Google Analytics Alternative

augmentation accises

  • Des mesures qui font mal ! Le prix des boissons dans les cafés pourrait exploser !

    boissons.pngBière, vin et alcool : la hausse des prix devrait faire plus mal que prévu

    L’augmentation des prix des accises sur les boissons alcoolisées dans les grandes surfaces pourrait avoir un impact majeur sur le prix des boissons dans les cafés. Aussi bien du côté de la fédération belge que wallonne du secteur on appelle à faire payer au consommateur cette nouvelle différence. Il en irait de la « survie du secteur ». 

    Nous y sommes ! 2,60 euros de plus pour un litre d’alcool et une augmentation de 19,5 et 0,6 centime pour une bouteille de vin et une bière. Dans les rayons des grands magasins les consommateurs vont devoir s’y faire : les boissons alcoolisées se payent désormais au prix fort.

    Et si la pilule passe a priori mal, elle pourrait être encore plus dure à avaler que prévu. En cause : l’appel des responsables belges du secteur de l’Horeca à destination des cafetiers. « Depuis 1970, l’Horeca n’a pas suivi l’envolée des prix. Or, aujourd’hui, le secteur va très mal. Nous appelons les tenanciers responsables à impacter cette fois-ci l’augmentation des accises sur leurs clients », commente le président de la fédération Horeca, Yvan Roque.

    Cela signifierait que si les cafetiers vendent leurs boissons 3 ou 4 fois plus cher que ce qui se fait dans le commerce, cela continuera à être le cas avec l’augmentation des accises. Concrètement, un verre de vin à 2,50 euros dans votre bar ou restaurant préféré pourrait bientôt vous coûter 2,70 euros. Pour les alcools forts, cela se traduirait par une augmentation de 40 centimes par verre. Un verre de whisky, à 4 euros verra son tarif grimper à 4,40 euros.

    Pour ce qui est de la bière, l’augmentation de 0,6 centime étant minime, il est probable que son prix n’augmente pas… pour le moment. « Nous conseillons aux tenanciers d’attendre l’augmentation prochaine du prix de la bière, prévue dans quelques semaines, s pour adapter leur carte » commente Yvan Roque. Une hausse difficile à estimer mais qui pourrait s’aligner sur la hausse précédente. On pourrait donc voir la pils augmenter dans les cafés de 6 ou 7 centimes dans les prochains mois. Une bière à 1,80 dans votre café préféré pourrait de cette manière vous coûter 1,87 euro.

    PERTE DE COMPÉTITIVITÉ

    « Malheureusement, je pense qu’une fois encore, le secteur de l’Horeca qui éprouve d’énormes difficultés ne va pas être en mesure de faire payer aux consommateurs l’augmentation des accises sous peine de perdre encore des clients », commente Thierry Neyens président de la fédération Horeca Wallonie avant de conclure : « Avec l’augmentation des prix sur l’alcool, la Belgique va perdre des parts de marché. Il est probable que de nombreux consommateurs se rendront bientôt au Luxembourg pour faire leurs courses et les Anglais qui débarquent chaque année à la côte belge pour leurs achats en alcool privilégieront peut-être la côte française pour faire de bonnes affaires… » (Source La Meuse mardi 3 novembre 2015)

    boissons.png