Google Analytics Alternative

Patrimoine

  • Patrimoine – Bassenge. La Chapelle Sainte Anne de Wonck (rue de Zichen) proposée à la vente !

    chapelle saint anne.2 jpg.jpgDepuis quelques semaines, sur le site Finimmoweb (Service Public fédéral Finances), la petite Chapelle Sainte Anne de Wonck, rue de Zichen est mise en vente. Ce bien figure sur la liste du Petit Patrimoine de Bassenge sous le n° 26 et est repris à l’inventaire du Patrimoine Wallon.

    Un acheteur s’est déjà manifesté et une offre supérieure à 1.101,00 Euros est requise.

    Voici le libellé repris sur ce site :

    « Belle chapelle, sur et avec terrain, construite à la fin du XIXème siècle. Elle est Chapelle sainte anne 6.jpgsituée rue de Zichen (anciennement chemin de l'Arbre) à Wonck : à l'entrée du village de Wonck, sur la droite lorsqu'on vient du village de Zichen-Zussen-Bolder.

    La façade est en briques rouges, avec une double porte de couleur verte. Les pignons sont cimentés. Le toit est en tuiles de terre cuite de couleur rouge. L'intérieur est peint en blanc et bleu ciel. L'autel en bois est peint en bleu ciel. Le bâtiment est adossé à un talus.

    L'état de la chapelle commence à se dégrader (il y a, par exemple, des traces d'infiltrations d'eau depuis le toit). Aussi, elle nécessitera certains travaux de rénovation.

    La chapelle est listée au patrimoine de la Commune de Bassenge : n°26.

    Pour faire offre SUPÉRIEURE à 1.101,00€, merci de bien vouloir imprimer, compléter, dater et signer le formulaire d'offre téléchargeable sous l'onglet "Conditions de vente". »

    Conditions de vente

    Vente de gré à gré

    Type de bien: Autre

    Superficie: 90m²

    Date de clôture de l'offre: 04/01/2019

    Pour faire offre SUPÉRIEURE, merci de bien vouloir télécharger le formulaire d'offre, puis l'imprimer, le compléter, le dater et le signer en vous rendant sur le site en suivant ce lien :

    https://www.finimmoweb.be/fr/offre/bassenge-chapelle?position=0&list=43zxVEQ0fwOFn1FDCM_GCSfFkWDKTqSrMjyIxPER83Q

    Note. Pour en savoir plus sur cette vente, nous avons contacté par mail le nouvel Echevin du Patrimoine de Bassenge Audun Brouns.

    Nous y reviendrons certainement après avoir reçu ces renseignements.

  • Reportage de Jean-Philippe Boulle : les magnifiques photos de l'ancien moulin Debore à Wonck

    moulin deborre wonck.2jpg.jpgUn lieu avec une vraie âme et chargé d'histoire. Photos de Jean-Philippe Boulle. Les photos sont à découvrir en suivant le lien ci-dessous :

    https://www.flickr.com/photos/clic-clacboulle/sets/72157701673802784/

    Voir aussi la page de facebook de Jean-Philippe :

    https://www.facebook.com/jpboullephotos/

  • Fort d’Eben-Emael. Ce weekend, grande reconstitution 1944

    fort eben emael reconstitution 2018.jpgCommuniqué

    Samedi et dimanche, nous vous proposons de vous faire revivre la fin des combats de la libération du Fort d’Eben-Emael en septembre 1944. Le tout avec un grand campement militaire américain des années 40 et la présence de plus de 80 figurants, issus de 10 associations belges, néerlandaises et allemandes

    US Army Camp '44

    Pour maintenir les événements de la Seconde Guerre mondiale en vie, les samedi 29 et dimanche 30 septembre 2018, l'esplanade du fort se transforme en un grand camp militaire américain, en 1944. Dix associations de reconstituteurs, plus de quatre-vingts figurants fort eben emael reconstitution 2018 2.jpgoriginaires de Belgique, des Pays-Bas et d'Allemagne, ainsi que de nombreux véhicules militaires seront présents à cet événement d'histoire vivante. L'entrée au camp militaire US '44 est gratuite.

    Simulation de bataille

    Les samedi 29 et dimanche 30 septembre, une simulation de bataille, basée sur les dernières escarmouches pour la libération du fort, aura lieu à proximité de l'entrée du fort, entre 13h00 et 14h00. Les soldats blessés seront soignés à l'hôpital de campagne.

