonsIl s’était évadé de la prison de Huy.

    Orlando Leblond, un cousin hutois de la famille du petit Gabriel, ce bébé de 17 mois tué place Saint-Lambert, a été arrêté par la police de Liège après les funérailles de l’enfant.

    Orlando Leblond était en cavale après s’être évadé, en juillet dernier, de la prison de Huy. Dimanche, il a été déféré au parquet de Liège puis écroué à Lantin.

    Avant de s’évader de la prison, Orlando Leblond avait été arrêté parce qu’il avait déjà commis une vingtaine de braquages. Rien de moins. À Charleroi, mais aussi à Saint-Georges, Engis, Glons et Awans. À Awans, il avait fait feu sur Alexandre Andréou. Le jeune homme de 17 ans effectuait son premier jour de travail à la station-service lorsqu’il a été braqué par Leblond. Orlando Leblond avait été arrêté le 19 mars 2010 lorsqu’il participait au braquage d’une supérette à Clavier, ainsi que son complice Didier D. soupçonné d’avoir des relations avec le milieu du grand banditisme liégeois.

    Le nom de Marcel Habran avait été évoqué de nombreuses fois durant le procès au tribunal de Huy.

    Leblond s’était évadé avec un complice lors d’une prise d’otage. Il avait trouvé refuge en France où il se cachait. Lorsqu’Orlando a appris le décès de Gabriel, il est revenu en Belgique pour prendre contact avec sa famille. Il n’a cependant pas assisté aux funérailles. Samedi, en fin d’après-midi, Orlando Leblond a été signalé alors qu’il se trouvait rue du Ventilateur, là où sont domiciliés les parents du petit Gabriel. Il a été interpellé alors qu’il se trouvait dans une voiture avec d’autres personnes.

    Après avoir établi un périmètre de sécurité, les policiers l’ont interpellé sans difficulté. Il portait pourtant un pistolet à la ceinture.

    Avant son évasion, Leblond purgeait une peine de 16 ans de prison pour une vingtaine de braquages commis à Charleroi, Saint-Georges, Engis, Glons et Awans. 

    Trois dossiers impliquant Leblond sont toujours à l’instruction à Charleroi.

     

     

    (Sources Sudpresse des lundi 19/12 et mardi 20/12)