Google Analytics Alternative

école de la réussite

  • Un tweet ministériel recommande la lecture d’un article de Regor sur Bassenge Sudinfo…

    isabelle simonis la Meuse.JPGC’est effet, en début de cette semaine, que la Ministre Isabelle Simonis a tweeté afin de recommander la lecture d’un article paru sur ce blog. La Vallée du Geer portée au pinacle ? En tout cas, l’info locale couverte par les blogs régionaux Sudpresse a de beaux jours devant elle. Regor

    L’article partagé par la Ministre : 

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2015/08/24/bassenge-l-ecole-de-la-reussite-une-initiative-qui-marche-le-160112.html

    isabelle simonis tweete l'article de Regor.jpg

  • Bassenge-enseignement. « Ecole de la réussite », cours de soutien gratuits : cinq professeurs donnent bénévolement cours à des élèves de la Vallée

    marie no.pngÀ quelques jours des secondes sessions, c’est la dernière ligne droite pour les étudiants. Et si certains ont choisi d’étudier de leur côté, d’autres préfèrent suivre des cours de rattrapage. Dans la plupart des cas, ces cours sont payants. Mais ici, l’ASBL « Bassenge on Move » propose des remédiations entièrement gratuites.

    Ambiance studieuse ce mercredi matin, dans deux classes de l’école fondamentale d’Eben-Emaël. C’est là que, depuis lundi, une vingtaine d’étudiants, majoritairement du secondaire, viennent suivre des cours de rattrapage. Particularité ? Ces cours sont entièrement gratuits et dispensés bénévolement par des professeurs.

    Cette école de la réussite a été lancée l’année dernière par la toute jeune ASBL « Bassenge on Move ». « L’éducation, c’est la base et tout le monde doit y avoir accès, explique Marie-Noëlle Deil », l’une des professeurs bénévoles. école réussite.pngMalheureusement, si des parents devaient payer des cours de rattrapage à leurs enfants, ceux-ci coûtent généralement 30 euros de l’heure. Une somme que beaucoup de familles ne savent pas se permettre ». Avec, pour conséquence parfois malheureuse, un redoublement de l’enfant ou un décrochage scolaire.

    C’est contre cette situation que l’ASBL a décidé d’agir en proposant ces cours gratuits. « D’après ce que je sais, c’est une première en Wallonie », explique Christopher Sortino, président de l’ASBL. « Cinq professeurs ont accepté de donner plusieurs heures de leur temps. Ils le font entièrement bénévolement, même si nous leur dédommageons les frais de déplacement ». Et Marie-Noëlle d’embrayer « C’est un petit sacrifice, mais qui permet aux élèves de ne pas perdre une année ». Et s’ils ne sont que christopher tableau.jpgcinq à aider les étudiants, les matières dispensées sont nombreuses. « Nous proposons aux élèves des cours de math, français, anglais, néerlandais, sciences, histoire, géo, droit et compta. Car si majoritairement les élèves qui se sont inscrits sont issus du secondaire, nous avons aussi quelques élèves du supérieur ».

    PROGRAMME SUR MESURE

    L’année dernière, pour le lancement, une dizaine d’élèves avaient suivi ces cours. Cette année, c’est le double qui s’est inscrit. « Et encore, nous avons dû refuser du monde, surtout en math, car nous voulions pouvoir offrir un accompagnement de qualité », poursuit le président. C’est donc par petits groupes que les élèves étudient. « Le lundi,
    logo bassenge on move original.jpgnous faisons avec eux un état des lieux afin de déterminer leurs besoins. Ensuite, nous les faisons venir le temps nécessaire. On propose des cours de 1h30, entre 9 et 15h. Certains sont là pour plusieurs matières et restent donc avec nous toute la journée. D’autres, au bout d’une leçon, en ont assez. Parfois, la manière d’expliquer, différente de celle de son professeur, suffit. On fait aussi du coaching parce que l’élève a un manque de confiance en lui et qu’il faut le rebooster. C’est comme ça que l’année dernière, j’ai eu un élève qui est venu 20 minutes parce qu’une fois qu’il a eu le déclic, il n’avait plus besoin de moi ».

    Et une chose est sûre, ces cours fonctionnent bien puisque, l’an dernier, l’école de la réussite a affiché un taux de réussite de 100 %.

    (Source La Meuse du jeudi 20 août. Un article d’Aurélie Drion) (photo en haut à gauche Marie-Noëlle Deil)

    Demain, Bassenge Sudinfo consacrera un article à l’interview du Président Christopher Sortino (Président de BOM) ainsi qu’à René Deckers (Vice-Président) réalisé par Regor.

    La page Facebook de Bassenge On Move :

    https://www.facebook.com/bassengeonmove?ref=bookmarks

  • Vallée du Geer. « L’Ecole de la réussite » : le bénévolat n’est pas mort ! Bien au contraire !

    école de la réussite 1.jpgNous évoquions, dans un précédent article, la nouvelle initiative prise par le Mouvement des jeunes socialistes de Bassenge sous la houlette du conseiller communal Christopher Sortino de dispenser gratuitement des cours de rattrapage aux élèves du secondaire durant les grandes vacances dans le cadre d’une « Ecole de la réussite ». Aujourd’hui, c’est chose faite. Et le moins qu’on puisse dire c’est qu’elle a le vent en poupe. « L’école de la réussite » a établi ses quartiers dans une classe qui a été mise à sa disposition par l’asbl Aide aux familles à Glons et, la semaine dernière, elle a fonctionné à plein rendement. Répondant à l’invitation du Président des MJS de Bassenge Christopher Sortino, nous avions rendu une petite visite aux professeurs et à leurs élèves ce matin du mercredi 20 août.

    Rencontre...

    Lire la suite