Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 2

  • Nouvelle librairie à Roclenge : à peine ouverte, c’est déjà l’affluence !

    librairie roclenge 3.jpgOn le sait maintenant, à Roclenge, la librairie Morin a fermé ses portes fin d’année dernière. C’est ainsi que la jeune Nancy, qui y fut employée, a « quelque part » repris le flambeau et a installé son magasin à quelques encablures et a rejoint ce qu’il est convenu d’appeler « La station Pousset » pour poursuivre la même activité. Idéalement situé, il est bordé à gauche du restaurant « Le Croque midi » et, à droite, du bureau de poste. Si l’on peut se procurer des journaux (La Meuse !), des magazines, revues, tabacs et autres… le magasin proposera très bientôt, et c’est imminent, tous les produits de la Loterie Nationale (Lotto, etc…). Il est question aussi, dans un avenir proche, de proposer des produits destinés à l’automobile, proximité de la Station-librairie roclenge 4jpg.jpgservice oblige…

    Nous avons rendu visite au magasin ce samedi matin vers 11h00 et, après deux semaines d’ouverture seulement, c’était la grosse affluence !

    Le sourire de Nancy et l’accueil sympathique qu’elle réserve à sa clientèle y sont certainement pour beaucoup !

    Roger Wauters

    Note. Le magasin est situé dans l'espace qui a abrité longtemps " GOPC ordinateurs ". Le nom figure toujours sur le bandeau supérieur de l'entrée mais va être changé.

    librairie roclenge 12 Nancy.jpg

  • Aménagements des bâtiments publics communaux pour personnes à mobilité réduite : ça bouge à Bassenge

    aménagements pmr boirs cpas.jpgAprès les aménagements dont le Centre Culturel de Glons a fait l’objet, sujet évoqué récemment sur ce blog, nous avons pu constater que c’est à Boirs aussi que les choses bougent. Des places de parkings pour personnes à mobilité réduite ont été tracées au sol devant les bureaux du CPAS ainsi que devant la nouvelle maison de la cohésion sociale située un peu plus loin à proximité de l’église.

    Les observateurs attentifs de la politique communale ne manqueront certainement pas d’établir un lien entre les interventions marquées, en Conseil communal, de deux Conseillers de l’opposition (PS) René Deckers et Christopher Sortino lesquels, à aménagements pmr boirs cohésion sociale 2.jpgdiverses reprises, ont souligné la carence d’infrastructures pour PMR devant et dans certains bâtiments communaux bassengeois. L’important aujourd’hui est de constater que « ça bouge » un peu partout à Bassenge et que la mise en conformité pour ces personnes est de rigueur.

  • Auprès de mon potager: c’est le moment de planifier!

    Alors que nous récoltons les derniers légumes du potager, les poireaux, les choux de Bruxelles, les panais, carottes de garde ou navets par exemple, nous pouvons déjà passer aux choses sérieuses en raisonnant le potager pour 2018. (Photo illustration Regor)

    Nous recevons déjà les catalogues des cercles horticoles, des jardineries et nous avons commencé l’inventaire des semences encore disponibles en stock (voir notre édition du 5 janvier).

    Nous allons vous aider à y voir plus clair en vous proposant de procéder…

    … Avec ordre et méthode !

    Nous allons choisir les espèces de légumes que nous allons tenter de cultiver cette année. Nous choisirons d’après nos habitudes et nos goûts, mais laissons de la place aux découvertes. Nous en profitons pour estimer les besoins de la famille en tenant compte des périodes éventuelles d’absence de certains d’entre eux lors de certaines périodes de l’année. Nous voilà avec une liste de production souhaitée en espèces, en quantité et en périodes souhaitées.

    Le calendrier du potager (lien vers tableaux ci-dessous) nous aidera à déterminer les nombres de plantes à prévoir par unité de surface. Il nous aide également à planifier nos semis pour arriver plus ou moins au bon moment avec nos productions. Ce sera du « plus ou moins », parce que les années culturales se suivent mais ne se ressemblent pas. S’il fait chaud ou froid, si le terrain est inaccessible pour les travaux à cause d’intempéries, il faudra bien s’adapter.

    Le calendrier des travaux à découvrir en suivant ce lien :

    http://www.sillonbelge.be/1912/article/2018-01-14/aupres-de-mon-potager-cest-le-moment-de-planifier

  • Rectification. Intradel : des quotas annuels selon les déchets

    recypark.jpgCommuniqué de La Meuse : « Dans notre édition de ce vendredi, nous évoquions la décision prise par Intradel de dorénavant appliquer systématiquement la règle des quotas dans tous ses recyparcs.

