Google Analytics Alternative

éoliennes juprelle

  • Energie. Huit éoliennes en projet sur Ans et Juprelle. Cette fois-ci, le dossier a plus de chances de se concrétiser

    Une nouvelle demande de permis sera prochainement introduite pour l’implantation d’éoliennes dans les campagnes de Wihogne et Xhendremael. Porté par Elicio, le projet a cette fois des chances d’être concrétisé. Un de ses concurrents tout proche a en effet reçu le feu vert de la Région wallonne

    Il y a cinq ans, Tecteo Energy introduisait une demande de permis pour installer douze éoliennes sur Ans et Juprelle, dans une zone agricole située entre Wihogne et Xhendremael. Dans le détail, quatre machines devaient être installées sur Ans et huit sur Juprelle. Mais ce projet avait suscité une vaste contestation auprès de la population, aidée par l’ASBL Vent de raison, qui milite contre l’installation éolien. Le projet avait alors reçu des dizaines de réclamations. Mais ce n’est pas cette contestation qui avait entraîné la suspension du projet. Deux éléments importants le freinaient : le radar de Glons et la proximité avec l’aéroport de Bierset. Dans les deux cas, la Défense, l’Otan et Belgocontrol estimaient que les éoliennes pouvaient produire des ondes qui allaient interférer avec le bon fonctionnement des radars.

    Un projet revu à la baisse

    Mais depuis, les choses ont évolué.

    Un article complet à découvrir dans votre journal La Meuse ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-02-16,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-02-16,BASSE-MEUSE,1|10

  • Projet écolo. 400 signatures récoltées pour construire des éoliennes

    Après avoir réalisé une réunion d’informations, pour ensuite faire une étude d’incidence et une enquête publique, la société EDF Luminus a, en collaboration avec la coopérative HesbEnergie, récemment déposé deux demandes de permis pour l’exploitation et la construction de plusieurs éoliennes. Le but de cette initiative ? Faire en sorte qu’un parc de cinq éoliennes soit prévu sur les communes de Juprelle (4 éoliennes) et de Bassenge (1 éolienne) et que sept autres éoliennes soient également implantées dans la campagne située au sud-est du village de Bassenge, au lieu-dit Hauts de Froidmont.

    En tout, près de 400 signatures ont été récoltées en faveur de cet important projet qui a d’ailleurs été présenté ce jeudi et ce vendredi aux communes concernées. « Une fois que l’enquête sera terminée, un délégué de la région wallonne va s’occuper de relire l’ensemble de l’enquête. Nous devrons à mon avis attendre un peu plus de six mois pour savoir si le projet va oui ou non être accepté. Une fois que la décision sera rendue, nous aurons deux possibilités : soit il sera accepté mais les personnes qui sont contre introduiront un recours, soit il sera refusé et nous introduirons nous-mêmes un recours. Mais objectivement, toute cette procédure devrait prendre une bonne année », explique Bernard Deboyser, administrateur-délégué d’HesbEnergie. Une initiative écologique qui nécessite quand même d’importantes sommes d’argent quand on sait que pour une seule éolienne, il faut au moins compter trois millions et demi d’euros. « Les gens qui investissent sont gagnants. Ils auront droit à 5 ou 6% du rendement des éoliennes et auront également un impact positif sur le futur écologique de la planète et de leurs enfants. »(Source La Meuse samedi 4 février 2017)

  • A proximité : mobilisation citoyenne contre les éoliennes à Juprelle !

    photo éoliennes.pngL’article paru ce lundi 16 décembre dans La Meuse.

    juprelle mobilisation citoyenne contre les éoliennes.png

  • Glons : la fin du radar est une aubaine. Et, hop, six éoliennes à Juprelle !

    radar otan glons.pngLa fermeture annoncée du radar de Glons fait à coup sûr des heureux : les promoteurs de parcs éoliens. Au moins quatre dossiers sont en effet bloqués, notamment en raison de leur proximité avec le radar de l'OTAN.

    Trois à Bassenge, mais aussi six éoliennes qui devraient s'implanter à Oupeye et Juprelle, devraient ainsi, notamment, bénéficier de cette fermeture.

    La suite dans votre journal La Meuse de ce jour

    Ou ici sur La Meuse.be :

    http://pdf.lameuse.be/pdf/index.php