Google Analytics Alternative

attention tiques

  • Tiques : attention danger ! A Bassenge, une personne a été atteinte de la maladie de Lyme !

    tiques attention danger.png

    Selon des estimations, l’acarien serait responsable de 20.000 cas de la maladie de Lyme, qui peut s’avérer très grave. A Bassenge, une personne en a été atteinte !

    On compterait en Belgique jusqu’à 20.000 cas de maladie de Lyme provoquée par des tiques. Une maladie qui peut s’avérer grave. Et qui n’est pas la seule transmise par cet acarien dont la population explose. La chercheuse Valérie Obsomer lance l’alerte et propose des solutions. Avec le retour des beaux jours, voici aussi le retour du risque de morsure par des tiques, ces acariens que l’on trouve partout. Dans les herbes hautes, dans les sous-bois, dans les feuilles mortes des forêts, mais aussi dans les haies et jardins. Selon Valérie Obsomer, chercheuse spécialisée notamment dans les maladies transmises par les insectes et autres petites bêtes, les populations de tiques ont explosé ces dernières années. Avec comme conséquence une augmentation des cas de maladie de Lyme. Les chiffres officiels évoquent environ 2.000 cas en 2013 mais Mme Obsomer critique vertement ces chiffres, très largement sous-estimés. « Le système de surveillance officiel ne permet pas de détecter efficacement tous les cas», affirme Valérie Obsomer, qui se fonde sur d’autres chiffres, tout aussi officiels, pour avancer que « avec 20.000 cas estimés pour 2014, la maladie de Lyme est fréquente dans notre pays».

    carte tiques bassenge.png« Au vu de l’impact sanitaire de l’explosion des populations de tiques, une vaste enquête a été mise sur pied par une équipe de chercheurs afin de collecter un maximum de données auprès des personnes mordues», écrit-elle dans un article du magazine Natagora. Déjà plus de 2.600 réponses reçues : une carte du risque de morsure est en ligne sur le site www.tekentiques.net  (la carte ci-contre).

    La maladie de Lyme peut être traitée efficacement avec des antibiotiques. Dans 63 % des cas, les personnes atteintes présentent un « érythème migrant » (une tache rougeâtre qui peut apparaître jusqu’à un mois après la morsure).

    On peut aussi être atteint sans présenter ce symptôme ou être touché par une autre maladie. La morsure infectée peut engendrer de fortes fièvres, de la fatigue chronique, de la fibromyalgie. On constate aussi des symptômes très invalidants, comme des attaques cardiaques, des paralysies de la moitié du visage ou du corps. On le voit, c’est très sérieux. Et il sen pourrait même que les personnes à qui on a diagnostiqué de la sclérose en plaques, de l’autisme ou même de l’Alzheimer sont atteintes de « borréliose de Lyme », qui se soigne par antibiotiques. « Mais je veux aussi faire passer un message positif», dit encore Valérie Obsomer. «Il faut faire de la prévention, pour ne plus se faire mordre. 38 % des personnes sont mordues dans leur jardin. J’ai identifié une vingtaine de répulsifs. On pourrait déjà éliminer les tiques des jardins, des jardins de crèches, des jardins récréatifs. Il faut aussi couper l’herbe à ras. Empêcher les grands animaux de passer par les jardins.» Porter aussi des vêtements couvrants et des chaussures fermées. Et si l’on est mordu, ne pas presser le corps de la tique, mais l’enlever avec une pince spéciale, que l’on trouve en pharmacie.

    (Source La Meuse 26 mars 2015)

    La carte interactive !

    http://projet.champs-libres.coop/Tekentiques/belgique.html

    carte tiques.png