Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 5

  • Bassenge – Publicité épinglée. Orthographe : on vit une époque formidable !

    Épinglée dans un journal publicitaire en ce mois d'août 2017, cette publicité truffée de fautes d’orthographe.

    pub orthographe.jpg

    Alors, voyons voir… :

    1. Travaux et non traveaux
    2. Concurrentiel et non concurentiel
    3. Personnel et non personel
    4. Qualifié et non qualfié
    5. Professionnel et non professionel
    6. Tonte de pelouse au singulier alors que taille de haies est au pluriel ?
    7. Travaux d'intérieur et non travaux d'intérieurs (ce terme, utilisé au pluriel, relevant uniquement du domaine de la décoration)

    Ça fait quand même beaucoup de fautes d’orthographe, non ?

    En faire plus relèverait d’un véritable défi. « On vit une époque formidable » comme se plaisait souvent à écrire le dessinateur Reiser dans les années 70. Aujourd’hui, ce qui la rend formidable, c’est l’orthographe…

    Regor

  • Habitants de Bassenge. Le bureau des Finances de Visé ne déménagera pas à Liège. Marcel Neven, Bourgmestre de Visé est intervenu

    Dans l’article intitulé «  Le mot du Bourgmestre » (de Visé) paru dans le Visé magazine de ce 22 août 2017, on apprend que Marcel Neven, alerté au mois de juin par des informations concernant le déménagement du Service des Finances de l’Allée verte de Visé vers Liège, a écrit un courrier au Ministre des Finances Johan Van Overtveldt pour lui manifester son opposition. Citons Marcel Neven « Il est clair que ce déménagement engendrerait de nombreux inconvénients pour la population des communes de Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle et Visé… »

    Le Bourgmestre de Visé vient de recevoir une réponse favorable à son courrier.

    Extrait de celui-ci « Après analyse, il s’est avéré qu’il était injuste de mettre fin à ce contrat de bail, raison pour laquelle le SPF Finances n’abandonnera pas le bâtiment pour le 31 janvier 2018 »

    Le Bourgmestre de Visé de conclure son mot par « C’est donc une victoire pour les Visétois, mais il conviendra de rester attentif à l’avenir… »

    Mais, cette victoire l’est aussi assurément pour les Bassengeois car, en effet, comme l’indiquait le courrier envoyé au SPF Finances par Marcel Neven « Ces personnes devraient se déplacer à Liège dans un quartier où les places de parking sont quasi inexistantes. Sans oublier les transports en commun inadaptés surtout pour les communes rurales – cfr Bassenge. Ce transfert constituerait également un handicap lors du dépôt des déclarations fiscales et autres formalités au volet finances… »

    Et donc, en résumé, suite à l'intervention de Marcel Neven Bourgmestre de Visé, les Bassengeois pourront ainsi continuer à effectuer leurs opérations en cette petite ville proche de Bassenge.

    Regor

    (photo google streetview)

  • Bassenge. Floraison des colchiques

    En ce mois d’août 2017 à Bassenge, dans la réserve naturelle « Derrière Lavaux »,  les premiers colchiques ont fleuri. « Colchiques dans les prés… C’est la fin de l’été… » Comme dit la chanson. Notons que comparativement aux années précédentes, leur floraison est assez précoce : deux à trois semaines d'avance environ... 

  • Hier, un groupe de grues cendrées a survolé Bassenge

    Ce mardi 22 août, aux alentours de 10h00, un groupe d’une vingtaine de grues cendrées a survolé Bassenge en remontant le cours du Geer. La migration vers le sud est en cours… (Photos Regor)

    grues cendrées 2.jpg

    Ci-dessus, photo d'illustration. Elle a été prise en mars 2013 lors de survol de notre région

  • Jean Cloes, qui a géré Bassenge de 1976 à 1988, est décédé

    Jean Cloes, dernier bourgmestre de Glons avant la fusion des communes, est décédé ce lundi 21 août à l’âge de 87 ans. Il avait 7 enfants dont Michel Cloes, Consul Honoraire de France et 14 petits-enfants !

    Il avait fêté ses noces de diamant avec son épouse Eliane l’an dernier. 60 ans de bonheur et une longue carrière politique derrière lui. Conseiller communal puis bourgmestre de Glons en 1971, Jean Cloes restait bourgmestre de Bassenge de 1977 à 1988.

