Google Analytics Alternative

Initiatives citoyennes

  • Vallée du Geer. Les Volon-terres étendent leurs activités. Ils vont opérer des plantations dans les parterres communaux

    michel et murielle.jpgA Bassenge, on ne présente plus les Volon-terres qui opèrent tous les dimanches depuis un an dans les villages de la commune de Bassenge pour les débarrasser des déchets issus d’actes inciviques. On les applaudit. Et c’est à une autre tâche encore qu’ils ont décidé de s’atteler en ce mois de mai 2018 : opérer des plantations de fleurs dans les parterres communaux. Une première étape car, pourquoi pas, certaines plantes aromatiques ou légumineuses pourraient faire partie des compositions envisagées. On retrouve à la base de l’initiative, Muriel et Michel, deux glontois à qui l’on doit la formation de l’équipe de Volon-terres de la Vallée du Geer.

    Leur appel :

    « Envie d'avoir une jolie vallée fleurie ? Les Volon-terres recherchent des bénévoles pour les aider à fleurir et soigner les bacs à fleurs de la vallée. Les fleurs seront fournies par M. Halleux à Boirs et payées par la commune. Chaque bénévole aura la possibilité de le faire à sa meilleure convenance et de choisir le bac qu'il souhaite fleurir et entretenir. Intéressé(e) ? Contactez-nous via notre page FB : les Volon-terres de la vallée du geer ou Muriel Bequet (04/286 55 22 après 18h) et Mireille Hembrechts (0471/70 71 89 après 18h). »

    Pour autres informations :

    https://www.facebook.com/volonterresvallee/

  • Bassenge. Grand nettoyage de printemps : 126 sacs et 1 m³ ramassés en une matinée

    nettoyage bassenge 2018 3.jpgC’est sous une belle journée printanière qu’une cinquantaine de citoyens et citoyennes se sont réunis ce samedi 24 mars 2018 pour participer au Grand Nettoyage de Printemps. Dans un climat convivial teinté de bonne humeur, cette matinée a commencé par un petit café ou jus de fruits devant la Maison communale de la Cohésion sociale de Wonck. Elle s’y est ensuite terminée là par le verre de l’amitié.

    C’est la 5ème année que la Commune de Bassenge, via la Commission de l’Environnement, organise ce type d’activité et cette dernière édition fût un bon cru. nettoyage bassenge 2018 groupe.jpgOutre les citoyens, venus nombreux, le Patro de Boirs avait une nouvelle fois répondu présent à cette démarche et a décalé son horaire habituel pour pouvoir participer activement à cette opération.

    Vu le nombre de participants, différentes équipes ont pu être constituées pour sillonner tous les villages de l’entité.  Un constat général : le nombre de sacs récoltés est toujours aussi impressionnant et de nouveaux dépôts sauvages ont été découverts.

    Un bilan très positif pour la participation mais, par contre, un constat qui se réitère : les gestes d’incivilité ne diminuent pas et la calamité première reste les cannettes.

    Il est à souligner que les écoles ont également souscrit à la démarche : St Joseph de Roclenge et de Wonck ont organisé leur journée « propreté » ce vendredi 23 mars tandis que Saint-Joseph d’Emael le faisait le dimanche 25 mars.

    Ce ne sont pas moins de 84 sacs de déchets « tout venant », 42 sacs de PMC et 1 m³ d’encombrants qui ont été récoltés durant cette matinée de nettoyage.

    (Source Courrier de Philippe Knapen Echevin de l’environnement adressé aux participants – Photos commune de Bassenge)

  • A proximité – Propreté Oupeye. « Adopte une rue » : un succès !

    canettes boirs.jpgAu début du mois d’octobre, la commune d’Oupeye lançait une initiative originale. Elle proposait à ses habitants d’adopter une rue via son opération « Propr’Oupeye ». Le projet était né de l’opération BeWapp qui rencontre, chaque année, un grand succès sur Oupeye.

    Durant un week-end de printemps, de nombreux citoyens, écoles ou associations entreprennent de nettoyer les rues de la commune. Christian Bragard, échevin de l’Environnement, a alors voulu faire de cette initiative ponctuelle une opération sur la durée. « Adopte une rue » est donc née début octobre et a connu un réel succès. En effet, sur les 300 rues que compte la commune, 83 ont déjà été adoptées par une centaine de citoyens.

