Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 5

  • A proximité – Fourons. Des barils de produits chimiques découverts

    fourons produits chimiques barils.jpgUne centaine de barils contenant des substances chimiques ont été découverts, dimanche soir, près du château d’Ottegraeve à Fouron-Saint-Martin. Les déchets proviennent probablement de la production de narcotiques synthétiques issus d’un laboratoire. Certains barils contenaient encore une substance chimique, tandis que d’autres étaient vides.

    La police locale des Fourons a appelé la protection civile pour l’enlèvement des barils. Le parquet du Limbourg a ouvert une instruction pour déversement de déchets chimiques

    Ces derniers mois, des substances ont été déversées à plusieurs reprises en particulier dans le Limbourg du Nord à Lommel, Neerpelt, Overpelt et Hamont-Achel. Plusieurs milliers de litres de produits chimiques ont notamment été abandonnés dans des remorques volées. À chaque fois, il est apparu que c’était le résultat de la production de drogues de synthèse, comme l’ecstasy.

  • En raison d’orages violents. Risque d’inondations toute la semaine

    Les orages ont déjà frappé l’ensemble de la Belgique ce dimanche et ce lundi. Et cela n’est pas près de s’arrêter. « Mardi matin, le temps sera ensoleillé. Assez rapidement, des cumulus se formeront et finiront par dégénérer en averses et orages, probablement déjà dès la mi-journée sur certaines régions. En raison du faible mouvement de ces orages, les précipitations pourront être localement importantes. De la grêle est aussi possible. Les rafales de vent ne seront pas importantes, elles ne seront donc pas destructrices », détaille le météorologue David Dehenauw.

    Fortes précipitations

    Mercredi et jeudi, de nouvelles averses orageuses éclateront sur le pays. « Cela commencera déjà dans l’avant-midi et se poursuivra les deux jours dans l’après-midi. Ces orages donneront localement des quantités de précipitations relativement importantes.

    Pour suivre ces intempéries, l’Institut royal météorologique de Belgique (IRM) conseille de regarder les différents avertissements émis sur leur site internet, ainsi que les images radars en temps réel. Le pays est placé en alerte jaune concernant les orages ce mardi de 10 heures à 22 heures.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-22,BASSE-MEUSE,1|12

    (Photo Roger Wauters Roclenge en 2014)

  • Météo : soleil et orages au programme de ces prochains jours

    Des averses traverseront le pays de sud-est en nord-ouest lundi. Elles seront suivies par un temps sec et ensoleillé. Mais au courant de l’après-midi, le risque d’averses orageuses augmentera à nouveau, selon les prévisions de l’Institut royal météorologique (IRM).

    Les températures pourront atteindre 24 degrés dans le centre du pays et 26 degrés en Campine. Il fera néanmoins plus froid à la Côte, où le mercure ne devrait pas dépasser 18 degrés.

    Mardi matin, un peu de brume ou quelques bancs de brouillard seront localement présents, mais le temps devrait être généralement ensoleillé. Des nuages traverseront le pays dans le courant de la journée et finiront par donner des averses et des orages. Les pluies pourront être localement importantes en raison du faible mouvement des orages, selon l’IRM. Les maxima oscilleront entre 20 et 26 degrés.

    Les journées de mercredi et de jeudi débuteront sous un temps sec et partiellement nuageux. Des averses orageuses éclateront ensuite dans l’intérieur du pays. Les maxima seront compris entre 20 et 26 degrés.

    (Source IRM)

  • «Orchis», le dernier cru de Vin de Liège, la star du weekend « Portes-ouvertes »!

    La coopérative Vin de Liège organise, tout ce week-end, ses désormais traditionnelles journées portes-ouvertes. L’occasion pour elle de faire découvrir ses vins et surtout son dernier-né, Orchis. « La friandise de Vin de Liège » comme il nous l’a été présenté. Des centaines de personnes se sont déplacées rien que ce samedi.

    «  C’est le tout premier moelleux de Vin de Liège  », nous explique Fabrice Collignon, président de Vin de Liège. « Il est issu de notre cépage Solaris. Nous avons récolté les grappes plus tard afin qu’elles profitent au maximum du soleil et se gorgent de sucre ».

