Google Analytics Alternative

Bassenge - Page 2

  • La RTBF consacre un reportage aux grottes de la Vallée du Geer. Les explications par Eugène Devue !

    L’émission « Quel temps » de la RTBF abordait, hier, le sujet des grottes de la Vallée du Geer. Les explications sont données par Eugène Devue, historien local bien connu. Un reportage à découvrir en suivant le lien ci-dessous. Le sujet est à découvrir à partir de la 2’.

    https://www.rtbf.be/auvio/detail_quel-temps?id=2224406&utm_source=media&utm_campaign=social_share&utm_medium=fb_share

  • Herstal: un camion en feu sur l'autoroute, la E40 est bloquée

    Evitez l’autoroute E40 si vous en avez la possibilité : un camion est actuellement en feu suite à un accident. La circulation est totalement bloquée.

    http://www.lameuse.be/1865038/article/2017-06-16/herstal-un-camion-en-feu-sur-l-autoroute-la-e40-est-bloquee

    Déviation par Bassenge !

    déviation bassenge.jpg

  • Bassenge. Le 18 juillet prochain, Paras commandos en manœuvres à Langu'âge et à Educ'Actif. Appel aux personnes intéressées par une expérience hors du commun

    Le 18 juillet prochain les Paras commandos de Marche les Dames effectueront des manœuvres dans la Vallée du Geer. Ces manœuvres consisteront entre autres en l'évacuation de civils en camions puis en bateaux. Langu'âge et Educ'Actif participent à cette journée et seront évacués. Si vous êtes intéressés par cette expérience hors du commun et que vous êtes libres le mardi 18 juillet vous pouvez laisser un message avec votre nom, prénom, date de naissance et numéro de portable.

    Nombre de personnes : 60

    Public : personnes de 2 à 99 ans

    Pour vous inscrire, rendez-vous sur la page Facebook:

    https://www.facebook.com/search/top/?q=langu%27%C3%A2ge%20sprl

  • Communiqué de l’AFSCA - Grippe aviaire : nouvelles contaminations d’oiseaux chez un négociant et chez 2 détenteurs amateurs – renforcement des mesures

    Le virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire a à nouveau été constaté, cette fois-ci chez un négociant de Oostkamp (Flandre Occidentale) et dans des élevages d’amateur de Quiévrain (Hainaut) et Zuienkerke (Flandre Occidentale).

    Des zones ont été délimitées autour de chaque contamination. Au sein de ces zones, les déplacements de volailles, autres oiseaux et œufs à couver sont interdits. En plus, dans les zones autour de la contamination à Oostkamp, des mesures strictes sont d’application pour le secteur avicole. Dans le reste du pays, les mesures décidées début de cette semaine restent d’application.

    L’AFSCA demande à chaque détenteur d’oiseaux et, en particulier, aux particuliers qui ont récemment acheté de la volaille au marché d’être vigilants et de faire appel à un vétérinaire si ses volatiles sont malades ou meurent soudainement.

    Willy Borsus, Ministre de l’Agriculture : « La situation est plus que préoccupante. Je demande à tous les détenteurs de volailles de respecter scrupuleusement les règles en vigueur. Le marchand touché aujourd’hui ne vend, certes, qu’à des particuliers, mais c’est tout le secteur avicole qui est en danger. »

    Quelles mesures sont prises suite à la contamination chez le négociant ?

    Une zone de protection d’un rayon de 3 km et une zone de surveillance d’un rayon de 10 km ont été délimitées autour de l’élevage du négociant. Ces zones comprennent Oostkamp et Zedelgem dans leur totalité et des parties de Beernem, Brugge, Ichtegem, Jabbeke, Lichtervelde, Pittem, Torhout et Wingene. Les délimitations détaillées des zones sont consultables sur le site internet de l’Agence alimentaire : www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/mesures/

    Dans ces 2 zones les déplacements de volailles, autres oiseaux captifs et œufs à couver sont interdits. Une série de mesures supplémentaires y sont d’application pour le secteur avicole. Chaque détenteur d’oiseaux et de volailles de cette zone doit envoyer endéans les 72 heures au bourgmestre un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents. En outre, dans la zone de protection, tous les oiseaux captifs et les volailles doivent être confinés et nourris et abreuvés à l’intérieur. Ces zones seront maintenues au moins 3 semaines.