    Affichage et démonstrations

    Entre 10h et 18h (avec une interruption entre 13h et 14h), vous pourrez vous familiariser avec le matériel roulant, la cuisine sur le terrain, l'hôpital de campagne, les connexions radio et téléphoniques, l'aumônier, ... et des démonstrations de déminage.

    Visiter le fort

    Vous pouvez visiter le fort de 10h à 16h (départ dernier tour). Les frais d'admission normaux s'appliquent.

    Associations de "reconstituteurs" actuels

    Remplacements - Etats-Unis et "The Army Nurse Corps"

    Deuxième division blindée - Infanterie américaine

    SuperSixth - Infanterie américaine

    The Black Watch - Véhicules américains

    82ème groupe de reconnaissance - US para

    Der Windhund - La Wehrmacht

    Régiment de Fallschirmjäger 6

    Die Fallschirmpioniere

    Ceux qui Veillent "Mouvement National Belge"

    Heritage Guild - Rijkswacht / Gendarmerie 1935-1945

    www.fort-eben-emael.be

  • Bassenge. Début de l’enquête pour classer la tour d’Eben Ezer

    Le ministre wallon du Patrimoine, René Collin, a demandé à l’Agence wallonne du Patrimoine (AWaP) de procéder à l’ouverture d’une enquête en vue du classement éventuel au patrimoine de Wallonie de la tour d’Eben-Ezer à Bassenge.

    La demande de classement émane de l’ASBL Musée du Silex, qui gère le site. Elle se justifie d’autant plus qu’aucune construction similaire ne peut être identifiée en Wallonie et même hors de nos frontières. « Cette authenticité se traduit par le terme unicum », souligne-t-on au cabinet du ministre Collin.

    En raison de son architecture qualifiée de « naïve » ou de « spontanée », la tour d’Eben-Ezer bénéficie d’une certaine renommée au-delà des frontières belges. Elle a été érigée dans les années 1960, au milieu d’un site isolé dominant la vallée du Geer, en gros moellons de silex provenant de la carrière toute proche.

    L’article complet en suivant ce lien :

    https://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-09-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-09-14,BASSE-MEUSE,1|10

  • Reportage ce jeudi matin sur une histoire mirobolante…

    Bientôt, sur ce blog.

  • Environnement Bassenge – Gestion des espaces verts. A Boirs, le malheureux sort réservé à un espace naturel est source de nombreuses interrogations… Pourquoi ?

    boirs rue de l'île 1.jpgSur les réseaux sociaux, plusieurs citoyens bassengeois ont manifesté leur incompréhension devant le sort réservé par le service des travaux de Bassenge à un espace vert situé à l’entrée du chemin qui longe le Geer à hauteur de la rue de l’île à Boirs. Un beau petit coin champêtre parmi beaucoup d’autres dont la végétation a été complètement rasée.

    En effet, bien triste leur fut de constater que toute la végétation composée de taillis, d’arbustes et d’arbres qui agrémentait le lieu de repos - au milieu duquel trône un banc- avait été complètement tronçonnée au ras du sol. Ils ne comprennent pas, à juste titre semble-t-il, la raison qui amène à éradiquer une plantation seulement dix boirs rue de l'île 3.jpgans après que les autorités communales aient décidé de la créer.

    Il est clair qu’aujourd’hui les réseaux sociaux Facebook permettent de constater que les bassengeois(es) sont très attachés à leur région et manifestent beaucoup d’intérêt pour les aménagements dont elle fait l’objet. Parmi ceux-ci, le patrimoine naturel occupe, certes, une place très importante.

    Or, par définition, un patrimoine naturel demande à être respecté. Comme tout patrimoine commun. Aussi, les bassengeois ne comprennent-ils pas le malheureux sort qui, parfois comme dans ce cas, lui est réservé…

    « Planter puis couper tout 10 ans après : quelle incohérence en matière de gestion d’espaces verts ! Pourquoi ? » Ecrit un Bassengeois sur Facebook.