    Concrètement, il sera dorénavant interdit de venir déposer plus de 1m³ de déchets par jour et par recyparc.

    Mais une erreur s’est glissée dans notre article concernant les quotas annuels. Le quota de 4m³ par an ne concerne en effet que les encombrants. Pour les autres types de déchets, d’autres quotas sont d’application (voir sur www.intradel.be ). Et pour certains déchets, aucun quota n’est d’application. C’est le cas notamment pour les métaux, les papiers et cartons, le PVC ou les déchets d’équipement électrique ou électronique. »

  • Démenti d’Intradel : erreur dans un article de la Meuse de ce jour (Repris par Bassenge Sudinfo)

    recypark démenti intradel.jpgCommuniqué d’Intradel. « Vous aurez peut-être lu dans un article relatif au quota de 1M3 que le journaliste a interprété le quota annuel relatif aux encombrants (quota de 4M3) comme étant le quota annuel toutes matières confondues.

    Si le mètre cube par jour et par recyparc est de stricte application pour des raisons évidentes de fluidité de la circulation au sein des recyparcs et de priorité d'accès aux citoyens, il n'entre nullement dans nos intentions de réduire le quota annuel.

    Ceci nous donne l’opportunité de rappeler que le règlement d'accès aux recyparcs est disponible ici : http://www.intradel.be/trier-ses-dechets/recyparcs/les-conditions-d-acces-1.htm?lng=fr

    (Avec un pdf à télécharger pour entrer dans les détails) et que si plusieurs matières sont "frappées de quotas annuels" (par exemple les encombrants), d'autres en sont dépourvues (par exemple les papiers cartons). »

    Note : Ce matin, Bassenge Sudinfo a relayé une partie de cet article (en vous renvoyant à celui publié dans La Meuse) et vous invite donc à faire vous-même la correction.

    http://www.intradel.be/actualites/communication-officielle/erreur-dans-un-article-de-la-meuse-de-ce-jour.htm?lng=fr

  • Intradel: maximum 4m³ par an dans les recyparcs pour tous !

    recypark.jpgIntradel a décidé de serrer la vis dans ses recyparcs. Dorénavant, la règle historique des quotas (pas plus de 1m³ à la fois et maximum 4m³ par an) sera appliquée systématiquement partout. Par souci de clarté et pour donner la priorité aux citoyens.

    La nouvelle ne fait pas plaisir à tout le monde. Sur les réseaux sociaux, certains se plaignent depuis quelques jours de l’intransigeance dont font montre les préposés à l’entrée des recyparcs d’Intradel en refusant l’accès à ceux qui se présentent avec plus d’un m³ de déchets.

    Nouveau règlement en perspective ? Loin de là. Mais une nouvelle manière d’appliquer celui qui existe depuis des années, explique-t-on au sein de l’intercommunale.

    «  Ce n’est pas nouveau, les quotas existent depuis longtemps, mais la décision a maintenant été prise de faire appliquer ce règlement de manière systématique.  » Clairement, plus question de se présenter avec une remorque double-essieu remplie à ras-bord sous peine de se voir refuser l’entrée du parc à conteneurs.

    Désormais, la règle sera donc la même partout, pour tous, et quel que soit le jour de la semaine. Et la même intransigeance sera d’application en ce qui concerne la quantité maximale de déchets qu’un citoyen peut déposer au recyparc chaque année. Ce sera quatre m³, et pas un de plus.

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/176085/article/2018-01-11/intradel-maximum-4m3-par-dans-les-recyparcs-pour-tous

  • Eben-Emael – Environnement. Marnebel va revivre

    marnebel.pngUn projet de réhabilitation de la carrière existe. Il durera 18 ans.

    L’activité va reprendre sur l’ancien site Marnebel, situé rue du Garage à Eben-Emaël. Reprise par un investisseur flamand, celui-ci vient d’introduire une nouvelle demande de permis unique pour extraire à nouveau certains éléments, mais surtout entamer la réhabilitation du site. 

