Google Analytics Alternative

bassenge services communaux

  • Bassenge. Faire appel à la commune va vous coûter 50 euros/heure par ouvrier !

    échos conseil communal 16 mai 2013.jpgDans l’article « Echos du Conseil communal du 16 mai 2013 » écrit par l’échevin Knapen et paru dans le magazine « Le Geer », les citoyens bassengeois viennent d’apprendre que, dans le cadre de travaux effectués pour tiers, il leur en coûtera désormais pas moins de 50 euros / l’heure pour des travaux réalisés par les ouvriers de la commune de Bassenge. Si l’ouvrier se rend chez vous à pied et sans équipement, vous en serez quitte pour ce prix. Par contre, s’il utilise un matériel motorisé, vous devrez compter un supplément de 25 euros /heure. S’il se rend chez vous en camionnette, et ce sera généralement le cas pour pouvoir amener le matériel sur place, il faudra tenir compte d’un forfait de 75 euros augmenté de 0,35 euros au prorata des kms parcourus.

    Des chiffres assez éloquents… Qui suscitent réflexion et analyse…

    « Bassenge est une commune en forme de banane et on a vite fait plusieurs km… » S’amusait à répéter une personnalité bien connue dans la région.

    Et donc, sachant que le bâtiment des services des travaux devrait bientôt s’implanter à Glons (à une des deux extrémités de la banane), pour se rendre chez un habitant résidant près de la maison communale d’Emael (autre extrémité du fruit), le véhicule devra effectuer 12km6 x 2 (aller-retour = 25km200) et il en coûtera donc : 8 euros 82 cent à l’habitant d’Emael (distance = google itinéraire maps).

    Lorsque l’ouvrier sera à pied d’œuvre, pour sa journée de travail de huit heures et l’utilisation du matériel, vous devrez tout de même débourser la somme de 600 euros !

    Et enfin, s’il s’agit d’un travail de longue haleine requérant un mois de travail à un seul ouvrier, la commune vous enverra une facture qui devrait tourner aux alentours de… 12.000 euros ! Plus les déplacements.

    Pour votre porte-monnaie, si votre canalisation est bouchée, l’ouvrier communal a intérêt à découvrir tout de suite d’où vient le problème…

    Quant aux pensionnés et petits revenus, faire appel aux services communaux leur est désormais devenu un luxe inaccessible.

    « Ben, mazette ! Elle n’y va pas avec le dos de la cuillère… la commune de Bassenge ! » Entend-t-on déjà murmurer dans les chaumières.

    échos conseil communal 16 mai 2013.jpg

    Voir aussi le compte rendu officiel du Conseil Communal du 16 mai 2013 ici :

    cc-compte-rendu-du-16_05_2013.pdf