    Et, même si les commentaires affluent,  jusqu’à présent, la question n’a pas trouvé de réponse…

    boirs rue de l'île 4.jpg

    boirs rue de l'île 5.jpg

    boirs rue de l'île 6.jpg

    boirs rue de l'île Pourquoi.jpg

  • Le Centre Culturel de Glons se dote d’un ascenseur pour Personnes à Mobilité Réduite (PMR). Cela fait 18 ans qu’on l’attendait…

    centre culturel glons ascenseur PMR 2.jpgÇa bouge à Bassenge en matière d’aménagements des bâtiments publics communaux pour les personnes à mobilité réduite. En effet, au Centre Culturel de Glons, dont on sait que les salles sont situées à l’étage, après 18 ans d’attente et d’organisations culturelles diverses telles les soupers, les expositions, les concerts, les bourses, les tables de conversations et autres cérémonies diverses, les personnes souffrant d’un handicap vont voir enfin leur accès facilité à celles-ci, voire même permis pour la première fois pour certaines d’entre elles.

    Les observateurs attentifs de la politique communale auront tôt fait d’établir un lien centre culturel glons ascenseur PMR.jpgentre les interventions marquées, en Conseil communal, de deux Conseillers de l’opposition (PS) René Deckers et Christopher Sortino lesquels, à diverses reprises, ont souligné la carence d’infrastructures pour PMR devant et dans certains bâtiments communaux bassengeois. L’important aujourd’hui est de constater que « ça bouge » un peu partout à Bassenge et que la mise en conformité est de rigueur.

    Le Centre culturel de la rue Saint Pierre (locaux de l’ONE, Bibliothèque et Centre Culturel proprement dit) dispose désormais de places de parkings pour PMR. Après avoir emprunté une rampe d’accès (déjà existante en 2000) et traversé le hall, ces personnes pourront ensuite rejoindre le nouvel ascenseur situé à l’arrière du bâtiment pour accéder aux salles du Centre Culturel. Cependant, quelques travaux d’aménagements doivent encore être réalisés à l’arrière du bâtiment et, notamment, une dalle de béton qui mettra tous les plans d’accès au même niveau.

    Regor

  • Eben – Rond-point Charlemagne. Saviez-vous que… ?

    charlemagne inscription.jpgSaviez-vous que la statue de Charlemagne trônant au centre du rond-point du même nom à Eben était la réplique exacte d’une statue installée dans le site du Château de Caester en 1888 ? Elle constitue donc un magnifique et rare élément du Patrimoine bassengeois. Autant le savoir...

    Regor

    château de caster.jpg

  • A proximité. La Basilique de Tongres comme vous ne l’avez jamais vue !

    Une production de Aérovision.com

    Sunrise over Tongeren from Aerovision.be on Vimeo.

  • 1917 : Liège face à l’objectif de l’occupant Parmi les 10.000 clichés réalisés en Belgique, 702 concernent Liège et ses environs

    Voilà des images qui devraient intéresser tous les liégeois et les habitants de la Province.

    Depuis cet été, l’Institut Royal du Patrimoine Artistique (IRPA) met en ligne un fonds photographique jusque-là inédit. Il s’agit de 10.000 clichés réalisés par l’occupant allemand en 1917 et  1918. Une trentaine d’historiens de l’art assistés de soldats ont ainsi pris des photos du petit et grand patrimoine belge. Aussi bien des châteaux que des églises, des statues que des tableaux, des monuments publics, des détails de belles façades… Cela dans tout le pays. « Il y a en tout 10.000 clichés », explique Marie-Christine Claes, de l’IRPA. « 5.500 côté flamand, 3.500 pour la Wallonie. Tout le territoire a été couvert, même si les provinces de Luxembourg et de Namur l’ont moins été… car les Allemands n’en ont pas eu le temps. »

    Ces clichés, pris avec du matériel de qualité, devaient servir aux études des scientifiques allemands. Les négatifs ont donc été emportés vers l’Allemagne suite à l’armistice du 11 novembre. Ce n’est qu’en 1928 que la Belgique va les racheter. Ils seront alors versés dans les collections de l’IRPA, qui comptent un million de photos.

    http://balat.kikirpa.be/

    La suite sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-08-25,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-08-25,BASSE-MEUSE,1|6