    Une enquête publique se tiendra du 15 au 30 janvier. Le dossier pourra être consulté au service de l’Urbanisme de Bassenge mais également à celui de l’Environnement de Visé, le site Marnebel étant limitrophe avec la Cité de l’Oie

    L’article complet avec toutes les explications sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-12,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-12,BASSE-MEUSE,1|8

  • En France. Adieu les cotons tiges en plastique ! Pour protéger la biodiversité des océans

    cotons tiges.jpgLes autorités françaises font retirer des magasins toute une série de produits contenant du plastique

    La France vient d’interdire les cotons tiges et les cosmétiques contenant des microbilles afin de préserver la biodiversité des océans. Ce sera le tour de la vaisselle en plastique en 2020.

    Mais pourquoi prendre de telles mesures ? Ces produits sont à l’origine d’une pollution marine importante. Rien que sur une année, nos cure-oreilles représentent 1,2 million de tonnes de détritus. Cette somme comptabilise uniquement ceux repris dans le circuit de collecte des déchets. Il faut donc y ajouter des dizaines de tonnes pour ceux qui terminent dans les océans ou échoués sur les plages.

    « Les cotons tiges font partie des déchets les plus présents dans les milieux aquatiques », affirme la porte-parole de l’association Surfrider Foundation Europe au Parisien. « Beaucoup de gens jettent les cotons tiges dans la cuvette des toilettes plutôt que dans la poubelle de la salle de bains. En 2015, nous en avons ainsi retrouvé pas moins de 16.226 dans les rivières européennes. Mis bout à bout, cela équivaut à trois tours Eiffel et demie. »

    L’article complet à lire ici :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-09,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-09,BASSE-MEUSE,1|16

  • Bassenge. Ramassage des sapins de Noël ce jeudi !

    sapin roclenge.jpgLe ramassage des sapins de Noël aura lieu le jeudi 11 janvier 2018 pour tous les habitants de la Vallée du Geer. Les sapins devront être dégarnis et avoir été déposés la veille devant l’habitation. (Source Bassenge.be)

  • A proximité. Le célèbre glacier visétois Pam-Pam déclaré en faillite

    pam pam visé.pngCe lundi, le tribunal de Commerce de Liège a déclaré la faillite du célèbre glacier « Pam-Pam » situé avenue du Pont. Véritable institution, elle aura régalé et rafraîchi des générations de gourmands, durant au moins 60 ans.

    Fondé par la famille Massin, le glacier était installé à cet endroit depuis au moins 1958. Après avoir servi les gourmands pendant plus de 30 ans, les époux Massin avait pris leur retraite bien méritée. Et fin 1991, Christine Perot reprenait l'établissement. Un nom qui parle aux Visétois puisque sa famille a tenu pendant des années la boucherie du même nom. Et si les premières années de la reprise ont été rentables, les choses se sont compliquées au début des années 2000 pour ce commerce qui dépend essentiellement de la météo. (Photo Google streetview)

    L’article complet en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-10,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-10,BASSE-MEUSE,1|8

  • A proximité. Fexhe-Slins : Christian meurt écrasé sous la voiture qu’il réparait

    christian.jpgLe terrible accident a eu lieu jeudi dernier, rue de Houtain, à Fexhe-Slins (Juprelle, région liégeoise). Christian Gielen, qui venait de fêter ses 58 ans, a été écrasé par le moteur de la voiture qu’il réparait. Grièvement blessé, sa vie ne tenait plus qu’à un fil. Lequel a fini par se rompre lundi…

    Jeudi 4 janvier, comme il le faisait régulièrement, Christian Gielen était occupé à bricoler sur sa voiture dans son garage. L’auto était posée sur des blocs et Christian se trouvait en dessous, occupé à réparer l’une ou l’autre chose.

    Et puis, le drame ! Pour une raison que l’enquête devra déterminer, le moteur s’est décroché et est tombé sur Christian, lui écrasant la partie supérieure du corps. L’un de ses fils a aussitôt soulevé la voiture avec un cric, extrait son père et entrepris une première tentative de réanimation.

    Quelques minutes plus tard, les pompiers arrivaient sur place et prenaient le relais, bientôt rejoints par le Smur. Christian Gielen était ensuite admis au CHR de La Citadelle (Liège) entre la vie et la mort. Malheureusement, sa situation était désespérée. Le malheureux est décédé ce lundi. Au matin, ses proches lui faisaient d’ailleurs leurs adieux, publiant de touchants messages sur Facebook.

