Google Analytics Alternative

badges wallons

  • Liège – Nouveauté. Le wallon revient à la mode

    tchantchès.pngSi le wallon est d’ordinaire plus associé au Liège d’antan et à nos grands-parents, Céline Hennen compte bien le dépoussiérer et le rendre plus tendance que jamais.

    Avec Badjawe, sa marque d’accessoires ornés de truculentes expressions en wallon, la jeune femme remet cette langue quelque peu oubliée au goût du jour. Et s’avoue être agréablement étonnée du succès de son projet.

    « Il y a un an, j’ai acheté une machine à badges, avec laquelle j’ai commencé à faire des aimants pour mon frigo. Comme je lâche souvent des expressions en wallon, j’ai fait des aimants avec « oufti » ou « baraki » dessus. C’est quand j’ai écrit un post sur Facebook pour demander des idées d’expression que je me suis rendue compte qu’il y avait un vrai engouement pour le produit ».

    badjawe.pngDe quoi motiver Céline à demander un statut d’indépendant complémentaire pour se consacrer à son projet.

    Avec succès : aujourd’hui vendu dans plus de 20 points de vente, Badjawe compte, outre les badges, des décapsuleurs, des cartes de voeux, des aimants et des miroirs. Le tout, orné d’expressions issues des différentes langues wallonnes, du wallon liégeois au picard. « Ces langues sont associées à l’enfance, à nos grands-parents, alors mes objets rappellent de bons souvenirs » sourit Céline. Le wallon, une langue morte? Nenni sés! (La Meuse jeudi 19 mai 2016 Kathleen Wuyard)

    Le site de Céline :

    http://badjawe.com/