    La suite dans votre journal La Meuse ou en suivant ce lien :

    http://basse-meuse.lameuse.be/116608/article/2017-08-22/jean-cloes-qui-gere-bassenge-de-1976-1988-est-decede

  • Nous avons la tristesse de vous faire part du décès de Monsieur Jean Cloes, ancien Bourgmestre de Glons et de Bassenge

    Nous partageons la douleur de sa famille et de ses proches.

    jean cloes.jpg

  • Dimanche, l’équipe de Volon-terres a nettoyé Emael… En Vallée du Geer, c'est le dernier village à l'avoir été

    Dimanche dernier, l’équipe de volon-terres bénévoles « ramasseurs de déchets » est encore entrée en action. Cette fois, ce sont les rues d’Emael qu’ils ont arpentées et nettoyées des déchets jetés sur les abords. Aujourd’hui, après 7 opérations dominicales, tous les villages de la Vallée du Geer ont été visités et nettoyés. Tandis que le groupe s’étoffe (10 membres en moyenne), les relais s’opèrent pour remplacer celles et ceux qui n’ont pas toujours la possibilité d’être présents. Rendez-vous a été fixé dimanche prochain à 10h00 devant l’église de Glons pour entamer un nouveau cycle de nettoyage en Vallée du Geer, village par village. Chacun(e) est bienvenu(e) afin de venir se joindre à eux pour renforcer l’équipe.

  • Bassenge. Core-tonic, centre sportif, propose une conférence sur la nutrition et la santé

    Elle se tiendra le 20 septembre 2017 à 20h00 dans les installations de Core-Tonic.

    Tous les renseignements sur l’illustration :

    conférence core tonic.jpg

     

  • Boirs aussi barjot que Da Tweekaz

    Le comité de « Boirs est Barjot » est parvenu à surprendre deux monstres de la scène électronique. Da Tweekaz : à savoir deux Norvégiens qui figurent au Top-100 des meilleurs DJ’s au monde depuis quelques années et qui ne s’attendaient pas à mixer dans un tel univers et devant un public aussi réactif.

    Les efforts des organisateurs de « Boirs est Barjot » ont à nouveau été couronnés de succès. Ce comité avait encore mis les petits plats dans les grands pour l’Xperience. Qui, année après année, attire des stars du monde de la nuit.

    Cela a un coût. Nécessaire pour séduire les amateurs de musique électronique ! Ces derniers étaient d’ailleurs à nouveau présents en nombre (plus de 2.000 fêtards) samedi soir pour l’une des plus grandes fiestas de l’année en Basse-Meuse.

    Unique en son genre

    Si cette soirée restera donc dans les mémoires, on peut très clairement la considérer comme un véritable événement unique, et non plus comme une simple soirée de village.

    D’ailleurs, quelque chose nous dit que les organisateurs vont encore mettre sur pied quelque chose de plus grand l’année prochaine. Voilà qui promet !

    La suite de l’article sur :

    http://basse-meuse.lameuse.be/115784/article/2017-08-20/boirs-aussi-barjot-que-da-tweekaz

    Photo Yannick Goebbels La Meuse

  • Communiqué de presse de l’AFSCA - Fipronil et produits transformés à base d’oeufs : l’Agence applique les mesures habituelles pour le retrait du marché et/ou le recall

    L’AFSCA insiste une nouvelle fois sur le fait que des mesures sont prévues et appliquées en Belgique afin de retirer du marché les produits transformés à base d’œufs non conformes qui dépassent la norme réglementaire (0,005mg/kg), même s’ils ne constituent pas de risque pour la santé publique. S’il est constaté que des produits transformés à base d’œufs constituent un danger pour la santé publique, les consommateurs en seront immédiatement informés (recall).  Ces procédures sont depuis des années appliquées et définies au niveau européen.

    Dans le cadre du suivi de la contamination d’oeufs par le fipronil, des mesures sont également prises pour les produits transformés à base d’oeufs. Les produits transformés à base d’oeufs qui dépassent la norme réglementaire sont non conformes et sont dès lors retirés du marché, même s’ils ne constituent pas un risque pour la santé publique. Tous les produits transformés à base d’œufs non conformes sont donc éliminés à tous les niveaux de la chaîne alimentaire (fabriquant, grossiste, etc. jusqu’aux points de vente au détail).