    Des plantes et des bulbes

    En contrepartie, la commune leur fournit des sacs-poubelles, gants, gilets fluo et pinces pour ramasser les déchets. Une fois un sac rempli, le volontaire doit avertir le service de l’environnement qui viendra l’enlever. Mais outre cet aspect propreté, la commune s’est également engagée à fournir des plantes et des bulbes si certains volontaires souhaitent embellir rues et parterres.

    L’article complet à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-12-21,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-12-21,BASSE-MEUSE,1|8

  • Le froid et les personnes qui sont dans la rue : voilà une idée qui pourrait faire son chemin…

    vestes sur arbres.jpgEn hiver, en Turquie et en Bulgarie, les gens accrochent des blousons et manteaux sur les arbres pour les Sdf et les démunis. C'est certainement un geste qui mérite d'être connu, salué et partagé.

    Regor

    (Source Esprit libre Facebook)

    vestes sur arbres.jpg

  • Regor de Bassenge Sudinfo : « Dimanche, j’étais en train de filmer les « Volon-Terres » qui ramassaient les déchets dans un sentier pédestre, quand tout à coup ! » (Vidéo)

    La vidéo (courte) parle d’elle-même…

  • Vallée du Geer – Propreté. Les bénévoles « Volon-terres » étaient encore à l’œuvre ce dimanche. Les déchets de plus en plus surprenants (vidéo)

    volon-terres septembre 2017 2.jpgPour la 10ème fois, si nos calculs sont justes, les « Volon-terres » étaient encore à pied d’œuvre ce dimanche pour passer au peigne fin les abords des routes et des chemins de la belle Vallée du Geer afin d’en extraire les déchets divers qui les jonchent. Cette fois, c’est à Bassenge qu’ils opéraient. Le groupe s’étoffe et ils étaient une petite quinzaine de personnes à œuvrer ce dimanche. Au sein du groupe, la présence de Rudi VanHerck de Natagora, venu leur prêter main forte pour manifester sa solidarité, a été évidemment fort appréciée.

    Voici ce que nous dit Séverine, une membre des « Volon-terres » :

    volon-terres septembre 2017,volon-terres de la vallée du geer septembre 2017,volon-terres bassenge 2017« C'est encore la saison des moissons! Les Volon-Terres se sont réunis ce dimanche à Bassenge pour la récolte dominicale. L'équipe s'agrandit et nous sommes heureux d'avoir accueilli hier le plus jeune membre, le charmant Tom (6 mois- il faut commencer jeune!) accompagné de ses 2 grandes soeurs et papa/maman. Nous avons eu également l'agréable surprise de pouvoir compter sur le soutien actif de Natagora, en la personne de Rudi Vanherck, coordinateur général, pince et sac en main.

    Là où Roclenge semble sponsorisée par CaraPils et Jupiler, Bassenge - et notamment le site du Petit Lourdes - est apparemment parrainé par le genièvre Petermann, en alternance avec la Vodka Erikstoff.

    Les Volon-Terres qui se sont occupés de ce terrain, ont eu la grande surprise, en remontant un bout de chemin nettoyé 10 minutes avant, d'y trouver de nouvelles crasses, certainement larguées là par les occupants des voitures/motos/vélos qui venaient de passer. Que dire !

    Les photos parlent d’elles-mêmes, la récolte fut abondante! Quand on pense que les mêmes endroits avaient été nettoyés 6 semaines avant!!

    Les cartons de l'arrêt de bus Rue Nouwen - signalés il y a plus d'une semaine à la commune - n'ont toujours pas été ramassés. Nous y avons rajouté un sac devenant trop lourd pour le ramener à notre point de départ.

    Mais nous ne nous découragerons pas!! Venez nous rejoindre ce dimanche, 10h00-midi. Le lieu de rencontre sera publié rapidement. Merci à tous pour votre soutien, moral ou autre, et à très bientôt!! »

    Voilà qui est dit.

    volon-terres septembre 2017,volon-terres de la vallée du geer septembre 2017,volon-terres bassenge 2017Sur le coup de midi, le jeune Conseiller communal Christopher Sortino (PS) est venu leur rendre une petite visite, histoire de manifester son soutien mais aussi de les écouter et de deviser avec eux afin de dégager des pistes de travail en profondeur. On aura certainement l’occasion d’y revenir. Enfin, les gestionnaires du café « Le Canotier » (Salle La Passerelle) ont aimablement offert le verre de l’amitié au groupe qui, certes, l’avait bien mérité ! Le geste les a fort touchés, nous ont-ils dit.

