Google Analytics Alternative

bébés chouette chevêche

  • Carnet rose en Basse-Meuse. Des bébés chouettes chevêches nés à Wonck

    ali chouettes chevêches.jpgDans la région de Wonck, la propriété d’Ali Aghroum est connue comme « la ferme des hirondelles ». Un surnom des plus appropriés quand on sait que ce Bruxellois d’origine ne compte pas moins de 180 nids d’hirondelles autour de sa ferme.

    C’est pourtant un tout autre volatile qui a choisi d’y pondre ses petits : depuis quelques semaines, la ferme d’Ali accueille en effet quatre nouveaux pensionnaires, des bébés chouettes chevêches.

    Un oiseau rare, considéré dans l’Antiquité comme l’attribut d’Athéna, la déesse de la sagesse. Et devant lequel Ali ne cache pas son admiration.

    « Je suis un grand amateur de la nature, et je suis vraiment admiratif de cet oiseau. chouette chevêche ali 2016.jpg2.jpgEn Grèce, la chouette chevêche est associée à Athéna et est considérée comme sacrée. Le moment où les oiseaux sortent du nid est véritablement extraordinaire. La chouette crie très fort pendant toute la nuit, et à ce moment-là, les curieux peuvent venir admirer le spectacle, et avec un peu de chance, voir les oiseaux.»

    Un moment exceptionnel, et une véritable consécration pour Ali, qui n’a pas hésité à tout quitter pour vivre en communion avec la nature.

    « Depuis que je suis tout petit, je me passionne pour la nature. Je viens de Bruxelles, et j’étais dégoûté par l’urbanisation croissante de la ville, alors il y a vingt ans, j’ai décidé de venir m’installer à Wonck. Mon rêve était d’acheter une ferme en ruines, et je l’ai réalisé en la retapant et en la transformant en paradis pour la nature ». Une nature qu’Ali respecte et dont il prend soin : « J’ai appelé un professionnel pour faire baguer les bébés chouettes. Comme ça, ils pourront être tracés en cas de problème. La chouette chevêche est un oiseau emblème de la biodiversité, il faut la protéger ». KATHLEEN WUYARD

    (Kathleen Wuyard La Meuse mardi 14 juin 2016)