    Quelles mesures sont prises suite à la contamination chez les détenteurs amateurs ?

    Comme dans les cas des contaminations précédentes chez des amateurs, des zones tampon temporaires d’un rayon de 3 km ont été délimitées à Quiévrain et Zuienkerke. Dans ces zones, les déplacements de volailles, autres oiseaux captifs et œufs à couver sont interdits. Chaque détenteur d’oiseaux et de volailles de ces zones doit envoyer endéans les 72 heures au bourgmestre un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents. Tous les oiseaux captifs et les volailles doivent y être nourris et abreuvés à l’intérieur. Ces zones seront maintenues au moins 3 semaines.

    Quelles mesures sont d’application dans le reste du pays ?

    Dans le reste du pays, aucune nouvelle mesure n’est décidée, mais les mesures décidées début de cette semaine restent toujours d’application: la vente d’oiseaux et de volailles sur les marchés publics, de même que les autres rassemblements (exposition, concours, vente, …) de volailles (et uniquement de volailles dans ce dernier cas) sont interdits.

    Les rassemblements d’oiseaux autres que les volailles sont toujours possibles pour autant que les règles habituelles soient strictement suivies.

    L’AFSCA rappelle également à chaque détenteur d’être vigilant et de faire immédiatement appel à un vétérinaire si ses oiseaux montrent des symptômes de maladie.

    Une mortalité anormale chez les oiseaux sauvages peut toujours être notifié sur le numéro d’appel gratuit 0800/99777.

    Et concernant la consommation de viandes et d’œufs ?

    Nous pouvons tout à fait rassurer le consommateur : la viande et les œufs de volailles sont tout à fait sains et peuvent être consommés en tout sécurité.

    L’ensemble des mesures est consultable sur le site internet de l’AFSCA :

    -              Toutes les informations concernant la grippe aviaire : www.afsca.be/santeanimale/grippeaviaire/

    -              Pour les amateurs : www.favv.be/santeanimale/grippeaviaire/detenteursamateurs.asp

  • Ça se passe chez nous. Bassenge : elle recueille deux bébés tourterelles tombés du nid. Elle les nourrit à l’aide d’une seringue. Voici l’histoire de deux "Pioupious"…

    pioupiou 1.jpgC’est une histoire toute simple mais qui mérite certainement d’être racontée.

    Le 6 juin dernier, lundi de Pentecôte, le chat de Christel n’arrêtait pas de miauler sur la terrasse, comme s’il voulait attirer son attention. Intriguée par le comportement inhabituel de son chat, la jeune dame, quittant sa cuisine, se rendit sur la terrasse, s’attendant à ce que son chat ait découvert une souris, un escargot, une araignée, un orvet ou une bêbête de ce genre… Son imagination courrait.

    Quel ne fut pas son étonnement de découvrir sur le sol une petite boule de plumes flanquée d’un gros bec. L’oisillon ne bougeait plus. Il était vivant mais comme amorphe, sonné.

