Google Analytics Alternative

blaireau empoisonné wonck

  • Wonck- Houtain - Animaux. « Ils empoisonnent des blaireaux »

    Hans Lemmen est un homme de 57 ans, originaire de Bilzen (une ville de la Province du Limbourg). De passage dans nos régions ce mardi après-midi, Hans a fait une bien triste découverte. « Il était près de 17h quand j’ai emprunté une route qui relie Wonck à Houtain. En regardant les paysages autour de moi, j’ai remarqué qu’une fumée assez importante s’échappait d’un endroit sur ma gauche », a expliqué le quinquagénaire. « Quand je me suis approché, j’ai remarqué que la fumée venait d’un site de blaireaux. Il avait manifestement été incendié. »

    blaireaux wonck,blaireaux empoisonnés,poison blaireau,blaireau empoisonné wonck,blaireauDes terriers empoisonnés

    Mais ce n’est pas tout ! Hans Lemmen a également remarqué que les terriers de cette espèce animale avaient également été la cible des humains. À l’extérieur comme à l’intérieur, l’homme originaire de Bilzen a remarqué la présence de petites graines rouges, relativement suspectes. « Il y avait énormément de graines à l’extérieur des terriers. Mais quand j’ai voulu regarder à l’intérieur, je me suis aperçu qu’il y en avait encore plus. » Surpris, Hans a décidé d’en prendre quelques-unes. Et pour lui, ça ne fait pas de doute : les graines sont clairement empoisonnées. « Ces grains m’ont très vite fait penser à un produit que l’on donne aux rats quand on veut s’en débarrasser. Pour en être certain, il faudrait bien évidemment les faire analyser », poursuit le quinquagénaire. Un constat effrayant qui vient renforcer une autre idée de Hans.

    La suite de l’article en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-04-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-04-28,BASSE-MEUSE,1|4

    (photo wikipedia)