    Pour avoir pu le découvrir, le résultat est vraiment très intéressant. Sucré mais pas de trop, il peut se déguster sans problème à l’apéritif ou au dessert. Il peut également aisément accompagner certains plats, comme du foie gras, mais aussi de fromage un peu fort comme un bleu.

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/233611/article/2018-05-20/orchis-le-dernier-cru-de-vin-de-liege

  • Sortie d’un livre sur l’école sucrière Belge. Une rencontre littéraire programmée pour Glons

    école sucrière glons 2.jpgAboutissement d'un projet de plusieurs années, le livre sur l'Ecole Sucrière Belge vient de sortir de presse. Publié par les Editions de la Province de Liège, cet ouvrage, de 500 pages, est disponible dans toutes les bonnes librairies. Plusieurs rencontres littéraires (entre autres à Waremme et à Glons) sur le sujet sont programmées dans les prochaines semaines et prochains mois.

    L’auteur est Michel Péters dont voici les coordonnées :

    Michel Péters

    9 Avenue Henri Monjoie

    4300 Waremme

    Belgique

    Courriel: mjle.peters@gmail.com

  • Rappel! Mardi 22/05, l'ensemble des recyparcs seront fermés !

    Pour rappel, lorsqu'un jour férié tombe un lundi (jour de fermeture des recyparcs), les recyparcs sont fermés le mardi suivant.

    Dès lors, suite au lundi de pentecôte, ce 21 mai, les recyparcs seront fermés le mardi 22 mai.

    « Si cette information et ce principe sont connus et repris sur les calendriers de collecte des 72 communes Intradel, nous souhaitions les rappeler aux citoyens. »

  • « Cygne blanc » La photo du jour est signée Gérard Timpen

    « Cygne blanc » La photo du jour est signée Gérard Timpen. Que nous remercions.

    cygne gérard timpen.jpg

  • Bassenge - Conseil communal. Tensions entre le bourgmestre Piette et Sortino

    conseils communal 17 mai 2018,piette sortino mai 2018,conseils communaux bassenge,piette sortino bassengeIl ne se passe plus une seule séance sans que Josly Piette, bourgmestre, et Christopher Sortino, s'échangent des mots vifs. Et à cinq mois des élections, les choses ne devraient pas s'arranger.

    Les tensions sont apparues dès la modification budgétaire. Christopher Sortino, conseiller PS, a rappelé que le boni initial, réformé par la tutelle, affichait 300.000 euros de moins et qu'il avait été compensé en puisant dans le bas de laine. Il a aussi souligné que la dette s'envolait (+22%) à cause d'un nouvel emprunt de 1.459.000 euros. Il va servir à financer la stabilisation de la rue Haut-Vinave (estimée à plus de 1,3 millions d'euros) et les projets Renowatt (400.000 euros). Et s'il soutient la sécurisation de la rue Haut-Vinâve, il regrette de passer par l'emprunt: « Ça va considérablement augmenter les dépenses et limiter les investissements ». Quant à Renowatt, il est loin d'être convaincu par l'investissement qui ne sera rentabilisé que dans 22 ans. Ce à quoi Josly Piette lui a répondu. « Nous avons eu deux impondérables au cours de cette législature avec des problèmes de stabilité dans les rues de la Montagne et du Haut-Vinâve. C'est de notre devoir de réaliser ces travaux pour sécuriser les habitations. Quant à Renowatt, s'il est vrai que ça ne sera rentable que dans 22 ans, ça va aussi nous permettre de réduire notre empreinte carbone, importante à nos yeux. Visiblement, l'environnement, vous vous asseyez dessus ».

    Second point de tension, la sécurisation des piétons sur les N618 et 619.

    La suite de l’article dans votre Meuse de ce samedi 19 mai 2018 ou en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-19,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-19,BASSE-MEUSE,1|10

  • Glons – Ralentisseurs route provinciale. Changement de cap : les blocs de béton sont enlevés pour faire place à des îlots directionnels

    route provinciale îlots directionnels mai 2018 2.jpgCe vendredi 18 mai 2018 au matin, le service des travaux de Bassenge a procédé à l’enlèvement des blocs de béton (glissières d’autoroute) placés sur la route provinciale de Glons et qui faisaient office de « chicanes de ralentissement » depuis deux ans. Les ouvriers ont aussitôt commencé la construction d’îlots directionnels. Selon nos sources, il sera aussi question de les équiper de voyants lumineux (Leds).

