Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 2

  • Basse-Meuse environnement. La guerre est déclarée aux incivilités !

    logo police basse meuse 2.png« Concrètement, nous avons voulu faire partager l’idée qu’un quartier bien tenu a un effet positif sur notre qualité de vie. Des progrès ont été perceptibles à différents endroits et j’ose croire que cette période de prévention a été mise à profit par le plus grand nombre de personnes », énonce M. Lambert, le chef de corps

    Règlement général de police

    Il est important de préciser que le nouveau règlement général de police, appelé RGP, a été adopté par les six conseils communaux de la zone de police, à savoir ceux de Bassenge, Blegny, Dalhem, Juprelle, Oupeye et Visé.

    Les protocoles d’accord avec le parquet du procureur du roi ont également été signés. « Quant à l’action de la police, elle va désormais entrer dans une phase répressive », ajoute M. Lambert. « Nous demandons à nos policiers de conserver le sens du discernement, mais recommandons la fermeté avec les récidivistes ».

    Un plan d’actions

    « Les priorités seront axées sur les chiens en laisse, les déjections canines, les poubelles publiques (non censées recueillir les déchets ménagers), l’heure de rentrée de poubelles privées, la surveillance des parcs mais aussi des espaces publics et des écoles en dehors des heures de présence, les dépôts d’immondices, les stationnements dangereux ou dérangeants ainsi que la circulation dans les chemins de démembrement. Il existe d’autres infractions au RGP. Celles-ci peuvent aussi être verbalisées, mais l’accent sera mis sur ce qui précède ».

    Source La Meuse vendredi 10 novembre 2017

  • Les Trolls d’Eben fêtent Halloween ce vendredi 10 novembre !

    halloween broukay 2017,halloween eben 2017Les Trolls d’Eben fêtent Halloween ce vendredi 10 novembre ! Qu'on se le dise !

  • Bassenge. Conseil du CPAS : Michaël Sente (PS) nommé Conseiller

    michaël sente.pngMichaël Sente (PS) a été nommé Conseiller au CPAS de Bassenge en remplacement d’Eddy Lagasse (PS) démissionnaire. Il a prêté serment ce vendredi 3 novembre 2017.

  • Bassenge. Petit déjeuner OXFAM ce dimanche 19 novembre

    oxfam Logo-Cultivons-270x87.pngCommuniqué de l'équipe " Projet Cameroun-Vallée du Geer" (Source Bulletin paroissial Bonne Nouvelle)

    petit déjeuner oxfam 2017.jpg

     

  • Images édifiantes (VIDEO) ! Un élevage de poules pondeuses en Flandre occidentale défraye la chronique. Animal Rights « Les consommateurs ont le droit de savoir… »

    poules pondeuses wingene 2.pngIl y a peu, l’association « Animal Rights » a fait éclater l’affaire au grand jour en ayant filmé les conditions d’élevage de poules pondeuses dans les installations de l’entreprise Pyfferoen à Wingene en Flandre Occidentale. Dans les infrastructures d’élevage, ce ne sont pas moins de 130.000 poules pondeuses qui sont élevées dans des cages. L’entreprise a d’ailleurs déjà été épinglée par l’inspection du Bien-être animal et Animal Rights avance que les poules déclarées comme élevées en libre parcours évoluent dans des cages où surabondent des sujets présentant de graves pathologies…

    poules pondeuses wingene 3.pngEt si les sujets vivants souffrent d’être ainsi confinés, ils doivent aussi évoluer parmi des congénères victimes de troubles du comportement, blessés, malades, affaiblis ou arrivés à l’ultime stade de la vie.

    Anima Rights accuse

    « Les consommateurs ont le droit de savoir de quelle manière est produite la nourriture (les œufs) qui leur est vendue dans les supermarchés » explique Nadine poules pondeuses wingene 4.pngLuca de Animal Rights au journal « De Standaard ».

    Les œufs : un produit de première nécessité

    Et si, toujours selon plusieurs journaux néerlandophones belges le plus gros distributeur de ces œufs est le supermarché Lidl, plusieurs autres grossistes sont concernés. Il est aussi important de souligner que ces œufs provenant de la firme Pyfferoen se retrouvent dans la composition de mayonnaise et autres préparations poules pondeuses wingene 5.pngculinaires proposés sur le marché belge.