    Alors Christel ne fit ni une ni deux. Elle s’emparât de la petite bête qu’elle déposa délicatement dans une boîte à chaussures. Dans son nouveau nid improvisé, il ne fallut pas attendre longtemps pour que le petit « Pioupiou », comme Christel a décidé de l’appeler, reprenne connaissance et commence à gigoter. Pendant ce temps-là, sur la terrasse, Vinaigrette, le chat, avait recommencé à miauler, et cette fois, avec encore plus d’insistance. Un second Pioupiou ? Pensa Christel.  Et, en effet, ce fut bien le cas. La dame s’en emparât et l’amena rejoindre son congénère dans la boîte à chaussures en carton. Mais où étaient les parents ? Où était le nid ? Alors, elle commença à chercher. Elle connaissait le lieu comme sa poche, mais après l’avoir inspecté minutieusement plusieurs fois, les questions restèrent sans réponses. Pas de nid et pas de parents.

    christel moermans.jpgPour Christel, force fut de prendre la décision cruciale : devenir leur mère adoptive. Elle n’hésita aucune seconde pour la prendre. Etre mère adoptive, c’est très bien, encore faut-il savoir à quel oiseau on a affaire et comment le nourrir. Ça mange quoi, un Pioupiou ? Devant ces questions, le nom d’Ali Aghroum (Passionné de nature résidant à Wonck) s’est imposé, tout naturellement. Echange de messages. Verdict devant les photos. Ali fut catégorique ; ce sont des bébés tourterelles. Et c’est ainsi que sur ses conseils, à l’aide d’une seringue, Christel alimente les deux bébés avec de l’œuf cru mélangé avec de la chapelure et de l’eau tiède à une fréquence de 3 à 4 séances de nourrissage par jour.

    Par la suite, le régime devra être adapté. S’agissant d’une tourterelle, race proche de la colombe ou du pigeon, Christel devra certainement avoir recours à la farine puis à des graines adaptées. A ce sujet, tout conseil lui est bienvenu.

    Mais pour l’instant, les petits Pioupious grandissent et prennent du poids, chouchoutés par leur maman adoptive. Allongée à côté de la boîte en carton, Vinaigrette les observe. Elle ne miaule plus. Elle ronronne.

    Une belle leçon de vie. Et ça se passe chez nous, en Vallée du Geer.

    Regor

  • Infrabel veut moins de passages à niveau à Glons et Milmort

    Depuis de nombreuses années, Infrabel a entrepris de supprimer la plupart de ses passages à niveau. Trois projets prioritaires sont ainsi en passe d’être réalisés dans la Basse-Meuse. Et si ces passages à niveau ne sont pas dangereux en soi, c’est le comportement des gens qui l’est.

    Infrabel vient d’introduire une demande de permis d’urbanisme pour supprimer le passage à niveau situé à Glons, juste à côté de la gare. A la place, le gestionnaire du réseau ferroviaire prévoit d’aménager un pont, un passage sous voie réservé aux piétons et cyclistes ainsi que des voiries d’accès. Car le nouveau pont ne sera pas construit pile à l’emplacement actuel du passage à niveau. Pour des raisons techniques et de place, Infrabel doit ainsi l’aménager au nord de la gare, à quelques dizaines de mètres de là. Deux voiries seront donc aménagées. Une qui partira de la rue de la Gare et l’autre qui rejoindra la route de Paifve. Ce dossier, ce n’est pas la première fois qu’Infrabel le présente.

    L’article complet à découvrir ici :

    http://basse-meuse.lameuse.be/92931/article/2017-06-14/infrabel-veut-moins-de-passages-niveau-glons-et-milmort

  • Hermée. Marché artisanal ce dimanche 18 juin au profit de l’association Flash

    hermée.png

  • Fin des travaux sur les viaducs de Cheratte dimanche 18 juin en soirée

    Le chantier en cours depuis mai 2014 sur les viaducs de Cheratte (Liège) s’achèvera dimanche 18 juin en soirée, a annoncé mercredi Jacques Dehalu, l’administrateur-délégué de la société wallonne de financement complémentaire des infrastructures (Sofico).

    http://www.sudinfo.be/1863559/article/2017-06-14/fin-des-travaux-sur-les-viaducs-de-cheratte-dimanche-18-juin-en-soiree

  • L’Afsca interdit les marchés et rassemblements de volailles

    La présence du virus hautement pathogène H5N8 de la grippe aviaire a, à nouveau, été confirmée en Belgique.