    Des déchets de plus en plus surprenants : la vidéo !

  • Vallée du Geer – Nettoyage. Les « Volonterres » n’en démordent pas : ils passent les villages au peigne fin

    volonterres septembre 2017 3.jpgCela fait maintenant deux mois et demi qu’un groupe de bénévoles est fermement décidé à nettoyer la Vallée du Geer de tous les déchets qui jonchent les bords des routes. Ils étaient encore à pied d’œuvre ce dimanche matin entre Boirs et Roclenge suivant le programme qu’ils se sont fixés. En effet, un second cycle a été entamé la semaine dernière à Glons.

    Ils ont entrepris des contacts avec la commune (l’ensemble du Conseil communal), un rapport lui a été envoyé afin d’essayer de dégager des solutions. Nous devrions donc en savoir plus bientôt.

  • Boirs. Les Volon'terres étaient de nouveau au rendez-vous ce dimanche et avec le soleil...

    Retour pour le deuxième tour à Boirs où les bénévoles « Volon’terres » ont malheureusement eu à déplorer deux nouveaux dépôts de déchets divers.

    Mais ils ne se découragent pas pour autant... Rendez-vous dimanche prochain à Roclenge.

    Sur la photo, une partie de l’équipe qui grandit chaque semaine...

  • Bénévoles collecteurs de déchets. « Volonterre », l’action continue : ils étaient encore sur le pont ce dimanche à Roclenge

    collecte déchets dimanche 23 juillet 20172.jpgL'action continue... Après Glons et Boirs, ce week-end ils étaient à Roclenge. Belle surprise car​ le groupe de bénévoles collecteurs de déchets a accueilli de nouveaux participants... Merci à eux !

    Les prochains rendez-vous ont été fixés à dimanche prochain à Bassenge, 10h00 devant le fleuriste et le dimanche 6/8 à Wonck au Moulin Deborre rue des Platanes à 10h00.

    Sur la photo ci-dessous, une toute petite partie de l’équipe – composée de 10 participants - et le « butin » du jour.

    collecte déchets dimanche 23 juillet 20174.jpg

    collecte déchets dimanche 23 juillet 20173.jpg

  • Vallée du Geer-Bénévolat. Une nouvelle action de collecte des déchets a été entreprise dimanche dernier

    canettes boirs 2.jpgDimanche dernier, le groupe de bénévoles s’est à nouveau réuni pour « remettre ça » (Voir article précédent ICI). Après les rues de Glons lors d’une première action la semaine dernière, c’est à Boirs cette fois qu’ils sont entrés en action pour collecter les déchets abandonnés le long des routes. Et ce sont plusieurs centaines de canettes et flaconnages divers qui ont constitué l’important butin de l’avant-midi. Tout comme lors de la première action citoyenne bénévole, le groupe était composé d’une dizaine d’habitants provenant de différents villages de la Vallée du Geer, les personnes « références » étant : Ali Aghroum  pour Wonck, Michel Cajot et Muriel Bequet pour Glons, Mireille Embrechts pour Eben-Emael et Audrey Lahaye pour Bassenge. Si, globalement, les différents villages de la Vallée du Geer sont représentés, des « volonterre » de Boirs et Roclenge sont attendus.

    Enfin, au mois de septembre, des contacts seront pris avec la commune en vue d’établir un collecte déchets,collecte canettes,action citoyenne bassenge,collecte déchets bénévolatpartenariat.