    Un non-respect du cahier des charges

    Alors qu’ils ne répondent pas au cahier des charges en tant qu’œufs de poules élevées au sol alors que les poules évoluent dans des cages, force est de constater que ces œufs provenant de cette entreprise se retrouvent aussi dans les composants de produits « faits maison » ou autres « Artisanaux ».

    Lidl a mis fin à sa collaboration avec l’entreprise

    Si ce supermarché a déclaré avoir mis fin à sa collaboration avec ce fournisseur, il s’avère beaucoup plus difficile de remonter la traçabilité des œufs issus de cet élevage dans l’industrie alimentaire.

    Non-respect du bien-être animal. Mais aussi la qualité des œufs, dans tout ça ?

    Menées par les différents Services fédéraux concernés, des enquêtes sont actuellement en cours.  

    Et en attendant… Quid à Bassenge ?

    A la lecture des images, les bassengeois se feront certes une idée de la manière dont ces poules évoluent (bien-être animal) et s’en verront fortement offusqués voire même révoltés, mais il se feront une idée aussi de l’hygiène qui est censée entourer la production de produits destinés à la consommation humaine, sans parler de la qualité des œufs qui reste à démontrer.

    Aussi avons-nous mené la recherche plus loin et à toutes fins utiles, voici le n° de code de l’entreprise :

    La Société Pyfferoen de Wingene porte le n° BE3135

    Autant le savoir et agir en conséquence.

    Roger Wauters

    La liste des codes :

    liste élevage poules oeufs.pdf

    (Sources HLN, De Standaard, Animal Rights)

    LA VIDEO

    Animal Rights toont ernstig leed van scharrelkippen from Animal Rights on Vimeo.

  • Région liégeoise. Attention ! Les recyparcs seront fermés ce mercredi

    recypark.jpgSuite à deux agressions survenues ce week-end dans les recyparcs de Herstal et de Blegny, la CGSP convoque mercredi après-midi une assemblée générale extraordinaire. Ceci aura pour impact que la plupart des recyparcs de la zone intradel seront fermés ce 8 novembre après-midi. À Blegny, c’est un usager qui a refusé de s’identifier qui a forcé le passage à l’aide de son véhicule. À Herstal, il s’agit de violences physiques heureusement sans gravité et d’insultes.

    Source La Meuse mardi 7 novembre 2017

  • Appel à témoin. VIDEO - Vol à main armée dans un Night-Shop à Herstal le 03/09/17

    Publié à la demande du Parquet de Liège - 07/11/17.

    Le dimanche 3 septembre 2017 à 23h15 à Herstal, un vol à main armée a été commis dans un magasin de nuit situé rue Ferdinand Nicolay. 

    Deux individus entrent dans le commerce. Le premier auteur menace directement l’employé à l’aide d’une arme à feu. Ils obligent la victime à se mettre au sol, et le second auteur se charge de voler les billets dans la caisse. Choquée, la victime se relève malgré le danger mais il finit par se raviser compte tenu des risques encourus.

    Une fois le butin en leur possession, les auteurs prennent la fuite.

    vol herstal,avis recherche vol herstal,vol main armée herstalLe 1er auteur est de corpulence mince. Il porte des lunettes solaires. Au moment des faits, il était vêtu d’un sweat à capuche de couleur claire, d’un pantalon de training bleu de marque Adidas et de chaussures noires.

    Le 2ème auteur est de corpulence mince. Il a un nez long et fin. Au moment des faits, il portait un gilet à capuche gris foncé, un pantalon noir et des chaussures noires à semelle blanches de marque Nike.

    vol herstal,avis recherche vol herstal,vol main armée herstal

    La vidéo

    Lien vers l'avis de recherche :

    https://www.police.be/5998/fr/avis-de-recherche/recherches/attaques-main-armee/video-vol-main-armee-dans-un-night-shop-herstal

    Témoignages

    Si vous avez plus de renseignements concernant ce fait, nous vous invitons à prendre contact avec la police via le numéro gratuit 0800 30 300.