    Ces travaux semblent attester de la non-conformité des aménagements mis en place précédemment et nous aurons certainement l’occasion de revenir sur les nouveaux qui sont en cours de construction et que nous suivrons avec l’attention qu’ils méritent.

    Il faut toutefois reconnaître que, pour les aménagements ralentisseurs sur cette route, le nombre de changements de caps ne favorise pas, auprès de la population, la bonne compréhension des décisions successives prises par les autorités, tout comme la communication dont elles font l’objet leur parait assez contradictoire. Voilà qui risque certainement d’alimenter « Encore et encore » les commentaires sur les réseaux sociaux.

    Roger Wauters

  • A proximité – Oupeye. Pesticides : la commune prend des mesures

    Le collège communal s’est réuni ce jeudi matin et il y a longuement été question des résultats de l’étude sur l’exposition des Wallons aux pesticides. Études où Oupeye arrive malheureusement en tête. Plusieurs décisions ont ainsi été prises.

    Oupeye va organiser, en urgence, une réunion avec l’ISSEP, l’Institut Scientifique de Service Public, qui a mené à bien cette étude. Les autorités veulent ainsi obtenir tous les éclaircissements possibles sur les résultats.

    L’article complet dans votre journal La Meuse de ce vendredi :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-18,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-18,BASSE-MEUSE,1|12

  • Supporters, vous êtes prévenus. Coupe du Monde : gare aux contrôles alcool !

    Certaines zones de police cibleront les matches de nos Diables

    Coupe du Monde et sécurité routière ne font pas bon ménage. L’institut Vias constate une augmentation du nombre d’accidents durant les grandes compétitions de football, propices aux fêtes et à la consommation d’alcool. Pour freiner ses chiffres, la police installera des barrages routiers pour contrôler votre taux d’alcoolémie. Prudence donc. 

    « Cela fait bien longtemps que la police a coché les trois dates des matches des Diables rouges dans son agenda », nous dit Benoît Godart, porte-parole de Vias (sécurité routière).

    « Pour les problèmes d’alcool qui y sont liés et pour la sécurité en général que ces grands événements peuvent générer. Je tiens à préciser que la menace terroriste, ces trois dernières années, n’a pas fait diminuer le nombre de contrôles alcool sur les routes belges. Ils ont même augmenté, alors que le niveau de la menace était à 3. Aujourd’hui que le niveau de la menace est redescendu à 2, il n’y a pas de raison que les contrôles alcool diminuent ! »

    Campagne Bob dès le 7 juin

    La campagne Bob le vendredi 7 juin pour un « week-end sans alcool » où les contrôles seront vraiment très nombreux, tant sur les autoroutes que les routes secondaires.

    L’article complet à découvrir sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-17,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-17,BASSE-MEUSE,1|14

  • Liège: seulement 3 bus sur 10 roulent ce matin. La situation, par dépôt, est la suivante :

    – Bassenge : 38 % des services seront assurés ;

     

    – Eupen : aucun service ne sera assuré ;

     

    – Jemeppe : 6 % des services seront assurés ;

     

    – Omal : 30 % des services seront assurés ;

     

    – Oreye : 15 % des services seront assurés ;

     

    – Robermont : 31 % des services seront assurés ;

     

    – Rocourt : 13 % des services seront assurés ;

     

    – Verlaine : 20 % des services sont assurés ;

     

    – Verviers : 47 % des services seront assurés ;

     

    – Wanze : aucun service ne sera assuré ;

     

    – Warzée : 25 % des services seront assurés.

    L’article complet à lire sur :

    http://www.lameuse.be/232159/article/2018-05-16/liege-seulement-3-bus-sur-10-roulent-ce-matin

  • A proximité. Oupeye Pollution. Trop de pesticides dans l’air à Oupeye : une étude de la Région wallonne révèle des concentrations élevées de substances toxiques

    C’est un véritable coup de tonnerre qui s’est abattu mardi sur Oupeye, suivi d’un vent d’inquiétude. Le ministre Carlo Di Antonio (cdH) a rendu public les premiers résultats d’une étude sur l’exposition des Wallons aux pesticides. Et c’est Oupeye qui obtient les plus mauvais résultats. 

