Google Analytics Alternative

attaque fort eben emael

  • Fort d’Eben-Emael : les 30 et 31 mai, des commémorations et reconstitution avec des planeurs ! Le fort d’Eben recherche aussi les familles de militaires… L’article complet ! + vidéo d’archives

    fort eben emael.pngUne reconstitution organisée pour les 75 ans de son attaque. Dans la nuit du 10 mai 1940, le fort d’Eben-Emaël était attaqué par les Allemands. 75 ans plus tard, l’ASBL qui le gère a décidé de se souvenir en organisant une reconstitution historique. Mais pour marquer cet anniversaire et rendre hommage aux soldats tués, elle recherche également des informations sur 13 militaires du fort décédés durant l’attaque ou en captivité.

    Fondée en 1986, l’ASBL Fort d’Eben-Emaël a pour vocation d’entretenir et gérer ce site militaire construit entre 1932 et 1935. Depuis sa création, 750.000 euros ont ainsi été investis pour y effectuer certains aménagements nécessaires à l’accueil de ses 25.000 visiteurs annuels, venus découvrir l’histoire du site et rendre hommage aux soldats tombés en défendant la neutralité de notre territoire.

    Vingt-six soldats du fort sont ainsi décédés durant la Seconde Guerre Mondiale, et plus particulièrement lors de l’attaque du fort survenue les 10 et 11 mai 1940. Pour les 75 ans de cette attaque, qui constitue aussi la première attaque de la Seconde Guerre Mondiale sur le front ouest, l’ASBL lance un appel aux familles de 13 de ces 26 soldats, morts pour la patrie. Si l’identité de tous ces hommes est connue, l’ASBL n’a aucune autre donnée sur 13 de ces militaires. Via la presse, elle fait appel aux familles de tous ces courageux. Pour sauvegarder leur mémoire et mettre un visage sur un nom, elle est ainsi à la recherche de photos, objets ou de tout autre élément permettant de mieux les connaître. Si vous êtes de la famille des soldats Albert Bataille, Lambert Bormans, Martin David, Paul

    Philippe, Alphonse Vossen et René Evrard, tous morts durant l’attaque du fort, ou de Ferdinand Wirix, Jean Denoël, Laurent Corten, Joseph Huyghe, Joseph Immers et Jules Dohogne, décédés en captivité, vous pouvez prendre contact avec Tom Hendrikx via research@fort-eben-emael.be

    Mais les commémorations des 75 ans du fort ne s’arrêtent pas à cette recherche. Les 30 et 31 mai, une grande reconstitution historique va ainsi être organisée. Quarante figurants feront ainsi revivre les premiers combats, qui se sont déroulés le 10 mai 1940 à 4h20, sur le massif du fort. La reconstitution

    Comprendra notamment un survol de planeurs, l’attaque par des paras allemands des positions belges, des explosions en séquences, une première puis une seconde contre-attaque sanglante des Belges.

    D’une durée d’1h15 et commentées en français et en néerlandais, deux représentations sont programmées, le 30 et le 31 mai à 11h. Le prix d’entrée est fixé à cinq euros et 10 euros si on y ajoute

    la visite du fort le jour même. À noter que cette visite se fera par des entrées inhabituelles (le bloc de défense 2 et la coupole nord sur le massif). Des scénographies seront également jouées par des figurants, dans la caserne et les galeries souterraines

    Aurélie Drion La Meuse lundi 27 avril 2015