    Vous pouvez également réagir via email: avisderecherche@police.belgium

  • Politique. Un tiers de femmes dans les collèges dès 2018

    femmes collèges communaux.pngCe sera obligatoire mais cette nouvelle mesure fait craindre le pire aux élus des petites communes

    Les collèges communaux qui seront formés suite aux élections d’octobre 2018 devront compter au moins un tiers de femmes, a décidé le gouvernement wallon à l’unanimité. Une décision qui fait d’ores et déjà grincer des dents et que beaucoup jugent anti-démocratique. Mais elle va sans doute bouleverser la composition des collèges communaux. Car aujourd’hui, peu nombreux sont ceux qui accueillent au moins un tiers de femmes. 

    Julie Fernandez Fernandez, Maggy Yerna, Laura Iker, Christie Morreale, Christine Servaes, Isabelle Simonis, Virginie Defrang-Firket – et la liste est loin d’être exhaustive –, les femmes échevines ou bourgmestres, ça existe. Mais pas suffisamment aux yeux des parlementaires wallons qui ont décidé de changer la donne.

    Au lendemain des prochaines élections communales de 2018, tous les collèges communaux devront en effet compter au moins un tiers de personnes de sexes différents. Dans la majeure partie des cas, il faudra donc qu’au moins un membre du collège sur trois soit une femme.

    Le décret approuvé au parlement wallon le 7 septembre dernier « afin de garantir une présence équilibrée de femmes et d’hommes au sein des collèges communaux et provinciaux de Wallonie » ne fait toutefois pas que des heureux. Patrick Lecerf, le député-bourgmestre de Hamoir, fait partie des opposants à cette nouvelle législation qui impose de facto un quota de femmes dans les collèges.

    C’est surtout le caractère anti-démocratique de cette mesure qui fait monter aux barricades certains élus. « Demain, on va se retrouver avec des échevines qui n’avaient pas envie de le devenir et qui ont récolté trois ou quatre fois moins de voix que des hommes qui, eux, souhaitaient s’impliquer dans le collège. On ne respectera donc pas le choix de l’électeur, tout ça pour respecter ce quota. »

    Le dossier complet à découvrir dans votre journal La Meuse de ce lundi 6 novembre 2017.

    (Illustration La Meuse)

  • Un revenu d’appoint de 500€ net par mois

    argent 2.jpgPercevoir un revenu d’appoint de 500 € par mois.

    Il sera dorénavant possible de percevoir un revenu d’appoint mensuel de 500 € exonéré d’impôts pour un travail effectué dans son temps libre et dans le secteur non marchand. La mesure ne vaut que pour les personnes qui ont déjà un emploi (au moins un 4/5 ème ) et pour les pensionnés. « Nous rendons ainsi notre marché du travail beaucoup plus flexible et donnons aux gens la possibilité de percevoir un revenu d’appoint en plus de leur emploi, sans charges fiscales ni administratives », précise M. Van Overtveldt. La suite dans votre journal La Meuse.

  • Perturbations au TEC Liège mercredi: ce à quoi il faut s’attendre

    tec.jpgAprès Charleroi, c’est à Bruxelles qu’aura lieu la prochaine grande manifestation interprofessionnelle, initiée par la FGTB. Et comme il y a 15 jours (le lundi 23 octobre dernier), il faudra s’attendre à des perturbations dans les transports en commun.

    Au TEC-Liège, la direction a envoyé un communiqué parlant de « risque de perturbations ». Mais renseignements plus précis pris auprès de la déléguée syndicale CGSP (le principal syndicat du dépôt de Robermont), Dona Balbo, on sait désormais à quoi s’attendre.

    « La situation sera sensiblement la même que lors de la manifestation de Charleroi. Il faut compter 70 % des bus qui rouleront au dépôt de Robermont et 30 % pour le dépôt de Jemeppe.

    Le communiqué du TEC :

    Journée d'actions syndicales ce 8 novembre - Risque de perturbations sur le réseau TEC

    Ce mercredi 8 novembre, les organisations syndicales participent en front commun à une journée d’actions interprofessionnelles.