    L’étude de l’Institut Scientifique de Service public a été menée dans douze communes wallonnes afin de mesurer l’exposition des Wallons aux pesticides. En province de Liège, Waimes, Liège et Oupeye ont été retenues. Le choix de cette dernière n’était pas anodin puisqu’elle est connue comme étant la capitale wallonne de la fruiticulture. Pendant un an, des filtres ont donc été installés sur le toit de l’école communale de Hermée. Ils ont détecté une série de substances ainsi que leur concentration dans l’air.

    Mardi, les premiers résultats de cette étude ont démontré que c’est à Oupeye que le nombre de substances actives (28 sur les 43 recherchées) et la concentration moyenne de pesticides dans l’air étaient les plus élevés. À l’inverse, c’est à Waimes, au Mont Rigi, que ces données étaient les plus basses. Les substances trouvées sont essentiellement des herbicides et des fongicides, les insecticides ne représentant que 0,5 % des substances mesurées.

    L'article complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce mercredi 16 mai 2018

  • Bassenge – Mobilité. Sécuriser 15 km de nationale à Bassenge. Christopher Sortino veut une même vitesse partout et installer pas moins de 24 passages piétons

    nationales bassenge christopher sortino sécurité article la meuse christopher sortino.jpgBassenge est une commune sillonnée par deux nationales, les N618 et N619. Près de 15 km de voirie qui relient Glons à Eben. Mais pour les piétons, rien n’est vraiment fait pour qu’ils puissent traverser en toute sécurité. 

    La sécurité routière est un des chevaux de bataille du conseiller communal Christopher Sortino (PS). Le presque trentenaire s’attaque cette fois à un gros morceau : la sécurisation, pour les piétons, des N618 et N619. « Tout est parti d’un coup de fil. Une dame âgée, habitant Wonck, me signalait qu’il manquait de passages pour piétons sur la grand-route et qu’elle avait peur de traverser. Je lui ai promis d’étudier le problème que j’ai élargi à l’ensemble de la traversée de Bassenge. Parce qu’actuellement, il y a très peu de passages pour piétons. Par exemple entre le dépôt du TEC et Eben, il n’y en a pas. Il y en a bien quelques-uns à Roclenge mais mis de manière pas très cohérente ».

    Etudier la vitesse

    Le socialiste s’est donc penché sur la question en prenant pour point de départ le Schéma de Cohérence Territorial de Bassenge. « Un document approuvé par le conseil communal et qui soulignait déjà le problème. Il proposait ainsi la création de 13 passages pour piétons. Mais ne tenait pas compte des règles à suivre pour pouvoir créer un passage pour piétons. Il faut par exemple compter le nombre de piétons qui traversent à un endroit donné (au moins 120). Il faut aussi que 85 % des automobilistes respectent les limitations de vitesse ».

    Un second critère qui a entraîné une autre réflexion chez Christopher Sortino. « Il faut savoir que sur cet axe, la vitesse n’est pas uniforme. De Boirs à Glons, c’est 70 km/h. De Boirs à Eben, alors que la configuration est la même, c’est 50 km/h. Et il faut aussi reconnaître que dans la traversée de Wonck, dans cette longue ligne droite, rouler à 50 km/h n’est pas naturel. C’est la raison pour laquelle, au conseil communal de ce jeudi, je vais faire toute une série de propositions."

    L’article complet à lire dans votre journal La Meuse de ce mardi 15 mai 2018

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-05-15,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-05-15,BASSE-MEUSE,1|8

  • Disparition : une fillette de cinq ans enlevée à Maastricht

    fillette 5 ans maastricht.jpgLa police de Maastricht est à la recherche d’une fillette de 5 ans qui a été enlevée.

    Tous les renseignements en lisant l’article sur le Blog Sudinfo de Visé :

    http://vise.blogs.sudinfo.be/archive/2018/05/14/disparition-une-fillette-de-cinq-ans-enlevee-a-maastricht-254964.html