    La suite de l'article à découvrir en suivant ce lien :

    http://www.lameuse.be/174924/article/2018-01-09/juprelle-christian-meurt-ecrase-sous-la-voiture-quil-reparait

  • Bassenge. Plate-forme citoyenne « Bassenge à l’écoute » : le Collège a choisi 3 projets sur les 35 soumis

    A l’automne dernier, les autorités communales lançaient une plate-forme participative sur Internet. Elle avait pour objectif de permettre à la population de déposer des idées pour améliorer la vie bassengeoise et « Réinventer Bassenge ».

    Le Collège communal vient de trancher. Sur les 35 idées, projets, propositions et suggestions, il en a retenu 3. Tout d’abord, une application sur Internet qui servira à gérer au mieux le parking de covoiturage à Boirs, des boîtes à livres qui seront installées dans plusieurs endroits de la commune et enfin, les habitants pourront adopter des parterres. La commune leur fournira les plantes et bulbes, à eux d’en assurer l’entretien.

    (Source La Meuse)

    Il est peut-être utile de rappeler quelques projets qui furent déposés parmi d’autres…

    - Création d’un lieu convivial pour tous à Eben

    - Adoption d’une rue par les riverains (déchets, propreté, embellissement)

    - Organisation d’un marché artisanal (produits du terroir, de la région)

    - Création d’un réseau de communautés d'achat direct aux producteurs locaux

    - Installation de poubelles paniers de basket dans la commune (propreté)

    - Commune commerce équitable à l’image de la campagne menée par OXFAM

    - Equipes nature citoyennes : inviter nos citoyens à aider à entretenir le paysage de la vallée du Geer et le rendre plus beau encore

    - Potagers collectifs : Créer des potagers collectifs avec des herbes aromatiques, tomates, framboises, fraises,... à différents endroits de la vallée à la place de certains pots de fleurs par exemple

    - Utiliser Betterstreet : Utiliser la plateforme BetterStreet.org pour résoudre les petits problèmes que les gens signalent. Certaines personnes l'utilisent déjà pour notre commune!

    - Un cantonnier par village : afin d'améliorer la propreté dans nos villages, pourquoi ne pas nommer 6 ouvriers communaux cantonniers, 1 par village. Il devrait y passer 2 ou 3 journées dans son village pour ramasser les crasses…

    - La CLDR et son suivi ? Qu'en est-il de cette Commission Locale de Développement Rural - mise en place il y a déjà quelques années - qui avait réuni un nombre important de citoyens ?

    Pour découvrir tous les projets suivre ce lien :

    https://bassenge.citizenlab.co/projects/eKva5dgAKijqv3TAQ/deposez-vos-idees-vos-envies-vos-reves-pour-bassenge?phase=zQrGbAo64gLAYbn6Z

  • Grand retour. Bassenge engage des cantonniers

    cantonniers bassenge.pngD’ici quelques semaines, les cantonniers vont faire leur grand retour dans Bassenge.

    Il fait suite, non seulement à une demande de la population, mais aussi à un constat, la commune n’est pas très propre. « Avant, il y avait un cantonnier par village pour s’occuper de son entretien », explique Philippe Knapen, échevin de l’Environnement. « Mais il y a quelques années, on a décidé de réorganiser le service de l’environnement et de ne faire qu’une équipe d’ouvriers qui va partout dans la commune pour la nettoyer ».

    Le problème c’est que cette solution a montré ses failles. « La commune est très étendue. Et on s’est rendu compte que l’équipe n’avait pas le temps de faire Glons/Emael qu’il fallait déjà recommencer le travail à Glons.

    En plus, avec l’interdiction d’utiliser les herbicides et les alternatives que nous devons utiliser, il faut repasser plus souvent ».

    La suite de l’article à découvrir en suivant ce lien :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2018-01-08,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2018-01-08,BASSE-MEUSE,1|10

  • Rectificatif. Modification paysage commercial à Roclenge

    Comme annoncé erronément hier, la nouvelle librairie de Nancy n’investira pas la surface commerciale laissée libre par les fleurs Lelarge mais bien celle où était installée GO PC (Pompes à essence Poucet). Veuillez nous excuser pour cette mauvaise interprétation (Facebook).

  • Roclenge : le paysage commercial va bientôt se modifier…

    librairie morin.jpgEn effet, en fin d’année 2017, la librairie Morin a mis définitivement fin à ses activités. Suite à cela, d’ici quelques mois, la surface commerciale laissée libre sera occupée par les fleurs Lelarge qui vont déménager tandis qu’une nouvelle librairie investira la surface libérée par les fleurs Lelarge. Bientôt plus de renseignements sur cette modification importante du paysage commercial roclengeois.

    fleurs lelarge.jpg