    Il ne s’agit donc pas d’une grève sectorielle des agents du TEC mais d’une action pour laquelle les organisations syndicales ont déposé un préavis couvrant les agents qui y participeront.

    Des informations plus précises sur les perturbations qui pourraient en résulter seront communiquées dès que possible

  • A proximité. L’autoroute de Maastricht fermée

    autoroute masstricht fermée.pngAvis à tous les automobilistes !

    L’autoroute E25, Liège-Maastricht, sera totalement fermée à la circulation le mercredi 8 novembre prochain à partir de 21h jusqu’au jeudi 9 novembre à 6h du matin.

    En cause, des travaux de réfection du revêtement de l’autoroute par les services hollandais dans le sens Liège-Maastricht à hauteur de la sortie nº1 Visé Nord.

    Une déviation sera mise en place.

  • La cité de Glons théâtre d’incivilités diverses et atteintes aux biens d’autrui

    cité glons 5.jpgDepuis plusieurs semaines, la cité de Glons est en effet le théâtre d’incivilités diverses. Tags sur la chaussée, jets d’œufs, de farine et de pétards contribuent à créer un sentiment de grogne chez certains habitants particulièrement visés.

    Plainte a été déposée à la Police. 

    cité glons 2.jpg

  • Leur prix a doublé ! Après le beurre, le prix des œufs flambe !

    oeufs 3.jpgNos fêtes de fin d’année risquent de voir les prix des cougnous, galettes et autres brioches grimper. Avec la crise du fipronil, on connaît une pénurie d’œufs et donc ces derniers sont plus chers. Jusqu’à deux fois plus chers ! Ce qui n’arrange pas les pâtissiers et les fabricants de biscuits.

    La Fevia tire d’ailleurs la sonnette d’alarme. « La hausse soudaine des prix constitue, pour beaucoup d’entreprises dans la chaîne agroalimentaire, un très sérieux dommage collatéral de la crise du fipronil. Les analystes prévoient que la pénurie d’œufs et leurs prix extrêmes dureront encore plusieurs mois. Ce fâcheux contrecoup menace tout particulièrement la viabilité des nombreuses PME dans l’industrie alimentaire » explique la fédération.

  • Poids des produits : de plus en plus de fraudes. Le SPF Économie va renforcer les contrôles d’ici la fin de l’année

    magasin 2.jpgLe magazine français 60 millions de consommateurs en avait déjà fait le constat : le poids des produits préemballés ne correspond pas toujours au poids indiqué sur l’emballage. En Belgique aussi, on remarque ce genre d’anomalies. 

    Il semblerait même que ces différences de poids vont en s’accentuant dans notre pays. Une enquête a d’ailleurs établi qu’il pourrait s’agir d’un produit sur 5. Et pourtant il y a des contrôles de la part du SPF Économie. Sur les balances tout d’abord. Et sur le produit mis en vente ensuite. Au cours des 5 dernières années le service métrologie du SPF a effectué 2.694 contrôles. Et dans 438 cas, il y avait un problème. C’est énorme !

    Bien entendu, il ne faut pas en imputer la faute au magasin mais plutôt en amont, au moment où l’on effectue le remplissage des boîtes et autres bouteilles. Ces différences de poids peuvent en effet se retrouver partout : dans les boîtes de biscuits comme dans les conserves de poisson ou encore dans les flacons de soda.

    Comme le phénomène va grandissant, le SPF Économie a décidé de renforcer un peu plus les contrôles.

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-11-03,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-11-03,BASSE-MEUSE,1|16

  • Bassenge. Exposition « Demoiselles épouses & mères - 1850 – 1950 ». Les femmes de nos campagnes. Du 04 au 13 novembre 2017 à la salle "La passerelle" à Bassenge.

    demoiselles.pngC’est ce samedi 4 novembre 2017 que débutera la grande exposition proposée par le Centre Culturel de Bassenge «  Demoiselles, épouses et mères ». Tous les renseignements sur documents ci-dessous.

    demoiselles 2.jpeg

    demoiselles 3.jpeg