Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 3

  • Parc de 7 éoliennes à Bassenge et Juprelle : réunion d’information ce 29 mars à 19h00 à Boirs

    Parc de 7 éoliennes à Bassenge et Juprelle : réunion d’information ce 29 mars à 19h00 à Boirs

    réunion éolienne bassenge juprelle.png

    (Source Bassenge.be)

  • Bassenge. Grand nettoyage de printemps : 126 sacs et 1 m³ ramassés en une matinée

    nettoyage bassenge 2018 3.jpgC’est sous une belle journée printanière qu’une cinquantaine de citoyens et citoyennes se sont réunis ce samedi 24 mars 2018 pour participer au Grand Nettoyage de Printemps. Dans un climat convivial teinté de bonne humeur, cette matinée a commencé par un petit café ou jus de fruits devant la Maison communale de la Cohésion sociale de Wonck. Elle s’y est ensuite terminée là par le verre de l’amitié.

    C’est la 5ème année que la Commune de Bassenge, via la Commission de l’Environnement, organise ce type d’activité et cette dernière édition fût un bon cru. nettoyage bassenge 2018 groupe.jpgOutre les citoyens, venus nombreux, le Patro de Boirs avait une nouvelle fois répondu présent à cette démarche et a décalé son horaire habituel pour pouvoir participer activement à cette opération.

    Vu le nombre de participants, différentes équipes ont pu être constituées pour sillonner tous les villages de l’entité.  Un constat général : le nombre de sacs récoltés est toujours aussi impressionnant et de nouveaux dépôts sauvages ont été découverts.

    Un bilan très positif pour la participation mais, par contre, un constat qui se réitère : les gestes d’incivilité ne diminuent pas et la calamité première reste les cannettes.

    Il est à souligner que les écoles ont également souscrit à la démarche : St Joseph de Roclenge et de Wonck ont organisé leur journée « propreté » ce vendredi 23 mars tandis que Saint-Joseph d’Emael le faisait le dimanche 25 mars.

    Ce ne sont pas moins de 84 sacs de déchets « tout venant », 42 sacs de PMC et 1 m³ d’encombrants qui ont été récoltés durant cette matinée de nettoyage.

    (Source Courrier de Philippe Knapen Echevin de l’environnement adressé aux participants – Photos commune de Bassenge)

  • Les hypermarchés Carrefour en grève en région liégeoise ces vendredi et samedi

    Une assemblée du personnel s’est déroulée mardi matin à l’hypermarché de Belle-île afin de faire le point sur les conseils d’entreprise qui ont eu lieu la semaine dernière ainsi que lundi. « On nous a encore répété que le magasin est déficitaire, que le loyer coûte cher, que le panier moyen n’est pas assez élevé... Bref, cela n’a pas apporté grand-chose pour les travailleurs. L’intention est toujours de fermer le magasin mais on n’en sait pas plus. La direction s’est contentée de dire qu’elle nous reverrait dans les jours et semaines à venir», déplore Claude Fagnoul, tout en soulignant le courage des employés « qui viennent travailler dans de telles conditions, avec autant d’incertitudes quant à leur avenir».

    A la suite de l’annonce de ce mouvement de grève, il a été annoncé que d’autres hypermarchés Carrefour emboîteront le pas. Ceux de Flémalle, Boncelles, Fléron, Herstal et Ans seront donc fermés vendredi et samedi.

    La suite de l’article :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-28,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-28,BASSE-MEUSE,1|6

  • Halles des foires de Coronmeuse. Un salon du bien-manger wallon

    A l’heure où nos steacks partent en road trip non climatisé à travers l’Europe, où on allonge indéfiniment la durée de vie de nos gigots, la conscience des consommateurs les pousse désormais à se tourner vers les valeurs fondamentales des circuits courts.

    C’est dans cette optique de hausse des exigences alimentaires de la population qu’a vu le jour en 2016 le salon « C’est bon, c’est Wallon ».

    « L’objectif est d’offrir une visibilité aux producteurs locaux et, pour les clients, d’avoir un point de départ dans leur recherche », ajoute Laurent Briou, administrateur délégué.