    Comme il y a deux semaines à Wellin (province de Luxembourg), le virus a été constaté chez des oiseaux d’éleveurs amateurs, respectivement à Sainte-Ode (province de Luxembourg) et à Soignies (Hainaut).

    De ce fait, des zones tampons temporaires d’un rayon de plus ou moins 3 km sont délimitées autour des contaminations. En province de Luxembourg, ces zones concernent des parties des communes de Sainte-Ode et de Libramont-Chevigny. En Hainaut, seule la localité de Soignies (et non l’ensemble de la commune de Soignies) est visée par cette mesure.

    Dans ces zones tampons, les déplacements de volailles, autres oiseaux captifs et œufs à couver sont interdits. Chaque détenteur d’oiseaux et de volailles de ces zones a dû envoyer au bourgmestre un inventaire qui reprend, par espèce, le nombre d’animaux présents. Tous les oiseaux captifs et les volailles doivent y être nourris et abreuvés à l’intérieur. Ces zones seront maintenues au moins trois semaines.

    « Étant donné que les premiers résultats de l’enquête indiquent la possibilité que le virus se soit répandu via les marchés publics, la vente d’oiseaux et de volailles sur les marchés publics, de même que les autres rassemblements de volailles (et uniquement de volailles dans ce dernier cas) sont temporairement interdits », ajoute l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire (Afsca).

    Rassemblement autorisé si...

    Les rassemblements d’oiseaux autres que les volailles sont toujours possibles pour autant que les règles habituelles soient strictement suivies. Ainsi, chaque événement de ce type doit être notifié auprès de l’Afsca, un vétérinaire doit contrôler sur place et l’organisateur doit enregistrer tous les participants. Il est également important que les oiseaux ne puissent y participer que s’ils ont été confinés ou mis sous filets dans les 10 jours qui précèdent le rassemblement.

    L’Afsca rappelle que les détenteurs professionnels de toute la Belgique et les amateurs dans des zones où les oiseaux sauvages sont nombreux sont obligés de nourrir et abreuver leurs volailles à l’intérieur en tout temps.

    Ces zones sont consultables sur le site internet

    www.favv.be/santeanimale/grippeaviaire/zonesnaturelles

    L’'agence demande également à chaque détenteur d’être vigilant et de faire immédiatement appel à un vétérinaire si ses oiseaux montrent des symptômes de maladie. Une mortalité anormale chez les oiseaux sauvages peut toujours être notifiée sur le numéro d’appel gratuit 0800/99.777.

    ( Sources AFSCA et Le Sillon belge)

  • Houtain. Devenez coopérateur de Vin de Liège. Portes ouvertes ce week-end dans le chai de la rue Fragnay

    Vin de Liège ouvre son capital à de nouveaux investisseurs. 1.706 parts à 500 euros vont être émises.

    Ce week-end, Vin de Liège organise ses désormais traditionnelles journées portes ouvertes dans son chai de la rue Fragnay. Deux jours qui permettront de découvrir les nouvelles cuvées, mais aussi de devenir coopérateur. C’est la première fois depuis la création de Vin de Liège en 2010 que la coopérative ouvre ainsi son capital à de nouveaux investisseurs. « Nous avions ouvert notre capital l’année dernière, mais c’était réservé à nos coopérateurs », précise Fabrice Collignon, président du conseil d’administration. « Mais lors de notre dernière assemblée générale, il a été proposé de faire une seconde ouverture de capital mais accessible à tous cette fois. Vin de Liège est un vrai succès, nous sommes d’ailleurs chaque année en rupture de stock, et puis surtout, nous avons une forte demande de gens qui souhaitent investir dans la coopérative. Nos coopérateurs actuels ont donc estimé que c’était le bon moment ».