  • Aménagements publics – Roclenge. Nouveau lifting pour une partie de la Place Louis Piron

    aménagements place louis piron roclenge 5.jpgCela fait maintenant environ deux mois que les ouvriers communaux bassengeois sont à pied d’œuvre pour procéder à de nouveaux aménagements sur une partie de la Place Louis Piron à Roclenge. Pour certains travaux, la commune a fait appel à l’asbl Aide aux familles de Glons pour venir prêter main forte. Ces nouveaux aménagements sont concentrés sur l’aire du Kiosque et une autre toute proche, de l’autre côté de la chaussée, où se situe la fontaine symbolique. Pour réaliser ces travaux au sol les matériaux choisis ont été les dolomies, les anciens pavés et les vieilles billes de chemin de fer sur lesquelles, d’ailleurs, nous consacrerons bientôt un prochain article.

    aménagements place louis piron roclenge 3.jpgEn ce début août, une entreprise privée était occupée à sabler les éléments en pierre constitutifs de la fontaine symbolique afin de lui rendre tout son éclat.

    C’est la seconde fois en un peu plus de 10 ans que la Place Louis Piron fait l’objet de lifting. L’on se souvient, en effet, de l’année 2005 où la Place fut entièrement revue par le Bourgmestre Ghislain Hiance. En atteste la plaque commémorative apposée sur la façade de la Maison communale de Roclenge.

    aménagements place louis piron roclenge 6.jpgNous reviendrons plus en détail sur ces travaux lorsque l’ensemble sera terminé.

    aménagements place louis piron roclenge 2.jpg

    aménagements place louis piron roclenge 4.jpg

    aménagements place louis piron roclenge 1.jpg

  • La photo du jour. La campagne de Wonck

    Photo prise ce mercredi 5 juillet 2017 à Wonck (Sur Heez)

    campagne de Wonck.jpg

  • Protection du Patrimoine. La Wallonie déclasse 20 de ses monuments. D’autres suivront. Une vaste étude va être lancée

    L’occasion de s’arrêter, à Bassenge, sur les éléments du Patrimoine classés.

    La loi sur la conservation des monuments et sites remonte à 1931. Le ministre du Patrimoine, Maxime Prévot, veut vérifier si les critères qui ont justifié le classement de près de 3.000 biens sont toujours bien présents… et justifiés. Une opération pilote a été menée sur environ 550 chapelles, fermes et maisons. Résultat : vingt ont été déclassées ou le seront.

    « Dès lors que les classements sont opérés depuis 85 ans en application d’une loi de 1931, il est apparu nécessaire d’opérer une sorte de bilan de cet héritage », précise le ministre wallon du Patrimoine, Maxime Prévot. La Wallonie compte près de 3.000 monuments classés. À ce titre, leurs propriétaires bénéficient d’une subvention régionale contribuant à l’entretien et aux réparations. Le budget annuel investi par la Wallonie est de 25 millions d’euros afin de pérenniser des biens reconnus d’intérêt général pour les générations actuelles et futures.

    La suite de l’article à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-07-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-07-03,BASSE-MEUSE,1|22

    Et quels sont les biens classés à Bassenge ?

    Les voici ( Choisir Bassenge dans la liste déroulante ) :

    http://spw.wallonie.be/dgo4/site_thema/index.php

  • La RTBF consacre un reportage aux grottes de la Vallée du Geer. Les explications par Eugène Devue !

    L’émission « Quel temps » de la RTBF abordait, hier, le sujet des grottes de la Vallée du Geer. Les explications sont données par Eugène Devue, historien local bien connu. Un reportage à découvrir en suivant le lien ci-dessous. Le sujet est à découvrir à partir de la 2’.

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_quel-temps?id=2224406&utm_source=media&utm_campaign=social_share&utm_medium=fb_share

  • Boirs – Restauration de la chapelle Bodson. Et voilà le travail !

    Les 15 jours de travaux de restauration menés principalement sur le rejointoiement des pierres – à l’ancienne à l’aide de chaux hydratée – ont pris fin ce vendredi. Nous l’avions dit, cette restauration de la chapelle a été entreprise par les jeunes élèves du CEFA de Glons sous la conduite de leur professeur et d’un Maître de stage de la Paix-Dieu*

    *http://www.institutdupatrimoine.be/index.php/missions/metiers-du-patrimoine

    Il appartiendra maintenant au Service des travaux de Bassenge d’intervenir sur l’escalier en pierre qui mène à la chapelle.

    Sur la photo, de gauche à droite, le professeur du CEFA, les jeunes élèves-travailleurs (16 à 18 ans) et le Maître de stage.

    restauration chapelle bodson boirs.jpg