    Jusqu’à présent, la meilleure manière de se procurer des produits locaux était de se rendre chez l’artisan ou au marché. Les filières intermédiaires ne sont en effet pas souvent en adéquation avec la réalité du terrain. L’objectif de ce salon est également de brasser large en permettant aux visiteurs de découvrir en un seul lieu des spécialités venant de toute la Wallonie, et pourquoi ne pas éveiller des intérêts touristiques pour celle-ci ?

    Lors de la première édition à Marche en Famenne, on avait dénombré plus de 130 producteurs et associations venus faire la promotion de leurs produits et animer les allées du salon.

    L’article complet dans La Meuse de ce mardi.

    Voir aussi le site :

    http://www.cbon-cwallon.be/

  • Projet pilote. La consigne sur les canettes ? Reportée !

    Certes, le projet tient à cœur au ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio. La consigne sur les canettes, on en parle depuis longtemps. Mais tout ne semble pas réglé… Rappelons que les régions envisagent depuis plusieurs années déjà l’instauration d’une consigne sur les canettes, comme le réclament les associations environnementales et certaines communes pour lutter contre les déchets sauvages.

    Mais les secteurs industriel, commercial et de gestion des déchets s’y opposent. Les Régions leur ont donné du temps pour mettre en place des initiatives de prévention tout en veillant à se réserver l’épée de Damoclès de la consigne. Mais c’était trop simple. La N-VA s’est opposée à la consigne au gouvernement flamand. Or, consigner les canettes n’aurait de sens que si la mesure est prise à l’échelle de la Belgique, conviennent PS et MR, appuyés en cela par le ministre cdH. Dans leur accord de majorité, MR et cdH avaient convenu de s’en tenir à un projet-pilote, afin d’évaluer l’intérêt de la consigne et de prévenir d’éventuels effets pervers, notamment sur le petit commerce. C’est à cet égard notamment que le MR s’interroge sur l’opportunité de la consigne, que le cdH veut quant à lui voir aboutir. Ce lundi, en commission du parlement wallon, les échanges ont parfois été durs entre Olivier Maroy (MR) et Dimitri Fourny (cdH) sur une proposition de résolution cdH favorable à la consigne.

    La suite de l’article à lire sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-27,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-27,BASSE-MEUSE,1|16

  • Roclenge. Nouvelle structure d’accueil pour les animaux : le projet du Cabinet Vétérinaire Docteur François-Baron

    Communiqué.

    Cher(e)s client(e)s,

    Vous êtes de plus en plus nombreux à me faire confiance pour soigner vos compagnons à quatre pattes.

    La structure actuelle devenant trop petite pour mener à bien les différents actes que je vous propose, j'ai le plaisir de vous annoncer la construction d'une nouvelle structure qui me permettra de vous accueillir, vous et vos animaux, dans de meilleures conditions.

    Cette nouvelle structure se composera d'une salle d'attente, d'une salle de consultation, d'une pièce pour la préparation aux interventions chirurgicales et autres, d'un espace pour l'imagerie médicale, d'une salle de chirurgie et enfin d'un chenil pour les hospitalisations des chiens et chats.

    Pour réaliser à bien ce projet, je dois réorganiser mes disponibilités. Je réserverai les jeudis et samedis aux urgences uniquement. Une plus grande disponibilité vous sera accordée les lundis et mercredis pour les consultations.

    Le nouveau bâtiment se situera juste à côté du cabinet actuel, donc pas de changement d'adresse. Le parking longeant la grand-route vous sera exclusivement dédié avec un accès direct à la salle d'attente.

    Cette période transitoire entre l'ancien et le nouveau cabinet devrait durer plus ou moins une année !

    Dans l'attente de vous accueillir dans cette nouvelle structure, Je vous remercie encore une fois pour la confiance que vous m'accordez.

    Bien à vous.

    Vétérinaire François-Baron Michel

    ( Source https://www.facebook.com/profile.php?id=100008701628722 )

  • Munies de capteurs. Des poubelles publiques intelligentes

    poubelle publique glons.jpgQui n’a jamais pesté en ne pouvant pas jeter un détritus dans une poubelle publique tant elle était déjà encombrée ? Cette image pourrait devenir désuète. La Région, via la « Cellule Wallonie plus propre », va lancer un projet-pilote dans quelques mois. « L’objectif est d’obtenir les taux de remplissage des poubelles en temps réel afin d’éviter que celles-ci ne débordent et en vue d’optimiser le parcours des collectes des services de propreté », explique le ministre wallon de l’Environnement, Carlo Di Antonio (cdH), en charge du dossier.