    Si vous aussi, vous avez envie de retrousser vos manches et participer à une bonne action en partageant un bon moment de franche camaraderie, n’hésitez-pas à prendre contact avec Muriel ou Ali. Le prochain rendez-vous a été fixé dimanche prochain à 10h00 sur la Place Louis Piron à Roclenge. A midi, un petit verre de l’amitié vous y attendra.

    https://www.facebook.com/muriel.bequet.9

    https://www.facebook.com/ali.aghroum

  • Bassenge. L’asbl Bassenge On Move fait encore parler d’elle

    bassenge on move presse.jpgCette fois, c’est le magazine Proximag de ce 10 mai 2017 qui consacre un article à la jeune Asbl bassengeoise qui décidément n’arrête pas de se distinguer. Après avoir rappelé le nombre important de personnes qui gravitent autour de l’asbl, soit en tant que bénévoles (20) ou membres adhérents (400), la journaliste Irène Brône accorde en son article une large place aux explications données par Christopher Sortino et René Deckers, Président et Vice-président. Ceux-ci rappellent tout d’abord qu’au total c’est une dizaine d’activités que l’asbl BOM a mises en place. Puis, de les détailler avec, tout d’abord, l’école de la réussite (gratuit), ensuite la Jogging Academy, l’exposition de photographies « Clic and Shoot », le concours de la plus belle photo de Bassenge, l’initiation à la plongée sous-marine (gratuit), la soirée Loto Quine, le goûter-spectacle, les achats groupés d’énergies, le concours du plus beau jardin de Bassenge, différents soupers pour récolter des fonds pour des activités solidaires, et enfin des colis alimentaires destinés à la Croix-Rouge. L’article se conclut comme il avait commencé par cette phrase : « Bassenge On Move : ça bouge ! »

    Regor

    Pour contact : Christopher Sortino 0499.634214

    bassenge on move presse.jpg

  • Le magazine NEST de ce mois d’avril consacre un dossier de 6 pages à Ali Aghroum de Wonck, passionné de nature

    ali chouettes chevêches.jpgC’est en effet sous l’intitulé « Un paradis pour les hirondelles » que la journaliste Isabelle Masson-Loodts consacre un dossier complet à Ali Aghroum, figure bien connue en Vallée du Geer, dans le magazine NEST de ce mois d’avril (Le Vif – L’express). Elle y aborde, d’abord, l’intérêt porté par Ali pour les hirondelles puis, elle retrace l’histoire de ce garçon venu de Bruxelles qui a choisi de poser ses pénates en Vallée du Geer et, ensuite, développe comment il est passé de la réflexion à l’action. Le dossier se clôture sur la tour en bois qu’il a réalisée et placée en sa propriété afin de sensibiliser les promeneurs et les passants à la cause de la nature et dont le symbolisme s’ancre dans la notion de « Pari tourné vers l‘avenir.»

    Un article de 6 pages, couleurs sur papier glacé, illustré de splendides photos de Frédéric Pauwels.

    ali abeilles.pngPrésentation du n° d’avril du magazine Nest

    « Avec le soleil qui fait déjà plus que pointer le bout de son nez, nous aspirons tous à profiter du grand air. Dans ce numéro d'avril, vous ne serez pas en reste!

    Nous vous proposons une escapade en Irlande pour y admirer des paysages à couper le souffle et savourer une cuisine traditionnelle agréablement revisitée. Pour les adeptes de jardin, nous avons concocté un dossier mobilier & accessoires pour en profiter en toute saison. Pour ceux qui aiment plonger leurs mains dans la terre, nous vous invitons à découvrir le potager de Marc, qui cultive ses légumes sous cloches. Enfin, le printemps, c'est aussi le retour des hirondelles. Justement, dans la vallée du Geer, Ali Aghroum a décidé de participer activement à la préservation de cet oiseau emblématique. »

    ali aghroum,magazine nest,magazine nest ali aghroum,hirondelles aliPour faire la connaissance de la journaliste Isabelle Massons-Loodts, un article à découvrir ici :

    http://bassenge.blogs.sudinfo.be/archive/2014/12/13/journaliste-a-la-rtbf-madame-nature-en-visite-a-glons-adopte-133300.html

    Source :

    http://weekend.levif.be/lifestyle/nest/maison/votre-nest-d-avril-vous-attend-des-ce-vendredi/article-normal-638171.html

  • Pour l’asbl Bassenge On Move, 2017 commence en force !

