Google Analytics Alternative

ballons gonflables

  • Ils sont cancérigènes ! Gonflez les ballons à la pompe, pas à la bouche !

    ballon.jpg« Les ballons devraient être gonflés à l’aide d’une pompe, et non de la bouche », indique Test-Achats.

    Dans son magazine Test Santé, l’association de consommateurs indique que ces ballons festifs peuvent contenir des « nitrosamines » ou des « substances nitrosables ». Soit des « substances toxiques que l’on peut retrouver dans les articles en latex (comme les ballons) ou en caoutchouc, mais aussi dans des aliments fumés (comme le jambon), certaines boissons, la fumée de tabac et les cosmétiques ». Les nitrosamines apparaissent lorsque le matériau est porté à une haute température au cours du processus de fabrication.

    C’est lorsque les nitrosamines sont ingérées qu’elles peuvent se révéler cancérigènes. Or, les enfants ont l’habitude de gonfler les ballons en latex à la bouche.

    « Ce qui pose problème, c’est que ces substances se retrouvent dans plusieurs produits », explique Julie Frère, la porte-parole de Test-Achats, et cette accumulation peut se révéler dangereuse pour la santé. « Dans tous les cas où on peut trouver une alternative pour éviter que les gens soient en contact direct avec cette substance », poursuit Julie Frère, « il faut donc le faire ». Dans le cas des ballons, il faut donc indiquer plus clairement qu’ils doivent être gonflés avec une pompe, et pas à la bouche.

    Preuve de la nocivité de ces substances, l’Europe les interdit dans les tétines et les sucettes en caoutchouc pour les bébés. Pour ce qui est des jouets pour les enfants en dessous de 3 ans, comme les ballons gonflables, elle les limite à 0,05 mg/kg, et à 1 mg/kg pour les substances nitrosables. Or, sur 16 ballons testés par Test-Achats, 4 dépassaient ces mesures. Et il n’était conseillé d’utiliser une pompe que sur 12 des 16 ballons testés. (Source La Meuse 31 juillet 2015)