Google Analytics Alternative

banc de boirs

  • Boirs. Aujourd’hui, on s’arrête devant un banc qui ne sert à rien… Billet de Regor

    banc boirs 2.jpgLe billet de Regor. Allez, aujourd’hui, on s’arrête devant un banc. Devant un banc, mais surtout pas sur le banc. Ce banc, tout le monde le connaît. Cela fait belle lurette qu’il fait partie du paysage de la Vallée du Geer. Il est situé à Boirs, rue aux crameux, près du petit pont qui surplombe le Geer. Sa couleur vert pomme, son allure de vieille carcasse de pédalo, l’absence d’ancrage au sol et son centre de gravité trop haut ne sont pas ses seules particularités. Aux dangers potentiels que son usage présente, le choix de son emplacement, juste en dessous d’un banc boirs 5.jpgcerisier portant des fruits, pose également question. En effet, en cette saison,  les fruits, arrivés à pleine maturité, se détachent au gré des coups de vent pour venir choir en contrebas sur l’assise du banc où ils éclatent, libérant ainsi un jus saumâtre de couleur brune nuancée de violet. Aussi, cette assise, incurvée, est-elle constamment nappée de jus de cerises. Pour la personne qui, en quête d’une halte salutaire, y aurait jeté son dévolu, c’est loupé. Ou, alors dans un geste de désespoir, fallut-il qu’elle sacrifie son pantalon ou sa jupe pour les livrer aux taches indélébiles dont les vêtements ne s’en banc boirs 4.jpgremettraient jamais. Et donc, ce banc qui présente différents pièges et qui est potentiellement dangereux ne sert à rien. Et enfin, comme l’écrivait mon ami Philippe sur Facebook au sujet du banc de Boirs : « Et, en plus, il est moche ! »

    On s’est arrêté aujourd’hui devant un banc qui ne sert à rien.

    Regor

    banc boirs 3.jpg

    banc boirs 6.jpg

    banc boirs 7.jpg

    banc boirs 2.jpg