    Des discussions sont actuellement menées avec plusieurs communes pour entrer en phase test fin 2018. Des capteurs seront installés dans des poubelles déjà existantes. Ils relèveront les taux de remplissage. « Ce projet pilote permettra de connaître les avantages et les inconvénients à intégrer ce genre de technologie innovante dans les communes (capacité de gestion du changement, optimisation des collectes, gain économique et environnemental) », détaille le ministre wallon de l’Environnement.

    Note :

    Pour faire bref. Lorsque la poubelle est pleine, elle le signale.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-26,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-26,BASSE-MEUSE,1|16

    (Photo illustration Regor)

  • Vallée du Geer - Produits du terroir. Franc succès pour « La place des saveurs », un marché consacré aux producteurs locaux

    place des saveurs roclenge 2018.jpgIncontestablement, la première de « La place des saveurs » à Roclenge, un événement articulé autour des productions locales et proposé par la commune de Bassenge, avait rendez-vous avec le succès vendredi dernier. Depuis le début de ce weekend, les nombreuses photos qui circulent sur les réseaux sociaux témoignent en suffisance de l’engouement que cette première a suscité auprès du public.

    Nul doute que la prochaine édition devrait encore ravir tous les amateurs de bons produits de chez nous qui se sont pressés pour les déguster durant cette première.

    « L’idée est de répéter l’opération environ tous les trois mois, soit chaque saison afin de rappeler aux consommateurs qu’ils ne trouvent pas les mêmes produits en été ou en hiver sur les étals. C’est ainsi qu’au fil des saisons, nous découvrirons d’autres producteurs », expliquait Joël Stockis du Syndicat d’Initiative de Bassenge dans le journal VLAN de la semaine dernière. (Photo Ali Aghroum)

  • Météo: début de journée ensoleillé avant le retour des nuages

    Ce dimanche, la journée débutera par des éclaircies. Progressivement, il y aura ensuite une augmentation de la nébulosité, puis même un risque de quelques ondées dans le nord- ouest. Maxima de 8 à 13 degrés.

    La journée débutera avec de belles éclaircies mais ensuite les nuages pourront prendre le dessus en cours d’après-midi et quelques gouttes pourraient même se produire dans le nord- ouest du pays durant l’après- midi. Les maxima seront compris entre 8 ou 9 degrés sur les hauteurs de l’Ardenne ainsi qu’en bord de mer et 13 degrés dans le centre du pays. Le vent sera d’abord faible et variable puis deviendra faible à modéré et s’orientera au secteur nord.

    Ce soir et cette nuit, la nébulosité deviendra progressivement abondante et les quelques pluies du nord- ouest se décaleront vers l’intérieur du pays. En arrivant en Ardenne, les précipitations se généraliseront tout en s’intensifiant quelque peu. A l’arrière, des éclaircies se dessineront depuis le littoral et l’une ou l’autre avers e ne sera pas exclue. Les minima varieront entre 1 et 5 degrés. Le vent de nord sera faible et reviendra au secteur nord-ouest.

    Lundi, nous aurons d'abord quelques éclaircies sur l'ouest et le centre. Ensuite, le ciel deviendra partiellement nuageux avec le risque d'une averse localisée. A la côte, les éclaircies pourront perdurer. Maxima entre 6 degrés en Hautes Fagnes et 10 ou 11 degrés ailleurs. (Source Sudinfo)

  • Les résultats des contrôles du week-end sans alcool en Belgique: c’est à Liège qu’on a le moins contrôlé... mais où il y a le plus de verbalisés!

    Au total, les services concernés de la police intégrée (police locale et police fédérale) ont contrôlé 81.762 conducteurs dans le cadre du week-end sans alcool, du 12 au 15 janvier dernier. Parmi ceux-ci, 60.751 conducteurs ont fait l’objet d’un pré-test négatif et 21.011 ont dû faire l’objet d’un éthylotest.

    Le week-end sans alcool qui s’est tenu du vendredi 12 au lundi 15 janvier a livré ses chiffres. Impitoyables pour certaines provinces. «  Parmi les 21.011 conducteurs qui ont été soumis à un éthylotest dans le pays, 1.624 étaient en infraction pour conduite sous influence d’alcool  », explique le ministre de l’Intérieur Jambon (N-VA) en réponse à une question écrite du député fédéral, Gautier Calomne (MR).