    S’il est constaté que des produits transformés à base d’œufs constituent un danger pour la santé publique (dépassement de la limite de santé publique), les consommateurs en seront immédiatement informés. Le recall est effectué dès qu’un danger pour la santé des consommateurs est constaté. En ce qui concerne le fipronil, aucun produit transformé à base d’œufs n’a présenté jusqu’à ce jour un danger pour le consommateur. 

    Ces procédures de retrait et de recall sont depuis des années appliquées de manière transparente au sein de l’Agence alimentaire(*), et définie au niveau européen.

    Les recalls sont publiés sur : http://www.afsca.be/rappelsdeproduits/

  • Création d’un club de Marche Nordique en Vallée du Geer : Bassenge On Move innove encore !

    Nordic Walking Academy ou, en français, Académie de marche nordique. Cette appellation fait étrangement penser à une autre dont la réputation n’est plus à faire : la Jogging Academy, cette école de course à pied lancée il y a à peine un an et demi par l’ASBL Bassenge on Move et qui figure déjà, avec sa centaine de membres, parmi les plus grosses écoles de course à pied en Basse-Meuse. Cette fois, Bassenge on Move souhaite développer le concept de Marche Nordique.

    christopher sortino portrait.pngPourquoi un tel choix ?

    Christopher Sortino, Président de l’ASBL, explique : « Notre volonté est de permettre à chacun de se remettre en forme, en équipe et à prix raisonnable. Cela permet de nouer des liens entre les habitants et, surtout, de faire du sport. Nous avons déjà développé la Jogging Academy, qui fonctionne plutôt très bien. Tout le monde n’est cependant pas capable ou n’a pas l’envie de courir : certains préfèrent la marche, les plus âgés notamment ou les personnes qui souhaitent un effort moins hard, mais tout aussi efficace que le Jogging. C’est pour ces personnes que nous voulions développer un club qui présente les mêmes caractéristiques que la Jogging Academy mais qui est cette fois 100% dédié à la marche sportive ».

    Pas n’importe quel type de marche à en croire le flyer ?

    rené deckers.pngRené Deckers, Vice-Précident : « Effectivement. Nous avons beaucoup réfléchi à cette question. Il aurait été plus simple pour nous de développer le club des marcheurs du samedi, mais cela ne correspondait pas aux valeurs de notre ASBL. Nous voulions quelque chose d’innovant, de sportif et qui, tout en étant à la mode, associe à la fois des cours donnés par des professionnels et des balades. Le concept de marche nordique répondait à ces différentes caractéristiques ».

    Marche Nordique, mais pas que ?

    « Les cours sont principalement axés sur le développement de la technique de marche nordique, qui ne s’improvise pas si on veut pratiquer ce sport dans de bonnes conditions et donc, renforcer jusqu’à 90% de sa musculature. Ils incluent également une découverte au Bungypump, une variante de la marche nordique avec des bâtons spéciaux à résistance qui font travailler davantage les muscles. Ce nouveau club est donc l’occasion de découvrir un sport accessible à tous afin de faire du sport en équipe, avec des professionnels et découvrir, de surcroit, les petits coins sympas de nos belles contrées », conclu Christopher Sortino.

    Infos ? Voir Flyer ci-dessous (cliquer pour agrandir).

    nordic academy 2.jpg

    nordic academy.png

  • Le plantain ce méconnu…

    Alors que l’on essaye par tous les moyens de s’en débarrasser, peut-être serait-il utile d’y accorder un peu d’attention et, par exemple, d’utiliser ses feuilles et ses fleurs fraîches, que l’on peut récolter 10 mois sur 12.

    Cependant, il vaut mieux cueillir le plantain lorsqu’il est en fleurs, au printemps et loin de toute source de pollution. Bien laver les feuilles. Pour les sécher, placez-les au soleil ou dans un four chaud.

    Il est depuis toujours le principal allié des randonneurs pour se débarrasser des moustiques. Comme il est de nature astringente, il absorbe les toxines. On peut l’écraser ou bien le mâcher et l’employer comme cataplasme sur une piqûre, une morsure, sur un bouton d’acné ou sur une coupure. Il faut laisser agir le plantain pendant 4 à 12 heures..

    Quelques exemples des services qu’il peut nous rendre :

    Salade : préférez les jeunes feuilles que vous ajouterez à votre salade habituelle. C’est légèrement amer, avec un léger parfum de champignon.