    L’asbl Bassenge On Move se donne pour objectif de proposer chaque année des initiatives qui contribuent au dynamisme de notre commune. Revenons sur quelques moments forts de ce début d’année et profitons-en pour rappeler le grand loto quine qui aura lieu le 9 avril prochain !

    bassenge on move 2017.jpg

    lotto quine bassenge on move.jpg

  • Innovation. Rentabilisez vos déplacements en livrant des colis !

    Les particuliers gagneront des points carburant

    Envie de rentabiliser vos trajets en voiture ? Deux Liégeois lancent Hytchers, une application qui permettra à des particuliers de livrer des colis en se faisant rembourser une partie de leurs frais de carburant. Elle sera mise en service fin janvier sur la ligne Liège-Bruxelles-Anvers. 

    Antoine Dessart, un Verviétois de 25 ans, et Jonas Douin, un Visétois de 24 ans, tous deux ingénieurs civils, se sont rencontrés sur les bancs du master en entrepreneuriat de HEC Liège. C’est là qu’ils ont commencé à mettre au point leur projet de livraison collaborative de produits. Baptisée Hytchers, la start-up liégeoise s’appuie sur une application actuellement en phase de test. Le principe ? « L’idée est de transposer le modèle Blablacar (une plateforme de covoiturage entre particuliers NDLR) au transport de colis, explique Antoine Dessart. Nous avons créé une appli qui permet aux automobilistes de voir si, sur le trajet qu’ils doivent emprunter, il y a un colis à livrer sur leur route. »

    Le but est en effet d’éviter tout détour important, tant pour la prise en charge que pour la livraison du paquet. D’où le partenariat qui a été noué avec Total et son réseau de stations-service. « L’idée est née en 2014, se souvient M. Dessart. Après mes études d’ingénieur, j’étais parti en stop à Istanbul. Et je me suis aperçu en chemin que j’avais oublié ma lampe de poche. Je me suis alors dit qu’il devrait être possible de me la faire suivre, en stop également. Et quand on fait du stop, on sait que le meilleur point de contact, c’est la station-service. »

    Hytchers vise aujourd’hui principalement les expéditeurs professionnels, actifs notamment dans l’e-commerce. À eux de faire parvenir les colis qu’ils doivent envoyer vers une des stations-service du réseau. Les utilisateurs de l’appli font ensuite le reste en les délivrant dans la station-service la plus proche du domicile du destinataire.

    Une formule qui, comme ça a été le cas pour Uber et les chauffeurs de taxi, pourrait créer des tensions avec les professionnels du transport de colis ? « Nous avons pris nos précautions pour que ça n’arrive pas, intervient Antoine Dessart. Chez nous, les transporteurs seront ainsi rémunérés en points carburant, en fonction du nombre de colis transportés et du nombre de kilomètres parcourus. Ça ne permet donc pas d’en faire une activité lucrative, juste de rembourser son carburant. L’idée n’est pas en effet d’inciter des automobilistes à prendre leur voiture un dimanche pour livrer un colis, on veut juste faire la liaison entre l’entreprise et le particulier, mais avec un transport écologique. »

    Le système devrait être pleinement opérationnel et ouvert au grand public dès la fin janvier, entre Liège, Bruxelles et Anvers. Mais les deux Liégeois recherchent encore quelques personnes pour tester l’application d’ici là. Inscriptions sur www.hytchers.com. (Source La Meuse jeudi 8 décembre 2016)

    Et la page Facebook :

    https://www.facebook.com/hytchers/

  • Commune de Bassenge. Eclairage Public : invitation à une action citoyenne.

    poteau électrique.jpgCommuniqué de la commune de Bassenge. RESA, le gestionnaire du réseau d’éclairage viendra pour l’entretien trimestriel chez nous à Bassenge du 28/11/2016 au 2/12/2016. Afin d’assurer le service maximal et ainsi garantir notre service nous sollicitons votre collaboration. Nous vous demandons de nous communiquer par toutes les voies possibles le n° du poteau défectueux ainsi que le nom de la rue avant le 25/11 à 12h00 au plus tard.

    Ce n° se trouve sur la face avant, (donc côté rue), du poteau.

    En vous remerciant d’avance pour votre participation,

    le Collège communal de Bassenge .

    poteau électrique.2jpg.jpgRue Royale n°4, 4690 Bassenge

    Tél: 04/286.91.40 Site : bassenge.be