    Tous les résultats province par province en suivant ce lien :

    http://www.sudinfo.be/id45209/article/2018-03-24/les-resultats-des-controles-du-week-end-sans-alcool-en-belgique-cest-liege-quon

  • Bassenge. Un marché des producteurs locaux ce vendredi dès 17h00

    Ce vendredi, la commune de Bassenge et Basse-Meuse Développement organisent un marché des producteurs locaux. La première édition de la « Place des saveurs » se tiendra de 17 à 22h30 sur la place Louis Piron à Roclenge.

    Une belle occasion de découvrir des producteurs du cru qui seront là pour vous faire déguster quelques-unes de leurs pépites. Une quinzaine de producteurs seront ainsi présents avec le glacier La Florentine, les fruits et jus de fruits de chez Hustin, L’Artisan Du Saumon, les vins du Château de Durette, la microbrasserie Monalixa, les champignonnières de Wonck, la boucherie Sous le porche, les produits de saison des paniers de Martine, la boulangerie Emmerix, les vins de fruits « Vin de la Vallée du Geer », la bière spéciale VAL DU GEER, la ferme bio Joël Ruth et enfin les champignonnières d’Eben.

    L’article complet à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-23,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-23,BASSE-MEUSE,1|8

  • Tentatives d’Home invasion à l’aide d’un extincteur en Vallée du Geer aussi !

    Nous relations hier, dans un article relayé de La Meuse, la mésaventure qu’a connue un habitant de Houtain Saint Siméon en ouvrant sa porte à un inconnu et qui a reçu une giclée de produit d'extincteur en pleine figure. Sur Facebook, plusieurs personnes témoignent de faits similaires qui se sont passés en Vallée du Geer ces jours derniers. Nous aurons certainement l’occasion d’y revenir mais en attendant la prudence s’impose !

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-22,BASSE-MEUSE,1|10

  • A proximité - Houtain. Ils sonnent chez lui et lui vident un extincteur dans les yeux ! Une tentative de home invasion ?

    agression extincteur houtain.pngComplètement fou ! Frédéric, un habitant de Houtain-Saint-Siméon (Oupeye, en région liégeoise), n’a pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait ce mercredi soir : deux individus, des inconnus, ont sonné à sa porte et lui ont vidé un extincteur dans les yeux lorsqu’il leur a ouvert ! Il nous explique cette mésaventure qui aurait pu terminer encore plus mal. 

    Frédéric, un habitant de Houtain-Saint-Siméon (Oupeye), n’en revient toujours pas. Ce mercredi soir, il entend que l’on sonne à la porte de son domicile. L’Oupeyen va alors ouvrir et, avant même qu’il puisse voir vraiment à qui il a affaire, il reçoit un puissant jet froid dans les yeux !

    « J’étais aveuglé ! »

    « C’était vers 19h45. J’ai entendu qu’on sonnait à ma porte, nous explique le quadragénaire. Je ne me suis pas étonné parce que ça arrive souvent que ma petite voisine vienne à cette heure-là, pour me demander de la conduire à l’école le lendemain. J’ai alors ouvert et là, un grand gars d’une vingtaine d’années m’a dit ‘bonsoir’… »

    Une fraction de seconde plus tard, voilà Frédéric Thys pétrifié.

    « Le premier gars m’avait à peine salué qu’un second apparaissait avec un extincteur et me le vidait dans les yeux ! J’étais aveuglé, nous dit Frédéric, toujours sous le choc. Mais, heureusement, j’ai quand même réussi à voir que le second individu tentait de pousser sa jambe à l’intérieur de chez moi, et j’ai réussi à le repousser ! »

    Les deux jeunes, au moins – « si ça se trouve, ils étaient plus, mais je ne voyais rien » –, repoussés, ont alors pris la fuite.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-22,BASSE-MEUSE,1|10

  • Judiciaire. Fusillade de Slins : Hollanders s’est donné la mort en son domicile de Wonck

    Peter Hollanders, 45 ans, s’est donné la mort mardi à son domicile de Wonck. L’information a été confirmée par son avocat, M e Pascal Rodeyns. Depuis des années, il était, nous dit-on « d’une extrême fragilité psychologique ». Cela après avoir enduré de très lourds problèmes de santé. Notamment une nécrose osseuse au niveau du bassin. Lundi, une chambre des mises en accusation a eu lieu concernant son dossier. Des devoirs complémentaires avaient été demandés. Mais la date d’un procès se rapprochait inévitablement. Ce qui a pu, peut-être, le pousser à commettre l’irréparable.

