Google Analytics Alternative

électricité liégeoise

  • Les factures d’électricité et de gaz augmenteront plus que prévu: 270 à 400 euros supplémentaires

    argent.jpgL’indisponibilité d’une série de réacteurs nucléaires, conjugué à une tendance à la hausse des prix de l’énergie, va peser lourdement sur la facture d’électricité et de gaz des ménages. L’augmentation pourra potentiellement aller de 270 à 400 euros.

    C’est ce que relèvent mardi L’Echo et de Tijd. Les quotidiens se penchent sur l’évolution des prix pour les consommateurs qui doivent renouveler leur contrat maintenant.

    Chez Mega, pour un ménage qui consomme 3.500 kWh d’électricité par an, un contrat à prix fixe signé aujourd’hui signifie 125 euros de plus, sur l’année, qu’il y a un an. Chez EDF Luminus, l’augmentation est de 138 euros, pour 110 euros chez Eneco et environ 120 euros chez Lampiris. Chez Electrabel, la facture a augmenté de 52 euros en 2018.

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://www.sudinfo.be/id77748/article/2018-10-02/les-factures-delectricite-et-de-gaz-augmenteront-plus-que-prevu-270-400-euros

  • Région liégeoise – Energie. Risque d’augmentation de la facture d’électricité

    eau gaz électricité.jpgLa sortie de Resa de Nethys va générer une augmentation des coûts qui se répercutera sur la facture.

    Resa va donc sortir du giron de Nethys à brève échéance, suite à la demande formelle du Gouvernement wallon en ce sens. Un élément qui n’est pas sans conséquence. À la fois pour la structure même du groupe, qui va être privé de sa vache à lait. Mais aussi pour le consommateur liégeois, qui risque bien de voir sa facture de gaz et/ou d’électricité augmenter prochainement. Explications. 

    Le nouveau gouvernement wallon MR-cdH a tranché et on n’y coupera pas.

    Mais la question qui brûle les lèvres de chacun, d’un point de vue purement pratique, est la suivante : cette « autonomisation » de Resa aura-t-elle un impact concret sur les citoyens ? Autrement dit, la facture de gaz et d’électricité des Liégeois, au sens large du terme, pourrait-elle augmenter ? Pour Damien Ernst, professeur à l’ULiège et spécialiste du secteur énergétique, on pourrait bien déboucher là-dessus au terme d’un processus en plusieurs étapes.

    L’article complet et les explications à découvrir dans votre journal La Meuse de ce jeudi 16 novembre 2017 ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-16,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-16,BASSE-MEUSE,1|4