    L’article complet sur :

    http://journal.sudinfo.be/journal.php#Sudpresse/web,2017-06-14,BASSE-MEUSE|SU_QUOTIDIENS,2017-06-14,BASSE-MEUSE,1|10

  • Permis de conduire. L’ivresse à vélo n’entraînera plus la déchéance

    La commission de l’Infrastructure de la Chambre a approuvé mardi une proposition de loi qui assouplit les règles du Code de la route à propos de la conduite sous influence. Elle vise à éviter que des catégories comme les cyclistes ou des personnes en chaise roulante ou en trottinette ne se voient retirer leur permis de conduite si elles sont contrôlées dans cet état.

    La loi visait jusqu’à présent « quiconque conduit un véhicule ou une monture » sans distinction et punissait tout le monde de la même manière. Avec la proposition de Sabien Lahaye-Batteu (Open Vld), la déchéance du droit de conduire ne sera pas prononcée lorsque l’infraction a été commise avec un véhicule qui n’est pas soumis à un permis de conduire. (Source La Meuse) (Photo Dailymotion)

  • Eben-Emael. Ce 23 juin, grand Barbecue annuel de l’asbl Bassenge On Move, avec au programme…

    Le vendredi 23 juin 2017 aura lieu le grand Barbecue annuel de l’asbl Bassenge On Move en la salle Les Amis Unis à Emael. Au programme, barbecue convivial, blind test, présentation de l’édition 2017 de « L’école de la réussite » et remise des diplômes de la « Jogging Academy ». Rendez-vous dès 18h30.

    Réservations avant le 19 juin 2017. Voir renseignements sur illustration ci-dessous !

    barbecue bassenge on move 2017.jpg

  • A proximité. Oupeye: un prêt de 10.000€ pour aider les salles de village

    Les gestionnaires des salles des fêtes vont devoir, dans la plupart des cas, réaliser des travaux pour se mettre en conformité avec la loi. Et pour aider ces comités souvent désargentés, la commune d'Oupeye va leur octroyer un prêt de 10.000 €. Le point est inscrit à l’ordre du jour du conseil communal de jeudi.

    La loi est très claire : depuis une bonne dizaine d’années, les salles de fêtes d’une capacité d’accueil égale ou supérieure à 150 personnes doivent disposer d’un permis d’environnement pour pouvoir fonctionner. Mais à Oupeye, comme finalement dans la toute grosse majorité des communes, on ignorait cette obligation.

    La suite de l’article sur :

    http://basse-meuse.lameuse.be/92100/article/2017-06-12/oupeye-un-pret-de-10000eu-pour-aider-les-salles-de-village

    Tous les renseignements ici :

    http://www.ucm.be/Actualites/Salles-des-fetes-et-permis-d-environnement-une-mise-en-ordre-est-possible/(search)/76

  • La fin de l’enfer dans quelques jours ! Le chantier du viaduc de Cheratte enfin fini

    ENFIN ! C’est le mot qui viendra sur toutes les lèvres lorsque les derniers éléments de chantier seront enlevés d’ici à la fin du mois de juin. Enfin les automobilistes n’auront plus à passer une demi-heure en moyenne chaque jour dans les bouchons depuis trois ans et pourront profiter des nouveaux aménagements de sécurité.

    Sa restauration complète se termine fin juin, elle aura duré 3 ans et causé d’énormes embouteillages

    L’article à découvrir en suivant ce lien :

    http://basse-meuse.lameuse.be/92317/article/2017-06-13/le-chantier-du-viaduc-de-cheratte-enfin-fini

  • Consigne sur les canettes: l’appel aux communes est lancé!

    En 2011, Carlo Di Antonio avait parlé d’une consigne sur les canettes en alu et les petites bouteilles en plastique. Six ans plus tard, on est entré dans la dernière ligne droite avec cet appel lancé, la semaine dernière, aux communes voulant participer à la phase test.

    La suite de l’article à lire ici :

    http://basse-meuse.lameuse.be/92121/article/2017-06-13/consigne-sur-les-canettes-lappel-aux-communes-est-lance