    Il arrive à moto et tire

    Car Peter Hollanders devait répondre de faits graves. Un mardi du mois de mai 2015, il était 17h passées de quelques minutes lorsqu’un homme circulant à moto s’est présenté au domicile de la famille Huskens, à Slins.

    Laurent, le papa âgé de septante ans, était à l’avant de la maison, tout près de la barrière. Le motard a alors tiré de nombreux coups de feu dans sa direction. Laurent, touché à l’abdomen et au thorax par quatre balles, s’est effondré dans sa propriété. Alerté par le bruit, Marc, 43 ans, policier à Bruxelles, qui se trouvait chez son papa, s’est dirigé vers l’avant de la maison où il a découvert l’horreur. Le tireur a, à nouveau, ouvert le feu et a touché Marc qui, tant bien que mal, s’est traîné dans le jardin à l’arrière de l’habitation.

    Très vite, les voisins sont arrivés sur les lieux et les secours ont été avertis. Marc et Laurent ont été conduits au CHR de la Citadelle à Liège. Ils s’en sortiront tous les deux.

    L’article complet à lire en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-03-22,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-03-22,BASSE-MEUSE,1|4

  • Thier de Glons. Le verglas crée le chaos. Des dégâts à plusieurs véhicules, mais pas de blessés : le reportage photos

    carambolage thier de glons accident dégats mars 4 2018.jpgCe mardi vers 7h30, une neige drue s’est soudain abattue sur le thier de Glons rendant la route excessivement glissante. A cette heure, le trafic est particulièrement intense car outre toutes les personnes qui se rendent à leur travail ou qui conduisent leurs enfants à l’école, le flux du trafic est grossi par le personnel du Radar de Glons et les bus des transports en commun (TEC). C’est un de ceux-ci qui a rencontré des difficultés en montant, à hauteur de la dernière chicane, et s’est mis en travers de la route. S’en est suivi un certain nombre d’accrochages de véhicules et de sorties de route. Mais, comme annoncé dans un précédent article qui reposait sur un premier témoignage, le terme de carambolage n’était pas vraiment approprié car il s’agissait d’accidents successifs à quelques minutes d’intervalle et non simultanés.

    carambolage thier de glons accident dégats mars 3 2018.jpgInterrogé, le chauffeur du TEC s’est voulu assez laconique « La route était verglacée, mon bus s’est mis en travers à hauteur de la chicane ». L’inspecteur du TEC, à ses côtés pour prendre son témoignage, a acquiescé en hochant de la tête. Ils n’en diront pas plus.

    Une conductrice, quant à elle, explique : « Je descendais le thier de Glons pour me rendre à Riemst et je ne connaissais pas cette route (Elle est infirmière). Pour moi, la route de Glons était un passage obligé. À 8h00,  la route était verglacée. Les services n’étaient pas encore intervenus. J’ai abordé la descente au pas mais la voiture a carambolage thier de glons accident dégats mars 20182.jpgglissé je n’ai pas pu éviter la deuxième " chicane ". Ma voiture a touché un poteau de signalisation. Mais elle n’a touché aucun autre véhicule, ni personne, et je ne suis pas blessée, heureusement. Mais des dégâts à la voiture, ça oui, j’en ai.  Au dire des autres usagers que j’ai rencontré ce mardi matin, il est temps que quelque chose bouge car il va y avoir des tués sur cette route et, je vous assure, ce n’est pas à cause de la vitesse comme certains le disent !!! »

    Il était un peu plus de 8h00, quand plusieurs camionnettes du service des travaux de la commune sont arrivées sur les lieux avec des sacs de sel de déneigement. Les ouvriers, présents en nombre, ont alors procédé à l’épandage au moyen de seaux (voir photo). En peu de temps la route était à nouveau accessible. Il est toutefois à noter que la Police n'est pas descendue sur les lieux.

    carambolage thier de glons accident dégats mars 5 2018.jpg