    Légume : cuisez les feuilles et utilisez-les en soupe (comme pour les orties).

    Infusion : laissez infuser pendant 10 minutes, 1,5 g de feuilles/fleurs pour 1 litre d’eau frémissante (entre 2 à 4 tasses par jour). Très efficace pour la toux, les rhumes et la constipation.

    Décoction : utilisez-les en gargarisme ou en lotion. 10 à 20 g de plantes entières (feuilles, fleurs et même les racines) dans 1 litre d’eau, laissez bouillir le mélange 10 minutes. Buvez-en une tasse à chaque repas.

    Macération : indiqué pour les problèmes digestifs ou urinaires. Mettez 30 à 60 g dans 1 litre d’eau. Faites bouillir 3 minutes et faites macérer une nuit entière. Buvez cette macération pendant la journée

    Collyre : utilisez la décoction, et vous pouvez éventuellement ajouter du mélilot et/ou du bleuet.

    Friction : frottez et massez la peau avec des feuilles fraîches. Attendez quelques heures avant de rincer à l’eau claire.

    Compresses et cataplasmes : mettez des feuilles fraîches sur les blessures, les varices et les rhumatismes.

    Gélules : 2 gélules 3 fois par jour (buvez beaucoup d’eau).

    Sirop : 2 cuillères à soupe si vous avez une toux sèche ou grasse.

    Pour faire votre sirop c’est très simple. Séchez les feuilles préalablement lavées avec un linge propre. Écrasez-lez avec du miel à quantité égale afin d’en extraire les sucs. Laisser cuire pendant 20mn à feu très doux. Vous pouvez le conserver au réfrigérateur. On recommande ce sirop pour soulager les infections respiratoires et la grippe. Cependant, si les problèmes persistent, consultez votre médecin.

    Le plantain est l’un des médicaments naturels les plus utiles de la planète voir également l'article scientifique complet

    http://www.espritsciencemetaphysiques.com/plantain-plante-jardins.html

  • La photo du jour : vivre-ensemble

    Magnifique illustration du « vivre-ensemble », terme souvent employé aujourd'hui...

  • Le changement climatique va réduire les rendements agricoles

    Le changement climatique va faire baisser les rendements de cultures comme le riz, le blé ou encore le maïs, selon les conclusions d’une équipe de chercheurs.

    Les auteurs ont tiré leurs conclusions de 70 études déjà publiées et qui tentaient -à l’aide de méthodes très variées- de montrer les effets du réchauffement de l’atmosphère sur l’agriculture.

    Que ce soit la simulation de la réaction de certaines plantes aux changements de température, des extrapolations de données statistiques météorologiques ou encore le réchauffement artificiel de champs de culture, toutes ces méthodes «suggèrent que la hausse des températures va probablement avoir un effet négatif sur le rendement du blé, du riz et du maïs», soulignent les chercheurs, dont les conclusions ont été publiées dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

    «Chaque augmentation d’un degré Celsius de la température moyenne dans le monde réduit d’environ 6% le rendement du blé», selon ce document. Pour le riz, la baisse serait de 3,2% et pour le maïs de 7,4% pour chaque degré Celsius de hausse des températures, alors que «les estimations des rendements du soja ne changeraient quasiment pas». Ces quatre plantes sont indispensables à la survie de l’humanité, à laquelle elles fournissent les deux tiers des calories ingérées.

    Même si, dans certaines régions, une hausse des températures ferait augmenter les rendements, la tendance globale serait bien à la baisse et souligne la nécessité de trouver des moyens pour s’adapter au réchauffement du climat et pour nourrir une population mondiale en constante croissance, ont souligné les chercheurs.

     (Sources Belga – Le Sillon belge)

  • Eben-Emael - Asbl Bassenge On Move. Ecole de la réussite 2017 : l’équipe est prête pour accueillir les étudiant(es)

    école de la réussite 2017 2.jpgL’école de la réussite en est déjà à sa quatrième édition. Et, l'équipe de Bassenge on Move asbl est prête pour accueillir les étudiant(e)s inscrits. Sur la photo, le Président, Christopher Sortino (à gauche) et le Vice-Président, René Deckers (à droite) en train d'agencer les classes, ce matin, à l'école fondamentale d'Eben-Emael.

    Les cours de rattrapage débuteront ce lundi. Bonne chance à tous les étudiant(e)s !