Google Analytics Alternative

attaque wonck novembre 2016

  • Bassenge – Judiciaire. Braquage à la kalach : trois blessés à Wonck !

    attaque à main armée wonck novembre 2016.4.jpgTrois malfrats cagoulés ont fait irruption dans une maison : ils voulaient l’argent de la famille

    Vendredi, début de soirée cauchemardesque pour une famille de Wonck (Bassenge). Trois hommes ont fait irruption dans une maison de la rue du Ruisseau. Voyant que les occupants résistaient, ils ont ouvert le feu à la Kalachnikov. Le fils de 26 ans a pris une balle dans l’orteil, la mère a été blessée par de nombreux éclats de plomb, et le papa a essuyé un coup de crosse sur le crâne. Les malfrats sont repartis bredouilles ! 

    attaque à main armée wonck novembre 2016.2jpg.jpgIl y a des images qui impriment la rétine et des cris qui résonnent dans la tête. Cet état groggy, une famille de Wonck aura besoin de temps et de soutien pour le voir s’atténuer. Depuis vendredi, les questions fusent. Sans réponse. « Pourquoi nous ? Que voulaient-ils ? » Des zones d’ombre que l’enquête devra aussi éclaircir. Car depuis vendredi soir, la vie d’une famille a changé.

    Comme tous les vendredis, elle s’apprête à passer la soirée. Trois hommes frappent à la porte.

    ILS ENTRENT PAR L’ARRIÈRE

    Ne se doutant pas que les intrus sont habités de très mauvaises intentions, et pensant qu’il s’agit de proches dont elle attend la visite, attaque à main armée wonck novembre 2016.jpgla maîtresse de maison les invite à passer par l’arrière. Elle les voit. Ils sont trois, encagoulés, armés et déterminés. Mais elle ouvre, imaginant une blague d’Halloween perpétrée avec quelques jours de retard. Ma foi, ça aurait pu être drôle. Mais le trio n’est pas là pour rigoler.

    Il fait irruption dans la pièce, bouscule la mère de famille âgée de 51 ans, et l’asperge avec une bombe flash. Instinctivement, elle se dirige vers l’évier de la cuisine pour humidifier son visage. Mais elle est rapidement rattrapée par les malfrats qui la malmènent et l’immobilisent sur une chaise. Voyant leur mère et épouse agressée physiquement, le fils et son papa volent à son secours. Le père essuie un coup de crosse sur le crâne. Le fils est également flashé. À l’étage, sa fiancée est maîtrisée par un des individus.

    attaque à main armée wonck novembre 2016.3.jpgILS VOULAIENT DE L’ARGENT

    Ceux-ci veulent de l’argent. Mais il n’y en a pas. Le papa, 54 ans, est actuellement en congé maladie et son épouse est femme d’ouvrage. La famille résiste, les malfrats s’impatientent et deviennent de plus en plus nerveux, jusqu’à atteindre le point de non-retour.

    L’un d’eux est armé d’une Kalachnikov. Il ouvre le feu. Le fils, un jeune homme de 26 ans, est blessé par balle à l’orteil. La maman, elle, reçoit de très nombreux éclats de plomb dans la jambe, mais aussi aux mains, aux bras et au ventre.

    Voyant que leur périple criminel tourne au fiasco, les trois malfrats prennent la fuite. Dans l’allée, ils arroseront encore la façade de plusieurs tirs de Kalach avant de s’engouffrer dans une Golf noire dans laquelle un complice les attendait. Ils n’ont rien emporté !

    15 impacts retrouvés à l’intérieur de la maison

    Vendredi soir, la police de la Basse-Meuse, le parquet de Liège et un expert balistique sont descendus sur place. Les blessés ont été transportés à l’hôpital pour y être soignés. Leurs jours n’étaient, et ça relève du miracle, pas en danger. Ils devraient rentrer chez eux assez rapidement. A l’intérieur de l’habitation, 15 impacts de balle auraient été retrouvés par les experts! De nombreuses douilles ont aussi été ramassées, à l’intérieur du logement et dans l’allée.

    DE JEUNES AGRESSEURS

    Entendue, la famille a pu livrer quelques éléments aux policiers. Notamment, les malfrats semblaient relativement jeunes, et s’exprimaient en français. Par ailleurs, ils étaient visiblement fort nerveux.

    (Allison Mazzocatto La Meuse lundi 7 novembre 2016)